Auto-critique de sa propre pratique

Auto-critique de sa propre pratique

Par Youri Badel le 3-5-2019

Youri Badel

Entre ce qui est prétendu a priori concernant l’efficacité d’une méthode et ce qui est observé après un certain retour d’expérience, il y a parfois un grand écart qui est gommé par ce que l’on nomme une hypothèse secondaire ou ad hoc. Exemple :

1) “Ah mais si cela ne marche pas, cela signifie que cela n’est pas en accord avec ton moi profond.”
2) “Si ta demande ne respecte pas la loi de l’équilibre de l’Univers, cela n’aura aucun effet”
3) “Si ce n’est pas ce qu’il te faut vraiment, cela ne marchera pas.”
4) “Il y a des bénéfices à ce que tu n’obtiennes pas cela”.
5) “Une partie de toi inconsciente n’y croit pas assez”
6) “Une croyance inconsciente t’empêche d’y accéder”
etc..

Et parfois même après un travail sur ces hypothèses secondaires, et bien toujours “rien”… alors que d’autres fois, il arrive on ne sait pourquoi à une transformation instantanée et profonde. Peut-être est-ce là l’incompréhension des vrais facteurs de réussites ou un biais cognitif nous faisant croire à un miracle, alors que ce changement était juste le point de basculement finale après une longue série d’ajustements.

Manifestement, du point de vue “méthodologie”, il y a encore du travail à faire en “développement personnel” afin de cerner pourquoi et comment ça fonctionne lorsque ça fonctionne. Et cela passe par le fait de tester et rejeter ces hypothèses secondaires lorsqu’elles s’avèrent “ad hoc” et ne sont là que pour protéger la pratique que nous faisons valoir et soutenons…….aux yeux des autres….ou ne sont pas que des excuses pour masquer l’incompréhension de l’échec !

Réagir
1

Jean-Louis Tripon

Ingénieur géomètre INSA Strasbourg, Chercheur théoricien en sciences mentales, Créateur de la méthode DMS, Président fondateur de l'AFDMS. Directeur du social networking service Sic Itur

Cet article a 1 commentaire

  1. Jean-Louis Tripon

    Les vraies techniques mentales efficaces fonctionnent en perception intuitive des processus mentaux, ce qui demande un apprentissage mentaliste approprié auprès de gens qui savent faire (et je ne suis sans doute pas le seul). Cela ça marche toujours quand vous savez faire.
    Pour le reste, tes 6 explications bidules qui puent le New Age sectaire du gourou proclamé Quantique Holistique, guide spirituel, maître reikki, sage druidique au pseudo celtique, praticien en psycho machin, none zen, et autres formés en stage de 2 semaines à 2000 €, me font bien rire, Youri Badel.
    Il y aura bientôt plus de praticiens que de clients ! Un conseil = ceux qui savent faire ne se font pas payer, il ont depuis longtemps réglé leur sécurité financière, et n’opèrent pas avec du placebo, poudre de perlimpinpin et bouts de ficelles.
    Ce que nous lisons souvent à propos du online business = All these tools are for losers, s’applique aussi aux méthodes thérapeutiques car nombreuses ne sont que de l’imaginaire. Et l’imaginaire ne donne aucun résultat réel, même si nous nous obstinons à le croire..

    Réagir
    2

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier