Analyse DMS de l’hypnose

Analyse DMS de l’hypnose

Une induction

L’Hypnose est un état mental encore mal défini, qui demande à être expliqué davantage, selon Wikipédia, d’autant plus que le terme d’état de conscience modifié est confusionnel, ref : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypnose. La connaissance de nos fonctions et états mentaux nous permet de dire que :
a) L’état hypnotique se caractérise par l’absence de dominance de la fonction volontaire 7, induite par la suggestion du praticien sur le patient, ce que nous appelons le “lâcher prise”, et à partir de là, recouvrir un grand nombre d’états dits “modifiés de conscience’ (EMC), qui vont du songe en somnolence légère au sommeil profond, avec un phénomène de réponse résolutoire provoquée de l’analytique 2, et la présence attestée de l’activité d’autres fonctions mentales, principalement la conscience 5 et le joker 9.
b) Le terme d’hypnose qualifie une relation précise, plus ou moins dirigée et invasive, entre un praticien et son patient pendant ce que nous appelons la transe hypnotique, mais ne peut pas à mon avis être étendu à l’ensemble des états mentaux oniriques manifestant une situation de servitude, de fable vigilance, ou d’absence de la fonction volontaire 7.
c) Les personnes, qui pour diverses raisons, ne sont pas manipulables, qui sont imperméables à la suggestion et aux tentatives confusionnelles d’autrui, ne sont pas sujettes à l’hypnose, ce qui ne veut pas dire qu’elles ne connaissent pas d’état mentaux comparables à ceux rencontrées dans l’hypnose.
d) Les praticiens ont tendance à qualifier d’hypnose, un peu n’importe quoi, toute perte de vigilance de la fonction volontaire 7, en particulier l’hypnose conversationnelle, qui n’est autre qu’une manipulation mentaliste.

Si je ne suis pas sujet à l’hypnose, c’est que je suis en permanence dans un état mental distinct de l’état de veille ordinaire en présence de nos fonctions mentales, que les praticiens de l’hypnose qualifieraient d’hypnose. Dans cet état de surconscience harmonique, je suis imperméable à la suggestion comme aux tentatives confusionnelles d’induction hypnotique de Milton, mais je peux accomplir les mêmes choses que d’autres en hypnose, en veille, en méditation ou en rêve lucide, et en perceptuel mental sensible plutôt qu’en verbal.
Ce qui est nouveau, c’est l’induction, c’est à dire de permettre à des personnes qui n’ont jamais appris à travailler sur elles-même dans ces états mentaux, de le faire sous la direction d’un hypnotiseur, voire en autohypnose . Sinon, ce que les spécialistes de l’hypnose désignent par état hypnotique à été pratiqué depuis fort longtemps pas les yogis, les mystiques, les mentalistes et les grands méditants. L’induction hypnotique est donc un outil facilitateur qui met à la portée de tous des techniques de transformation de soi d’un haut niveau, encore faut-il leur ajouter des techniques d’exploitation efficaces des états mentaux auxquels l’induction conduit, ce dont les thérapeutes qui utilisent principalement les langages fallacieux et rudimentaires de la psychanalyse et de la PNL manquent cruellement, d’où le grand amateurisme des spécialistes, qui nuit à des pratiques qui demandent à être améliorées.

Les EMC

Il existe un très grand nombre d’états modifiés de conscience (EMC), qui ne désignent que l’ensemble des états mentaux autres que les états de veille ordinaire, qui sont eux-mêmes déjà multiples. Ce terme d’EMC est erroné et confusionnel, car ce n’est pas la conscience qui est modifiée, et on à l’air de croire ici que notre entité mentale est une conscience qui se modifierait pour vivre tous ces états, alors que notre fonction de révélation conscience 5 est relativement monotone et n’est guère que variable en intensité entre pleine conscience et absence. Un état mental est caractérisé par les qualités variables de chacune des fonctions mentales opératives qui, ensemble, le produisent. Comme nous disposons de neuf fonctions mentales et que certaines présentent une variabilité créatrice complexe, il en résulte d’innombrables états mentaux distincts. On cite généralement les suivants :

Nous pouvons dormir d’une façon ordinaire en autohypnose, faire de notre sommeil profond un laboratoire de recherche et de résolution de problèmes, glisser vers le rêve lucide dirigé, et nous réveiller en méditation, démontrant ainsi que notre esprit ne cesse d’être actif, que la distinction entre états normaux de la conscience : l’éveil actif, le sommeil lent, le sommeil paradoxal, et ces autres états considérés comme anormaux par les physiologistes, ne se justifie pas.

Ainsi, un ingénieur mentaliste occidental athée, c’est-à-dire une personne qui a appris à maîtriser ses fonctions mentales, et par voie de conséquence ses états mentaux, peut vivre dans un état de samadhi holistique permanent, hors de tout cadre religieux, et y rester naturellement sans concentration, ni discipline, ni le moindre effort, en passant du contexte de veille, au sommeil et au rêve.

Nous sommes conscients 24h/24, mais la plupart des personnes ne se souviennent pas de ce qu’elles vivent au cours de leur sommeil, pendant que nous sommes déconnectés de notre cerveau qui se repose, une autre preuve du dualisme contre le monisme.

DMS et hypnose

Il n’y a pas d’état mental spécifique d’hypnose, mais des inductions hypnotiques (étymologiquement : qui provoquent le sommeil) dont la pratique est relativement récente, qui mènent à une grande variété d’états mentaux dits de conscience modifiée ou modifiés de conscience, exploitables pour le traitement de troubles physiques et psychiques ainsi que dans une démarche évolutionnaire de dépassement de soi.

Nous avons vu dans la liste du chapitre précédent que ces états mentaux pouvaient être exploitées avec des objectifs ludiques, thérapeutiques ou d’évolution mentale, par des amateurs de sensations psychédéliques, des médecins, des mystiques, les démarches parfois sectaires du New Age, ainsi que par les grands courants spirituels orientaux traditionnels du yoga et du Bouddhisme. Il peuvent aussi intervenir d’une façon fortuite et accidentelle.

Les techniques du Développement Mental Sémantique, utilisent également ces états mentaux dans une démarche évolutionnaire visant la découverte, la maîtrise et une exploitation pertinente de nos fonctions mentales grâce à la connaissance de leurs structures. Les pratiques de l’hypnose dirigée et de l’autohypnose ne distinguent donc pas un cas particulier, mais s’inscrivent dans un vaste ensemble d’activités mentales valorisant l’introspection et tous ces phénomènes intimes qui constituent notre réalité mentale, ce qui leur vaut des résultats par rapport à des thérapies ou des cures fondées sur des théories imaginaires et du placebo.

Conclusion

Le modèle de l’esprit humain et les concepts du DMS permettent de disposer d’un outil plus performant que le système défaillant que l’hypnose a hérité de la psychanalyse (le conscient, l’inconscient, etc.) ou de la PNL (les apprentissages et les métaprogrammes linguistiques), qui ne permettent pas de vraiment comprendre ce qui se passe dans ces états mentaux, et qui devraient permettre d’étendre les applications de l’hypnose, qui manque de concepts et d’un modèle de l’esprit humain pertinent pour dépasser ses limites actuelles, savoir ce que praticiens et patients font en hypnose et pouvoir en parler, plutôt que d’éblouir dans des spectacles d’illusionnistes, ou de faire du spiritisme à la Allan Kardec en hypnose de groupe dirigée pour contacter les esprits des disparus.

Une oeuvre de Pascale Massé
Réagir
1

Jean-Louis Tripon

Chercheur théoricien mentaliste, ingénieur géomètre INSA, expert en sémantique holistique, expert en sciences mentales, Harmonique de Pleine Conscience Holistique Ataraxique (HPCHA), dualiste de substance, métaphysicien athée, créateur de la méthode DMS, président fondateur de l'AFDMS.

Cet article a 2 commentaires

  1. Jean-Louis Tripon

    MESSAGE A UN PRATICIEN ERICKSON
    Cher ami, vous faites du bon travail, Ok ! et vous formez d’autres praticiens.
    1) Mais l’expression Zéro Mental est une faute conceptuelle confusionnelle, car nous sommes une entité mentale non physique ! Le terme mental est celui que les dualistes de substance (et d’autres scientifiques et philosophes) emploient pour désigner notre esprit. Le problème ce n’est pas ce mental, mais que les gens ne savent pas s’en servir, et donc font n’importe quoi sans même savoir ce qu’ils font, ni comment, ni pourquoi ! Si vous ne saviez pas danser, vous ne diriez pas zéro corps, vous apprendriez comme vous avez fait car vous êtes un sportif, pour ne pas trébucher à chaque instant, ben c’est pareil. Donc pas Zéro, mais Super Mental ! Vous devriez savoir que les êtres les plus évolués (par exemple Sri Aurobindo) parlent de conscience supramentale ! Terme qui ne veut pas dire grand chose, je lui préfère celui de Harmonique de Pleine Conscience Holistique Ataraxique (HPCHA) plus explicite, ce qui implique aucune dissonance cognitive, et une absence de stress et d’émotion, un état de félicité permanente au delà du bonheur, le rêve !
    2) Milton, n’était pas un théoricien, mais un praticien, bonne pratique mais avec un modèle de l’esprit humain hérité de la psychanalyse,.. de Freud : de ses croyances non avérées : moi, ça, surmoi, conscient, inconscient, les apprentissages, etc., c’est le produit d’un imaginaire pauvre et erroné. Donc si vous voulez libérer vos patients de leurs croyances et faire faire un bond à l’hypnose thérapeutique, il vous faut changer de modèle car nous avons neuf fonctions mentales, et que cette transe est un EMC qui met en interaction contribuante deux d’entre elles : la volontaire qui aspire à sortir de ses problèmes et l’analytique qui lui offre des solutions. La fonction transcendante qui valide les comportements, et d’autres comme la conscience et l’affective interviennent également dans ce processus. Je suis devenu ataraxique grâce à ce modèle, ce qui le valide. L’utiliser m’a permis d’aller beaucoup plus vite dans la voie de l’assainissement et de l’évolution mentale, et de découvrir une chose = quand vous savez tout faire, vous n’avez plus besoin de croire, car les croyances ne sont que les béquilles de vos incompétences mentales.
    Si vous lisez votre messagerie et consultez mon mur, vous verrez que je suis gratuit, que j’enseigne à des centaines d’étudiants, et que j’ai récemment créé un réseau social thématique innovant pour, entre autres car il est multivalent, diffuser ces techniques DMS. Vous trouverez dans la catégorie Thérapies des articles sur l’hypnose, mais pas que. Je peux vous faire parvenir des cours pour les enfants et les adultes. Cordialement JLT.
    https://developpement-mental-semantique.com/category/therapies/

    Réagir

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier