Poésie

La Joie !

« Comme d’habitude », Jérémie s’en expliquait parfois. Il avait toujours vu les hommes dans la peur et dans la plus invincible de toutes : celle qui n’a pas d’objet. Il les avait vus désirer secrètement et par-dessus tout une chose : se faire du mal à eux-mêmes. C’était toujours,

Continuer la lecture >
Poésie

L’auberge

L’auberge(Gialal ad-Din Rumi) L’être humain est une auberge, quelqu’un de nouveau vient chaque matin. Une joie, une dépression, une méchanceté, des moments de conscience viennent de temps en temps, comme un visiteur inattendu. Bienvenue à tous, divertissez-les tous! Même si c’est une foule de chagrins qui ravage violemment la maison

Continuer la lecture >
Poésie

Pour toutes celles et ceux…

Pour toutes celles et ceux qui, comme moi, ont un ego un peu trop surdimensionné   “Vivre sans penser que vous êtes un grand homme, un homme exceptionnel, crée une explosion des habitudes. De plus en plus, vous deviendrez sensible à la tranquillité et votre ouverture se reflétera dans toutes

Continuer la lecture >
Poésie

La funambule céleste

Entre ciel et terrela funambule résout l’équation du possible Glorieuse d’apesanteurElle se balance, la ballerineet danse sur la corde fineforce et grâce unies,roseau flexible et inouïau dessus de l’abîme  Acrobate de l’Espérance,mère primordiale du rêve des dieux, ainsi que filleelle est étoile dans la nuit et domine les rochersfracassés d’écumes Légère sur son

Continuer la lecture >
Poésie

La femme aux lèvres rouges

Je suis déracinée d’un amour impossible Il y avait terreau pourtant mais de mauvaise source. Je partais le matin sans besace ni ressource Dans le labyrinthe des jours mes doigts devenaient gourds. Je rencontrai souvent la femme au lèvres rouges qui connaissait la vie – elle en parlait si bien

Continuer la lecture >
Poésie

La dame de Shalott : Alfred TENNYSON

De chaque côté de la rivière s’étendentDe longs champs d’orge et de seigle,Qui couvrent les plateaux et rejoignent le ciel ;Et à travers les champs la route mèneAu très imposant Camelot ;Et les gens vont et viennent,Regardant où poussent les lysAutour d’une île là en bas,L’île de Shalott Saules blanchis,

Continuer la lecture >
Poésie

Circé

Circé Je t’accueille en ma grotte, en ma couche rubis,J’ai convoqué Vénus et jeté tous mes sorts,Les plus profonds et plus beaux comme pierreries,Pour te serrer en mes bras, te faire Consort… Un lierre sauvage caresse nos visages,Par magique sortilège, tu m’appartiens,Tes compagnons sont d’aveugles pourceaux, outrages,Je t’ai fait sombrer

Continuer la lecture >
Poésie

Omar Khayyâm

Omar Khayyam ou de Khayyâm (1048 à Nichapur en Perse (actuel Iran) – 1131) est un écrivain et savant persan musulman. On trouve son nom orthographié Omar Khayam dans les traductions d’Armand Robin (1958) ou de M. F. Farzaneh et Jean Malaplate (dans l’édition critique de Sadegh Hedayat, Corti, 1993). Sa date de naissance est supposée. Ses poèmes sont principalement écrits en persan alors

Continuer la lecture >

Articles récents