Conférence à Porto-Novo – DMS-Bénin

Conférence à Porto-Novo – DMS-Bénin

Compte-rendu de la conférence-débat du samedi 17 novembre 2018 
A LA DÉCOUVERTE DE NOTRE VIE MENTALE
Cette conférence/débat était animée par le bureau DMS-BENIN présidé par Mr Thibaut A. GBAGUIDI (Président de DMS-BENIN) dans la salle ARK INTERNATIONAL de Porto-Novo.Ils étaient une soixantaine à répondre présent à cette conférence.
Les trois conférenciers : Thibaut A. GBAGUIDI (Président) Camus H. KPOSSI (Vice-Président) et ABOU Raïmatou (Trésorière Générale) sont intervenus à tour de rôle. 
Dans un premier temps, le Vice- Président Camus KPOSSI a rappelé l’existence de l’association DMS-BENIN , l’historique de sa création, ses fondateurs, sa mission ainsi que ses partenaires dont le principal est l’AFDMS qui la subventionne. 
Il a mit l’accent sur le bien-fondé de l’organisme et des objectifs nobles qu’il s’est fixé : œuvrer pour l’évolution mentale de la jeunesse béninoise en particulier et du monde en général.

Ensuite, Mr Thibaut GBAGUIDI est intervenu en premier. Il est président de DMS-BENIN. Tout d’abord il a remercié les participants à cette conférence puis fait une communication d’environ 30 min sur la Science de la vie mentale. Durant ces trente minutes, il définit cette science, exposera sa méthode, (l’introspection) son objet d’étude (le mental humain) , son but (l’évolution mentale de l’espèce humaine passant par la maîtrise des fonctions mentales). Il précisera que c’est une science renaissante avec Jean-Louis TRIPON dont il présenta également la bibliographie. Concernant la méthode de l’introspection qui est tant décriée par les physicalistes monistes qui la qualifie de peu objective, le président rappelera que l’introspection est la seule méthode de connaissance de soi par soi connue jusqu’ici et que si elle est tant décriée par les physicalistes ce n’est pas parce qu’elle est non pertinente, mais bien parce-qu’elle remet en cause leurs convictions métaphysiques. Par ailleurs , il insistera sur la nécessité de changer de cadre conceptuel (condition sine qua non) pour comprendre et maîtriser le mental. Il démontre également que les neurosciences se trompent lourdement et le fait que cette science (science de la vie mentale) se veut scientifique et innovante. Le mentalisme sémantique n’étant pas à confondre avec la série télévisée mentaliste qui n’est que fiction. 
Puis, Mme ABOU Raimatou intervient à son tour pour exposer les avantages qu’offre la méthode DMS dont entre autres : un mental efficace, augmentation du QI, liberté d’être soi-même, évolution du niveau mental, le traitement efficace des troubles mentaux etc…
Enfin, Mr Camus KPOSSI présenta les oeuvres du figuratif mental d’Alexandre Beridze, oeuvres qui intriguaient l’assistance et faisait peser le mystère. 
Pour plus de lumière, le Président Mr Thibaut A. GBAGUIDI précisera que ces œuvres relèvent de l’abstraction pure. Il précisera qu’elles n’évoquent rien de physique, mais qu’elles tentent de représenter notre vie mentale. Une biographie du peintre sera établie par lui insistant sur le fait qu’il est l’un des rares peintres à pouvoir mettre sur toile notre vie mentale. Il est d’ailleurs surnommé “le roi de l’abstrait “. Puis pour prouver la nature polysémique du mot ainsi que la nature personnelle du sens, une expérience fut faite séance tenante. Elle a consisté à distribuer des bouts de papier à chaque participant , l’invitant à inscrire dessus une question qu’il pose à l’ensemble du groupe. Compte tenu du temps, seules quelques bouts de feuilles furent lus et traités. Le résultat est sans appel. 
C’est ainsi que prit fin la première partie de cette conférence.Il eut une pause de 15 min + collation. Le mentaliste aspirant Junior Vinou déclama entre temps un slam sur le mental humain.
Après la pause , le débat fut ouvert pour recevoir toutes les préoccupations et suggestions. Au nombre des intervenants, on peut citer : Ismael Bakawa (élèves professeur de Philosophie), William (élèves professeur), Amour Dieudonné VODOUNHESSI (Responsable du cercle des Harmoniques), Reine ALLOBALOKE (élève-professeur de Philosophie), Soliath AMINOU (étudiante en sociologie,) Mohamde KOSSOKO (élève-professeur d’espagnol), Dr AGBODOYETIN (Chef du département des sciences humaines de l’ENS de Porto-Novo, Altesse MENSAH (élève-professeur de Philosophie) etc…
Les préoccupations peuvent être résumées comme suit : – Quelle est la nature des relations entre le cerveau et le mental ? ( cette question fait référence à une affirmation du Président selon laquelle le cerveau n’est qu’un support biologique.)- Lequel du mental ou du physique domine et détermine notre vie ?- Que faire concrètement pour maîtriser ses fonctions mentales ? – Pouvez-vous parler des neuf fonctions mentales ? – Si le langage est impropre à penser correctement que faire ? – A vouloir affirmer sa singularité, ne risque -t- on pas de dévier socialement ? – Peut on vraiment être soi-même dans le monde d’aujourd’ hui ? 
Par ailleurs, le chargé de mission de l’AFDMS et le Docteur AGBODOYETIN chef du département des sciences humaines de l’ENS salueront le projet qu’ils jugent tous deux humaniste.
À la fin de la conférence, les conférenciers par la voix de leur Président remercient chaleureusement, les participants, les intervenants et l’AFDMS représenté par son chargé de mission au Bénin monsieur GBAGUIDI Daniel.

Réagir
4

Thibaut A. GBAGUIDI

Nationalité : Béninoise Né le 08 Juillet 1995 Professeur Certifié de Philosophie, Expert mentaliste, Président de DMS-BENIN, Écrivain.

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles