ADRASTIA
la révolution écologique

ADRASTIA

Sauver la planète, l’écologie, éviter l’apocalypse humaine, est un objectif externe et non interne comme réussir sa vie professionnelle ou atteindre un confort spirituel. Les objectifs externes ne sont guère motivants pour un être, ce qui explique le peu d’empressement à bien faire malgré les rapports d’Adrastia qui ne tiennent aucunement compte de la psychologie humaine. Si je vis frugalement, c’est que cela répond à un faisceau d’objectifs internes qui vont de ma santé, la simplicité efficace, le gain de temps, l’anti-consommation pour détruire les entreprises qui vendent du toxique avec des moyens commerciaux méprisant l’homme, qui bien que je sache me protéger, m’atteignent parfois à leurs risques et périls. Notre projet 2022 devient interne parce que, bien que peu m’importe la mauvaise gouvernance, il m’arrive d’en souffrir quand rarement j’ai besoin des services de l’état ou concédés au privé par l’état et que je constate que tout fonctionne au pire (dernier exemple : encore une semaine de perdue pour que notre association obtienne un compte bancaire parce qu’un employé de banque incompétent a construit un dossier qui a été rejeté par le siège de la banque). Donc, pour que vos projets soient attractifs, il faut oublier l’écologie, et agir indirectement pour atteindre votre but, en proposant aux citoyens des objectifs internes pour eux tous (et non pour quelques uns), clairement explicites sur les moyens à mettre en œuvre pour les atteindre. 

Jean-Louis Tripon

Chercheur théoricien mentaliste, ingénieur géomètre INSA, expert en sémantique holistique, expert en science de la vie mentale, Harmonique de Pleine Conscience Holistique Ataraxique (HPCHA), dualiste de substance, métaphysicien athée, créateur de la méthode DMS, président fondateur de l'AFDMS.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier