Comment mieux communiquer

Comment mieux communiquer

La communication par nos gestes, notre regard, notre posture ainsi que nos expressions accompagnent généralement les mots que nous utilisons et la voix. Ce qui signifie que la communication verbale et non verbale saccordent.

Le langage du corps

Résultat de recherche d'images pour "pourcentage de communication"

Selon les résultats d’une étude réalisée en 1967, la répartition en pourcentage serait basée sur ce que l’on appelle la « règle des 3V ». Cette règle stipule que l’homme communique visuellement sur un taux de 55%. Pour le reste : 38% communiquent de manière vocale et seulement 7% en mode verbal. La communication visuelle passe par les expressions du visage et du langage corporel. La communication vocale implique le son de la voix et l’intonation. Mais, passons en revue plus amplement la communication verbale ?

La communication verbale

Résultat de recherche d'images pour "photo de la communication verbal"
  1. La première chose dans la communication verbale; c’est la parole que nous utilisons pour communiquer : parler à voix haute, à voix moyenne, à voix lente, à voix de tête ou à voix basse… Chaque style de voix peut influencer notre interlocuteur sur le type de message que l’on veut transmettre. La voix est une manière d’analyser comment se sent la personne avec qui nous communiquons.
  2. Dans la communication verbale, nous utilisons également le << verbe >>, comme l’indique son nom. c’est le moyens de transmettre des éléments d’informations. Le verbe est exprimé par la voix, la qualité de la voix, mais aussi par le choix des mots, l’expression d’énonciation, le registre auditif sont donc autant d’indices qui permettent d’analyser plus facilement une situation de communication, une émotion ou même un état d’esprit.

Prenons un exemple de communication verbale: Imaginons que nous communiquons avec des personnes atteintes de surdité. nous serons amenés à utilisé le langage des signes. La communication verbale pourrait bien occuper plus que ces 7% ? Il s’agit d’un aspect très important de la communication. .

La communication non verbale

Résultat de recherche d'images pour "La communication non verbale"

La communication non verbale a une grande influence sur nos relations avec les autres. Si nos paroles ont un effet certain, nos gestes, notre attitude, notre regard en disent bien plus que les mots. Comment décoder ces éléments non verbaux ? Comment les utiliser pour mieux communiquer ?

Résultat de recherche d'images pour "La communication non verbale"

La communication non verbale est généralement utilisée par les grands communicateurs, Les recruteurs, par exemple, l’ont bien compris et observent au-delà des mots lors de leurs  entretiens d’embauche.

Avez-vous déjà remarqué que, sans avoir jamais rencontré une personne, le courant est passé (ou pas !) dès les premières minutes de votre croisement ? Des expressions de la vie courante nous le montrent d’ailleurs à merveille cette communication non verbale : « on est sur la même longueur d’onde », « J’ai l’impression de le connaître « je ne peux pas le voir », « je ne peux pas le sentir »… ne sont-ce là que des mots ?

Dans notre communication, il y a les mots que nous avons appris, compris, choisis et utilisés consciemment, il y a aussi tout ce qui entoure ces mots, le non verbal composé de plusieurs éléments, qu’ils soient conscients ou inconscients, et ce langage est pourtant bien plus puissant que les mots.

La communication non verbale correspond à notre langage corporel. Elle agit sur une multitude d’émotions inconscientes: notre posture, nos gestes, notre style, nos mimiques, notre intonation, la moindre expression de notre visage, notre contact physique, nos mouvements, etc.  Ces éléments traduisent nos profonds ressentis face à une situation, surtout lorsqu’on est en contact avec des personnes qui peuvent parfois nous faire nous sentir ridicules, nous discréditer dans une situation ou un dialogue que nous avons pourtant bien rédigé et préparé, voir même, nous trahir.

Lorsque nous dialoguons avec une personne, Les mots que nous utilisons ne sont que 5 % environ des informations entendues ou comprises par notre interlocuteur. L’intonation de notre voix représente environ 40% du ressenti de notre interlocuteur. La grande majorité de notre message est donc transmise par notre langage corporel. C’est pour cela qu’il est important de connaitre et prendre conscience des éléments non verbaux, savoir les remarquer et surtout les maîtriser lorsque nous communiquons avec les autres.

Il est essentiel de bien maîtriser ces éléments lors d’un entretien avec un recruteur, face au public, face à un commerçant ou encore dans le cadre d’une négociation où le non verbal apportera ses fruits à celui qui sait observer finement.

Résultat de recherche d'images pour "maitriser la communication non verbal""

Objectifs et moyens

Nous ne communiquons pas gratuitement mais dans l’intention d’obtenir quelque chose de l’autre, ne serait-ce qu’une écoute bienveillante. Il est donc important de savoir d’une part ce que nous désirons de l’autre et d’autre part comment nous exprimer d’une façon pertinente pour l’obtenir.

Il nous faut savoir que nous n’exprimons pas notre pensée mais des mots, que si nous pensons en parlant, et que si nous avons tendance à croire que nos paroles contiennent notre pensée, c’est tout à fait illusoire. Comme nous le faisons nous-mêmes, l’autre devra imaginer ce que nous désirons lui dire, alors que chacun de nous pratique son propre langage et donne son propre sens aux mots et aux expressions qu’il utilise et qu’il entend.

Faute de pouvoir réellement communiquer notre pensée, nous allons donc devoir suggérer à l’autre ce que nous attendons de lui en réponse à ses propres désirs. Ce ne sera pas une tâche facile, il nous faudra apprendre à être le plus précis possible, à bien l’écouter, et à comprendre son langage. L’empathie, c’est à dire notre imaginaire dirigé par notre intention de comprendre et de partager le sens de l’autre, nous sera d’un grand secours. Cependant, il nous arrivera souvent d’échouer, même si nous sommes un grand communiquant, un grand manipulateur, et grand sémanticien. Sachons ne pas trop nous en tenir rigueur, ni trop stresser si nous nous apercevons que nous restons incompris de l’autre, car notre pensée étant ineffable, cette tâche restera toujours difficile et faillible.

Réagir
4

sandra thoquer

Hypnothérapeute

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier