Annexes n°1

Annexes n°1

Remarques générales

Les annexes de la section “sauvegarde du vivant et de l’espèce humaine”, comprendront l’ensemble des recommandations, conseils et propositions de boycott de la Grande Armée Citoyenne de la sauvegarde du vivant. Quelle que soit leur origine, du conseil de gouvernance au simple membre, ils seront regroupés par centaines en suivant leur ordre de première publication dans ces annexes. Ainsi, annexe n° 1 pour la première centaine notée de n° 1. 1 à n° 1. 100, et annexe n° 2 pour la seconde, notée de n° 2. 101 à 2. 200. Dans un premier temps, et avant leur rédaction définitive, ces propositions ne seront donc pas classées par catégories de mesures.

Forme

Chaque annexe comprend quatre éléments ou parties :
— Un titre sous forme de slogan : votre mission personnelle.
— Une note explicative : pourquoi ?
— Le moyen d’y parvenir : comment ?
— Par quel autre comportement moins nuisible, plus utile, et plus gratifiant, remplacer cet ancien apprentissage inapproprié : pour faire quoi ?

Élaboration des annexes par la collaboration de tous

Les premières annexes, qui sont des recommandations d’agir individuelles, seront rédigées par le conseil de gouvernance de la Grande Armée de la sauvegarde de la biodiversité. Ensuite, tous nos membres sont invités à y participer, et d’abord nos 12 éditeurs, qui peuvent rédiger et ajouter directement du texte à ces articles, nos 220 auteurs qui peuvent proposer des blogs entiers à reporter dans ces annexes, nos 7500 Inscrits (chiffres du 26/7/2020) qui peuvent proposer des blocs additionnels à ces blogs dans leurs commentaires. Et ensuite tous ceux qui s’inscriront pour participer à cette aventure.
Chaque annexe sera attribuée au premier initiateur de la recommandation ou de la solution (le comment ?) de l’annexe qui n’est pas nécessairement son rédacteur.
Certaines annexes ne comporteront en premier lieu qu’un titre. Ce seront des recommandations ouvertes à la rédaction de tous qui demanderont à être complété par nos membres.

Annexes

n° 1. 1 : Éteignez votre télé – de JL T

Pourquoi ?
C’est le facteur de votre aliénation ! Qui véhicule une culture en mode publicité pour Nutella, Coca-Cola, et MacDonald’s.
Cette bouillie est également dangereuse pour votre santé ! Facteur de la maladie d’Alzheimer, et des maladies cardiaques pour sédentarité assise !

Comment ?
Il vous suffira de la ranger dans un coin de votre garage

Pour faire Quoi ?
A la place nous vous proposons une activité gratifiante dans le cadre de la sauvegarde de la biodiversité et de l’espèce humaine. Vous n’aurez nul besoin de sortir de chez vous pour exiger qu’un gouvernement fasse enfin le nécessaire, car nous sommes dans le FAIRE NOUS-MÊMES, et ce seront principalement des tâches internet : recherche de données, promotion de nos actions, préparation des projets et du jeu de la connectique.
Organisons dès à présent la Grande Armée de la Sauvegarde du Vivant, dont les cadres seront désignés selon leur passion et leur disponibilité.

n° 1. 2 : Délaissez les jeux informatiques et les jeux d’argent

Pourquoi ?

Comment ?

Pour faire quoi ?

n° 1. 3 : Sortez du tabagisme – de JLT

Pourquoi ?
Nous pensons qu’il est un peu inutile de vous rappeler tous les méfaits du tabac sur votre santé, que vous connaissez déjà. Si vous échappez au cancer, se sera pour tomber dans les insuffisances respiratoires et cardiaques, sans compter les rhinites et les bronchites, annonciatrices du pire à venir. Le seul avantage que vous tirez de fumer provient de la nicotine, un excellent psychotrope, ni cancérigène, ni addictif, injustement diabolisée par l’industrie pharmaceutique car elle représente un risque financier épouvantable pour les brevets de cette industrie, si elle était mise en concurrence et si les médecins bien informés pouvaient la prescrire.
Au delà de vous-mêmes, les déchets du tabac, mégots et bouts de cigares, sont très nocifs à l’environnement. On les retrouve dans les rues, les caniveaux, ils s’entassent au fond des regards des eaux pluviales, se dissolvent et libèrent leurs 4 000 composants toxiques, polluant les eaux des rivières.
Enfin, comme toute industrie, les producteurs de tabac qui entretiennent votre addiction consomment de l’énergie, pour fabriquer vos petites chéries, et donc ont un impact carbone non négligeable.

Comment ?
§ Suivre la thérapie proposée par DMS https://developpement-mental-semantique.com/comment-sortir-du-tabagisme/
§ Si nécessaire, ayez recours à un hypnothérapeute Erickson qui pratique la méthode des 5 séances MCS, inspirée par le DMS https://developpement-mental-semantique.com/arret-du-tabac-par-lhypnose/

Pour faire quoi ?
Pour prendre de la nicotine pure en spray, dosée à un mg,

n° 1. 4 : Vous avez tout le temps pour mourir, déplacez-vous moins vite sur les routes

Pourquoi ?

Comment ?

Pour faire quoi ?

n° 1. 5 : N’achetez plus d’eaux minérales gazeuses en bouteille plastique – de Sandra Valabregue

Pourquoi ?
Le plastique est l’une des pire calamité environnementale. Des continents de plastique dérivent au milieu des océans, empoisonnant la faune marine et les oiseaux. C’est de plus un dérivé du pétrole émettant une forte quantité de CO2 lors de sa destruction dans les incinérateurs d’ordures ménagères.

Comment ?
Buvez de l’eau potable fournie au robinet dans votre cuisine pour un prix très modeste par votre distributeur local après l’avoir gazéifiée avec un siphon d’eau de Seltz. Vous pouvez boire également cette même eau non gazéifié.
Vous pouvez stocker cette eau en siphon dans votre réfrigérateur, et la servir glacée pour vos cocktails.

Pour faire quoi ?
Le siphon AC-Déco, eau de Seltz, format un litre, en acier, à partir de 20,99 € sur internet. Disponible chez Auchan et d’autres hypermarchés. Ce bel objet est très collector, les siphons anciens sont très recherchés avec des prix dépassant les 300 €.
Les 10 cartouches de recharges de gaz carbonique Mosa pour 4,99 €. Désolé, vous n’êtes pas un éliminateur de CO2 fiable, il ne fait que passer en transit dans votre corps !
Attention ! La marque d’eau espagnole Saltza distribue de l’eau de Seltz en bouteille plastique non rechargeable imitant un siphon métallique chez Auchan.

n° 1. 6 : Ne prenez plus l’avion pour vous rendre de France à Istanbul – de Arctic Magic

Pourquoi ?
Parce que l’avion de type Boeing pollue énormément, il consomme jusqu’à 8000 litres de kérosène par heure et dégage énormément d’oxyde d’azote, de dioxyde de souffre et d’autres gaz et particules fort nuisibles qui ont un impact important sur le réchauffement climatique.

Comment ?
Pour aller de Paris à Istanbul, prenez le Flixbus à destination d’Ancône (en Italie). Une fois arrivé, prenez le Ferrie, celui qui part d’Ancône jusqu’à Cesme (en Turquie) en passant par Brindisi (en Italie) et par Patras (au bord du sud de la Grèce). Enfin une fois arrivé à Cesme, il ne vous reste plus qu’à prendre le bus à destination d’Istanbul. Le voyage est certes plus long mais plus sain pour l’atmosphère.

Pour faire quoi ?
Pour apprécier la douceur de vivre et la lenteur du voyage, la beauté du paysage, pour terminer son livre et pour aborder la mignonne japonaise sur le ferrie, assise à coté de moi face à la mer.

n° 1. 7 : Interdisez les éoliennes dans votre commune – de Marco D’Alessandro

Pourquoi ?
Parce que les éoliennes sont toxiques pour les hommes comme pour les animaux. Les infrasons qu’elles dégagent sont nuisible à la santé dans un rayon de 10 km. Qu’elles ne sont rentables que pour leurs promoteurs financiers qui bénéficient de subventions à raison de plusieurs fois le prix du marché de l’électricité qu’elles produisent.

Comment ?
En devenant maire de votre commune grâce à l’union de tous les citoyens, comme vous l’avez fait à Fourques, Passa, en pays catalan, et nous dans le nord.

Pour faire quoi ?
Pour gérer les affaires de la commune au service de ses habitants. et non en mettant leur santé en péril.

n° 1. 8 : Vivez en couple, voire en communauté

Pourquoi ?

Comment ?

Pour faire quoi ?

Annexe 1.9 Procréez moins d’enfants en Afrique – de T.A.G

Pourquoi ?
Parce que de 100 millions d’habitants en 1900, la population de l’Afrique est passée à environ 275 millions dans les années 1950-1960, puis à 640 millions en 1990 et à 1,3 milliard en 2019. Et d’après l’ONU la population Africaine passerait de 1,5 milliard d’habitants à 2.5 milliards d’habitants en 2050 puis si la surnatalité continue, cette population passerait à 4.4 milliards d’habitants en 2100. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’une telle explosion démographique entraînerait des bouleversements politiques, culturels mais aussi et surtout écologiques désastreux sur l’ensemble de la planète.
Quelles sont les causes de cette surnatalité ? Plusieurs raisons sont à la base de cette hausse exponentielle des naissance. Entre autres il y a :

  • Le désir d’être mère : naturel pour les femmes, désir lié à la plupart des cultures africaines. En effet, être mère accorde à la femme africaine un statut social distingué, un respect et une certaine considération. La femme qui n’enfante pas est regardé avec dédain et peu considérée, sinon pas du tout considérée. Elle est considérée comme maudite et la belle-famille la prendra alors comme une personne non grata.
  • La progéniture : Si ailleurs, la progéniture, le nom de famille n’est pas un souci, une chose à pérenniser à tout prix, il n’en est pas de même en Afrique. La plupart des hommes ont le devoir culturel d’assurer la pérennisation de leur nom de famille par la conception d’une grande descendance. C’est la famille elle-même qui met la pression qui met la pression sur l’homme pour qu’il procrée autant que possible.
  • La sorcellerie : La croyance au sorcier et surtout à son pouvoir nuisible est l’une des causes qui expliquent que les personnes procréent beaucoup. Il y a une croyance admise que les sorciers sévissent dans la plupart des familles. Ils tuent donc les enfants. Pour ne pas courir le risque de ne pas avoir de descendance, il faut en faire assez afin que même si les sorciers en tuent, il en reste quand même assez pour pérenniser la famille.

L’enfantement est donc la manifestation de l’aliénation de la femme africaine à des traditions, sa soumission à la famille, et un mécanisme de défense face à des peurs superstitieuses ancestrales.

Comment ?
En libérant la femme de ses aliénations, de sa soumission à la famille et à l’homme, et par le rejet de ses croyances superstitieuses nuisibles qui n’existent que pour mieux la soumettre. En lui apprenant à devenir responsable d’elle-même, de son destin, de son indépendance financière et de sa réussite professionnelle.

Pour faire quoi ?
Pour donner aux femmes africaines une éducation moderne, un métier gratifiant et rémunérateur, des aspirations culturelles et évolutionnaires.

Réagir
3

Jean-Louis Tripon

Ingénieur géomètre INSA Strasbourg, Chercheur théoricien en sciences mentales, Créateur de la méthode DMS, Président fondateur de l'AFDMS. Directeur du social networking service Sic Itur

Cet article a 4 commentaires

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles