Construction d’immeubles par DMS-Bénin

Construction d’immeubles par DMS-Bénin

Propos rapportés par Patricia Ayeyi

RESUME DU DEBAT EN COURS CONCERNANT LA CONSTRUCTION D’IMMEUBLES DE DMS-BENIN PAR UN PROCEDE BIOCLIMATIQUE

INTELLIGENCE DU PROCEDE

Cela fut dur pour moi pour vous expliquer ce procédé revisité de construction, face au tollé général des troupes : “On en veut pas ! on mérite mieux ! ça nous fait honte”. La faute en revient à une erreur de communication de l’association AVN, toute entière destinée aux pays du Sahel, confusionnelle et même erronée quand elle laisse croire qu’elle n’est appropriée qu’au climat semi-désertique, alors qu’elle convient aussi aux pays tropicaux secs ou humides comme le Bénin (qui n’est nulle part sahélien). Et qu’il faut toute la perspicacité d’un ingénieur du BTP pour voir les avantages que l’on peut en tirer dans un climat de savane humide.
Je pense que cette association doit développer un second discours et un second site pour s’étendre aux pays tropicaux du golfe de Guinée, de la Côte d’Ivoire au Bénin, au Nigéria et au Cameroun, et casser une image de marque très négative, quoique fausse et injuste, auprès des populations concernées du Sud. Et remplacer aussi ce nom détestable de Voute Nubienne (VN) par celui de Construction Bioclimatique (CB) pour se faire accepter comme pertinente et échapper à la prévention qui l’accable, aux préconceptions inappropriées et au rejet généralisé qui l’entoure dans ces pays du Sud.
Enfin, j’ai pu vous faire entendre raison, grâce à la photo du futur hôtel du département de Kanel au Sénégal qui illustre cet article. Donc il est heureux que tout finisse bien, que nous soyons tous d’accord à présent, mais comprenez que ce fut pénible pour moi, même si je suis un vieux dur à cuire, et qu’il m’en faut plus pour me faire abandonner la logique de la raison.

COMPLEXE SCOLAIRE MULTIFONCTION A SAVALOU

La construction d’un complexe scolaire bioclimatique à Savalou ne devrait pas susciter d’interdits de la part des techniciens de Djougou, mais elle ne comble pas votre besoin de siège à Porto-Novo, si c’est le cas, au delà de la notoriété que vous recherchez ! (voir les deux prochains paragraphes qui examinent le sujet), car ce centre pourrait devenir le produit phare de votre image au Bénin et en Afrique.

SIEGE DMS-BENIN A PORTO-NOVO

Il vous sera difficile de trouver un terrain qui convienne pour construire votre siège en VN à proximité de votre ENS à Porto Novo, Djrégbe ne s’y prête guère (sols, inondation, manque d’espace pour fabriquer les briques de terre), la ville exige une construction coûteuse en béton, le nord vous paraitra toujours trop éloigné de vos membres. Aussi, je vous conseille, s’il ne j’agit que d’entreposer du matos, un poste d’ordinateur et tenir de petites réunions, de louer ou de trouver une pièce au moindre coût, éventuellement en échange de votre travail en retour, gardiennage, menus services ou que sais-je. Sur les photos vous avez pu remarquer que ce procédé exigeait beaucoup d’espace pour installer son chantier et son atelier de façonnage et de séchage des briques, d’où une de ses principales contraintes qui le rend difficile à installer au centre des grandes villes comme Porto-Novo, une difficulté à laquelle on ne pense guère.

LA SUITE A DONNER

Je vous tiendrais au courant du résultat de mon entretien avec leur directeur Thomas Granier. Je pense que sa collaboration pour entreprendre votre projet à Savalou, ne posera pas de difficulté. Il vous faudra ensuite préciser ce programme évolutif, faire des plans et chercher des terrains disponibles dans un environnement très favorable à ce procédé bioclimatique. Mais il vous faudra disposer de grosses sommes d’argent pour le réaliser en totalité et le mener à son terme, même avec les économies offertes par ce procédé, au minimum 350 000 €. D’où la nécessité, comme déjà dit, de gagner un TED, mais vous pouvez commencer quelques petites réalisations selon vos moyens financiers, je pense à un hôtel et des chambres d’hôte qui pourraient être reconverties en habitations pour les enseignants et du personnel administratif par la suite.
Une collaboration avec cette association AVN me semble à envisager. Vous êtes des enseignants, donc quoi de plus normal que d’introduire une formation de maçon VN à coté de vos cours privés, de préparer des conférences en commun, etc. ?, et de votre coté de bénéficier de leur aide pour obtenir des financements auprès des organisations internationales.
Jean-Louis Tripon, Président de l’AFDMS

Tout ce que vous avez besoin de savoir sur la VN :
Le Corpus technique :
https://www.lavoutenubienne.org/-corpus-technique-
Règles techniques VN de base :
https://www.lavoutenubienne.org/IMG/pdf/14-02-07_regles-techniques-vn-de-base_avn_v3.pdf
Le manuel du maçon VN :
https://www.lavoutenubienne.org/IMG/pdf/manuel_vn_2018.pdf

Eléments hydrographiques et topographiques :
Rapport sur les inondations de 2010, avec l’appui de l’ONU :
https://www.gfdrr.org/sites/gfdrr/files/GFDRR_Benin_PDNA_2010.pdf
Portail de IGN Bénin :
http://www.geobenin.bj
Guide du routard :
https://www.routard.com/guide_carte/code_dest/benin.htm

O O O O O

Réagir
3

Patricia AYEYI

Patricia AYEYI, née le 12 / 06/ 2000. Je suis professeure de philosophie en formation à l'Ecole Normale Supérieure de Porto Novo Bénin, Trésoriére Générale de DMS Bénin, membre d'apessa bénin.

Cet article a 1 commentaire

  1. H. Camus M. KPOSSI

    Je salue votre capacité à prendre à bras le corps le projet avec abnégation. Nous nous rendons compte à présent de la pesanteur du défis et avions la certitude qu’il sera relevé. Avec la participation du Joker et la votre, que tout ira pour le bien et pour le meilleur.

    Merci GB.

    Réagir
    1

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles