1ere tranche des travaux : novembre 2020 à 15 mars 2022

1ere tranche des travaux : novembre 2020 à 15 mars 2022

— Novembre 2020/Janvier 2021 : Travaux préparatoires
— Février/Mars 2021 : Construction baraques de chantier
— Mars 2021/Octobre 2021 : Etudes, plans, métrés et devis de la première tranche
— 15 Novembre 2021 à 15 Mars 2022 : Construction de la première tranche des travaux

Formation des équipes

1- Responsable du Financement (Thibaut A. GBAGUIDI)
2- Responsable des Études et Plans ( Wilfried OBO)
3- Responsable des Métrés et Devis (Patricia AYEYI), sous la gouverne de Daniel Gbaguidi qui a déjà une expérience de la matière en tant que cadre de l’ENS de Porto Novo
4- Responsable du Planning (Victoire FATONDJI)
5- Responsable des Travaux ( Camus H. KPOSSI )

Novembre 2020/Janvier 2021 : Travaux préparatoires

Lancement d’une campagne de dons

Une campagne d’appel à participations, de récolte de matériel de dessin et de chantier inutilisés par les particuliers (offerts ou prêtés), en enfin de dons financiers, devra être lancée sous la responsabilité de Thibaut A Gbaguidi, à l’attention des membres et des sympathisants de l’association DMS-Bénin, ses étudiants, Masters et participants à ses conférences, ses colloques, et ses débats publics.
Cette campagne comprendra le mailing internet d’une lettre explicative séduisante du projet, des avantages du procédé bioclimatique de la Voute Nubienne, pauvre en empreinte carbone, n’utilisant ni ciment , ni bois, ni ferrailles, plébiscité et primé par plus de vingt organismes internationaux, et enfin de l’intérêt de l’école expérimentale que veulent mettre en place ces jeunes professeurs pour le Bénin et pour l’Afrique. A ce mailing sera attaché le lien de l’avant projet tel que présenté dans le réseau Sic Itur, afin de bien faire comprendre ce que ce projet représente.
Dans un second temps, les associations AFDMS et DMS-Bénin relaieront cette campagne par leurs groupes et pages Facebook, et d’autres réseaux sociaux, et dans un troisième temps il sera fait appel à des organismes caritatifs, mairies et banques qui subventionnent couramment ce genre d’opérations (comme notre propre banque, la Banque Populaire du Sud).


Il faudra tenir un livre de compte serré avec toutes les sorties et rentrées d’argent de cette opération. Ce livre de compte sera accessible à tous en commentaire de cet article de suivi de tranches de travaux. La bonne tenue du livre de compte conditionnera de bonnes subvention de l’AFDMS.

Réunion de coordination des chefs d’équipes

Une réunion hebdomadaire aura lieu, à Porto-Novo, plus rarement sur place à Savalou, réunissant les 5 responsables des équipes, afin de prendre des décisions communes, définir et préciser l’élaboration du programme de construction engagé au domaine d’Ayidjaï-Domin, informer de l’avancement des travaux en cours et des difficultés rencontrées.
Ce groupe se désignera un rapporteur, dont le rapport de séance sera contresigné par tous ses membres, et qui servira à l’élaboration du rapport mensuel à transmettre par mail à l’urbaniste en chef, Jean-Louis Tripon, en France. Ce rapporteur sera l’interlocuteur direct entre ce groupe et l’urbaniste en chef, afin d’éviter toute confusion et tout impair.

Les débats et le rapport mensuel des réunions de coordination devront être inscrits en commentaire de ce blog de suivi des travaux.

Préparation spécifique de l’équipe Etudes et plans dirigée par Wilfried Obo

Philippe Orsi nous a indiqué ce logiciel d’architecte très bon marché (50€) :

https://www.sketchup.com/fr/industries/architectureLogiciel de conception architecturale | Outil d’architecture en ligne | Visualisation architecturalesketchup.com

https://www.sketchup.com/fr/try-sketchupDownload SketchUp | Free Trialsketchup.com

https://www.wish.com/product/5e355b46367afb0b662df6d4?hide_login_modal=true&from_ad=goog_shopping&_display_country_code=FR&_force_currency_code=EUR&pid=googleadwords_int&c=%7BcampaignId%7D&ad_cid=5e355b46367afb0b662df6d4&ad_cc=FR&ad_lang=EN&ad_curr=EUR&ad_price=52.00&campaign_id=8703965685&retargeting=true&gclid=CjwKCAiAkan9BRAqEiwAP9X6UQXOi1qDrOYD5Ym7XovGk0q1zROCLxEmSv5Wu-XRGtx_ucL9R-ZcWxoCOg0QAvD_BwE&share=webSketchUp Pro 2020 | Wishwish.com

En plus du logiciel de dessin dont nous disposions déjà dans notre aide (§19) :

www.commentcamarche.net/download/telecharger-182-inkscape  Logiciel gratuit de dessin vectoriel Inkscape

Mais avant d’apprendre à se servir de ces logiciels d’architecte, il faut apprendre à dessiner à la main. Wilfried Obo et son équipe s’entraineront donc en recopiant les dessins des modules proposés par l’AVN pour diverses constructions en Voute Nubienne, dans son corpus technique :
https://www.lavoutenubienne.org/-corpus-technique-
dont le complexe se servira pour sa réalisation :
https://www.lavoutenubienne.org/IMG/pdf/16-07-22_dossier-exe_salle-de-classe-vn-ba_avn-mh_v1.pdf
https://www.lavoutenubienne.org/IMG/pdf/16-07-22_dossier-exe_salle-alpha-avec-couloirs_avn-mh_v1.pdf
Etc. (voir tous les autres modules, pour les autres établissements habilités à recevoir du public, les bâtiment agricoles et les habitations).

Débroussaillage et piquetage

Parcelle achetée cadastre rectifié
Superposition : Comme vous voyez, il y a peu de différences, le triangle B7B2B3 a la même surface que le B7B2B14 (B3B14 étant parallèle à B2B7. B7B8B1b2 sont quasi inchangés. La séparation des des deux espaces Bâtis et agricole est en violet. Wilfried ne devrait avoir aucune difficulté à copier l’ancien plan masse sur le nouveau cadastre en déplaçant légèrement la voie centrale.
Esquisse d’un nouveau plan masse sur plan cadastral définitif

Le domaine d’Ayidjaï-Domin comprend deux espaces d’une surface à peu près égale de 2ha, un espace bâti (zones 1 à 4) et un espace agricole (zones 5 et 6). L’espace agricole devra être mis en valeur avec un agriculteur local. Seul l’espace bâti fera l’objet de notre attention immédiate. Pour ce faire nous compléterons le cadastre par un bornage d’une dizaine de point de référence sur l’axe de la voie centrale et les limites des zones, sur lequel nous construirons un piquetage plus serré ou rapporter tous les arbres marqués que nous désirerons conserver. Car il est important pour la notoriété du domaine de montrer autant que possible des paysages naturels de belles essences, et non des friches saccagées par l’homme.
Nous aurons besoin pour ce travail d’un ruban d’arpenteur de 20 mètres et de quelques jalons que nous pourrions tailler et peindre nous-mêmes.

Travaux sur place du 15 au 23/12/2020
Le plan périmétral au 1/1000 ainsi que les premières ébauches de plans masses devront être terminées au préalable afin de disposer de plans de travail sur place.
Prise de renseignements
Des techniques de construction en terre crue à Savalou auprès de maçons.
Des matériaux disponibles sur place chez les vendeurs locaux.
Des possibilités d’hébergement à Dassa Gledji.
Du niveau d’eau dans les puits proches du domaine.
Débroussaillage et piquetage

S’accompagnera de la réalisation d’un fichier de photos offrant une bonne représentation du domaine et de son environnement (voie d’accès, rivière intermittente, horizon à l’ouest).
Marquage des arbres à conserver
Terrassement voie de pénétration
Contacts avec responsable locaux

Février/Mars 2021 : Construction baraques de chantier

Terrassements généraux

La carte photogrammétrique est malheureusement limitée au 1/20 000 éme, et brute, sans détail des pistes ni des villages, ni même des cours d’eau, donc très difficile à exploiter. A plus petite échelle deux lignes parallèles dominent la carte, à l’est la rivière Agbado et à l’ouest, rectiligne, nord sud, une chaîne de collines, qui culmine à 300 m d’altitude quand elle est traversée par la RNIE5, qui flanque le palais royal, qui se prolonge couverte de la forêt de Gbadji vers 550 m au nord, parallèle à la RNIE3 et qui s’affaisse au sud vers 140 m à l’horizontale de notre parcelle.
On peut estimer nos bornes à 130 m pour la B8, 118 m pour la B1, 133 m pour la B7, et 122 m pour la B3, avec une pente générale régulière S/0-N/E. Quant à la piste, elle s’élève vers le sud jusqu’à 144 m pour redescendre à 122 m au village de Dassa dans un relief très fractionné par le réseau hydrographique.

Notre parcelle cernée de noir sur le document photogrammétrique de Google

Dès à présent, il m’apparait nécessaire de protéger notre domaine des eaux de ruissellement des terrains situés au sud et à l’ouest par un fossé d’environ un mètre de profondeur les rejetant vers nos deux plans d’eau.
Les pentes de 3 à 5% nous garantissent un bon écoulement des eaux de surface, et un réseau de fossés devrait nous permettre d’assurer l’évacuation des eaux pluviales des toitures.
Il faudra cependant terrasser les plateformes des futurs bâtiments, ce qui nous procurera de la terre , du sable et des rochers. Ces terrassement seront fait par tranches afin de nous laisser l’opportunité de les adapter jusqu’au dernier moment pour sauvegarder les arbres et la végétation de qualité.
Une des premières opérations consistera à dégager l’espace de la voie centrale afin d’y voir plus clair et faciliter les levés et les implantations des bâtiments.

Terrassements à prévoir au premier trimestre 2021 :
Protection du domaine des eaux de ruissellement et récupération des eaux de surface par une ceinture de fossés de un mètre de profondeur, rejetant les eaux dans les deux plans d’eau, zone sportive et près de B1.
Creusement de ces deux plans d’eau qui serviront à la fois de réserve d’eau pour la fabrication de VN et pour l’irrigation des terres cultivées. Ces terrassements devraient pouvoir fournir une partie importante des sols et des pierres dont le chantier a besoin.
Creusement d’un puits, si possible en B1 pour l’eau potable.

Construction voirie principale en terre battue

Les rues, les routes, et les pistes de Savalou sont en terre battue, on y voit aussi parfois des pavés autobloquants en béton, réservés en Europe aux chemins piétons. Un peu de béton, mais nulle trace d’enrobés, qui nécessiteraient de grosses centrales de production à chaud.
Les sols semblent bien se prêter à ces techniques sommaires, on y voit pas d’ornières ni de dégâts des eaux, on ne dérogera donc pas en la matière, on se contentera de construire des fossés pour l’écoulement des eaux.

Construction des baraques de chantier

Nous avons dans le domaine quelques bâtisses marquées d’un croisillon qui ne nécessitent pas de construction d’un grand standing. Il s’agit de la ferme et de ses dépendances (60 m2), du poste du gardien (10 m2), du vestiaire dans la zone sportive (15 m2), que l’association pourrait construire avec ses propres moyens en s’inspirant des constructions les plus ordinaires de la ville de Savalou : fondations en moellons maçonnés, mur en briques de terre crue séchée, toiture en polycarbonate plutôt qu’en tôle, avec isolation acoustique et thermique, soit apparente (paille) soit cachée (faux plafond en plaques minces de PVC ou de Siporex).
Un peu partout on voit ces maisons aux teintes ocre jaune au rouge sombre, aux toits métalliques d’un bleu gris clair au rose clair de rouille, avec des tas de grosses pierres à peine taillées le long des rues, de même que devant le palais royal. A quoi servent donc ces pierres ? : un rebut de construction de fondation ou de mur, ou bien un stockage en attente d’une construction ou d’une réparation future dans cette ville qui étend ses faubourgs à perte de vue.
Les gens semblent ici construire par eux-mêmes, sans grande recherche architecturale, toutes ces maisons d’une banalité infantile se ressemblent, mais peut-être font ils appel quelquefois à des maitres maçons spécialisés dans la terre crue, le parpaing et la tôle ondulée. Il serait bon d’enquêter et de connaitre les techniques employées dont on a fait ici bon usage, afin de parvenir à faire de même par nos propres moyens. pour construire nos baraques de chantier.

La ferme

La ferme et ses dépendances devrait donc être inscrite au planning et achevée vers la fin mars 2021. Et mise hors d’eau, offrir un bon gîte à nos amis terrassiers, maçons et ouvriers qui se relaieront sur le chantier à partir de cette date sans plus avoir à loger à Dassa-Gledji. Espérons que la soupe sera bonne !
Mais pouvoir être mise à disposition d’un paysan de Dassa-Dledjin dès la fin de la saison 2021/2022, pour commencer à être mise en exploitation agricole.

Cette ferme recouvre plusieurs objectifs :
— Exploiter deux ha de friche, d’autant plus que nous ne manquons pas d’eau sur ce terrain.
— Maintenir à demeure au moins une personne dans le domaine : le fermier et sa famille.
— Développer un exemple de permaculture au Bénin, de mettre peut-être d’anciennes cultures abandonnées en valeur, de produire des fruits et des légumes nobles très productifs, tels que : avocats, mangues, kakis non astringents, ignames. Y faire participer nos élèves, et créer des cours et des stages de démonstration payants.
— Participer aux investissements de l’agriculteur, assurer la commercialisation de ses produits, et se partager les bénéfices des consommations du domaine comme des ventes à l’extérieur. Et donc créer un revenu supplémentaire pour l’école.

Mars 2021/Octobre 2021 : Etudes, plans, métrés et devis de la première tranche

Il faudra d’abord avoir choisi et déterminé le programme de la première tranche de Voute Nubienne avant mars 2021 pour que Wilfried Obo et son équipe puisse se mette au travail, un programme de tranche de 150 m2 utiles au sol, ce qui ne sera pas si facile et chose pour laquelle, l’urbaniste en chef, ne saura pas vous aider.

15 Novembre 2021 à 15 Mars 2022 : Construction de la première tranche des travaux

aa

Réagir
3

Thibaut A. GBAGUIDI

Nationalité : Béninoise Né le 08 Juillet 1995 Professeur Certifié de Philosophie, Expert mentaliste, Président de DMS-BENIN, Écrivain.

Cet article a 8 commentaires

  1. Jean-Louis Tripon

    PREMIER RAPPORT DE COORDINATION DE Paty Ayeyi DU 14-11-2020
    Admin : Publication de Paty Ayeyi dans Gpe Evénements de Fbk :
    Dans la journée du 14 novembre 2020,le bureau de l’association DMS-Benin a eu une rencontre dans le cadre de l’évolution et des responsabilités à prendre par chaque responsables pour l’évolution des travaux.
    À l’ordre du jour était :
    – la finalisation du processus d’achat du terrain,
    – l’explication plus claire des premières tranches de travaux,
    – la rencontre des chefs traditionnels.
    – Sélection et marquage des essences naturelles du terrain,
    – débroussaillage et piquetage,
    – rencontre des chefs traditionnels de Savalou
    – rencontre avec le Chef d’arrondissement de Savalou Aga (zone du domaine)
    – Rencontre avec Raoul Avadete, responsable du chef du Collectif HISSONS SAVALOU
    Ces démarches qui entrent dans le cadre des travaux préparatoires se feront par le bureau dans la période entre le 15 et le 23 Décembre 2020 sur place à Savalou.

    Réagir
    2
  2. Jean-Louis Tripon

    PROBLEME POSE A FRANCOIS BOUQUIN
    Bonjour François,
    Nous aurions besoin de tes lumières pour bricoler un groupe électrogène ou une petite éolienne d’une puissance de 3 Kw, pour alimenter en électricité ce projet de 150 personnes (dont 120 jeunes) au Benin, à partir d’un moteur diesel ou électrique d’occasion.
    Réponse de François Bouquin
    Il faut commencer par évaluer les besoins détaillés par type de consommateurs, nombre d’heure par jour, nombre jours par semaine. Bref des jolies feuilles de tableur stp.
    A priori c’est plutôt panneaux solaires, plus groupe électrogène. Eolienne, c’est trop lourd, d’entretien et intermittent.
    Un groupe électrogène de 3 KW ça ne vaut presque rien, à partir de 500€
    Mais ensuite il faut lui donner à boire et l’entretenir.
    En fonction du prix du carburant, de l’huile c’est une option principale, ou pas.
    Un onduleur 5KVA, régulateur, panneaux solaires. Pour dimensionner il faut des ratios d’ensoleillement pour estimer la production réelle. Si les panneaux peuvent flotter sur de l’eau, ils seront plus frais, le rendement augmentera.
    Les batteries peuvent être d’occasion en partenariat avec un transporteur local qui les change en préventif, achetées au prix du plomb. Ce peut aussi être du lithium de batteries d’ordinateur ou vélo recyclées. Voir avec les recycleurs locaux qui collectent les déchets électroniques
    Et sinon :
    – Commencer par réduire les besoins, en particulier avec des ordinateurs économes et de préférence en 12V
    – Faire un lobbying politique pour obtenir une franchise de taxes d’importation pour les équipements.
    – Au niveau agricole, il faut remettre du carbone et de la vie micro organique dans les sols. Réduire l’arrosage au maximum, ne prélever de l’eau que pour des usages nobles, économes. La place de l’eau est dans les sols. Quand il pleut, il faut ralentir son accès aux fleuves
    https://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/divers16-05/010064982.pdf?fbclid=IwAR1dkjiqJmnhUE9ftyN-6AXJOi5YC7wNise0Pc-1sw3zc4RF2aEtEycGVoo
    http://www.inter-reseaux.org/ressources/article/le-zai-qu-est-ce-que-c-est?lang=fr
    http://www.fondation-farm.org/zoe/doc/notefarm6_economisereau_mar2013.pdf
    http://www.iedafrique.org/Le-Biochar-un-charbon-biologique.html

    Réagir
    1
  3. Jean-Louis Tripon

    Il faudra aussi penser à l’excellence de l’éducation des élèves et ne pas reproduire L’éducation conventionnelle déplorable que vous avez reçue, tout juste bonne aux politiques pour séduire les votes des populations attardées du Bénin et se mettre de l’argent dans les poches ! … en ignorant la différence entre opinion (mon jugement) et observation (réalité) partageable avec d’autres.
    Je propose 3 volets d’excellence :
    a) Psychologie et DMS (exploitation de nos ressources mentales)
    b) Permaculture, je vous ai envoyé de la doc de François à cet effet (Biochar, Zaï) et Emile nous a ajouté un reportage sur une école de perma africaine au Sénégal.
    c) Formation à la créativité pratique tous azimuts, car il vaut mieux former des petits MacGyver qui savent tout comprendre et tout faire, de l’économie à la technologie, plutôt que rien, par des exercices à plusieurs en équipe, ce qu’on nomme pédagogie de projet ou pédagogie active.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/MacGyver
    https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9dagogie_de_projet
    https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9dagogie_active
    Et vous connaissez peut-être déjà :
    http://www.cahiers-pedagogiques.com/

    Réagir
  4. Jean-Louis Tripon

    réponse de Thomas Granier à notre demande :
    Désolé pour la lenteur de mes retours.
    Comme nous vous l’avons déjà exprimé l’équipe AVN Bénin n’intervient pas actuellement plus au sud que Djougou.
    Nous pouvons vous mettre en contact avec un artisan maçon VN burkinabé, basé à Ouagadougou, qui a déjà réalisé plusieurs groupes scolaires en VN.
    Il s’agit de M. Drissa Sawadogo joignable sur WhatsApp au 00 226 78 99 07 98.
    Vous pourriez financer une mission de prospection qu’il accomplirait sur site afin de voir la faisabilité du projet et de vous fournir, le cas échéant, un devis estimatif.
    Je reste à votre disposition pour du conseil relationnel et technique;

    Bien à vous,

    Réagir
    1
    1. Jean-Louis Tripon

      Pour Thomas Gbaguidi :
      Contacter Drissa Sawadogo par WhatsApp, et lui demander :
      Son adresse mail pour lui envoyer notre avant projet,
      Son devis pour une mission de prospection sur le site courant janvier, notre débroussaillage terminé.
      Sa capacité de construction de VN en saison sèche (hiver) en m2 par mois avec une équipe de 6 paysans recrutés sur place, afin de pouvoir définir des tranches annuelles.
      La rétribution mensuelle de son travail de gros œuvre (nous n’avons pas besoin de devis car nous nous chargerions des achats des fournitures, de la main d’œuvre, du second œuvre et des équipements. Nous ne cherchons pas un forfait, mais un maître maçon en VN.
      Enfin lui dire que la faisabilité ne fait aucun doute, car nous disposons d’eau, de bons sols, de moellons de granite et de gneiss pour les fondations, d’une période sèche de 3 à 4 mois dans les collines de Savalou, et que nous mettrons à sa disposition, une loge de chantier de 60 m2.

      Réagir
      1
  5. Jean-Louis Tripon

    2 EME RAPPORT DE COORDINATION DE PATRICIA AYEYI du 28 -11- 2020
    Les responsables d’équipe du Projet de Construction d’un centre de formation à multifonction de Savalou ont eu ce jour samedi 28 novembre 2020 leur deuxième rencontre hebdomadaire. À l’issue de cette réunion, les résolutions suivantes ont été prises :
    – Amendement, commentaires, corrections et suggestions sur le plan d’urbanisme proposé par Wilfried OBO ( responsable du dessin et des plans ) qui sera présenté dans le corps du texte principal à la suite du plan masse N°1
    – Achat d’une machine manuelle de fabrication de BTC
    – Achat de matériels de travail : Houes, Rateaux, machettes, pioches, rubans, peintures…etc
    – Amendement sur le style architectural à adopter : suivant le style du palais royal de Savalou, couleurs des murs portes et types de fenêtres. toiture tôle ondulée acier, détails précisés dans un blog séparé.
    – Renoncement à la VN à cause des contraintes techniques et conditions ( désaccord avec le maçon en VN )
    – Recrutement d’un maçon payé à la tâche pour travailler sur le domaine avec des techniques locales, sur la base d’un métré à faire pour la ferme et à la suite d’un appel d’offre sur devis quantitatif des travaux qui donnera lieu à un marché.
    Ainsi la mission sur Savalou est maintenue pour la période du 15 décembre au 25 après engagement des responsables à tenir leurs délais.
    Si vous désirez participer à ce projet ambitieux, n’hésitez pas à me contacter.
    Patricia AYEYI

    Réagir
    1

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles