Exploration dans notre mental

Exploration dans notre mental

Voyage dans le mental et ses mécanismes. n°4 (4oct 2020)

L’art des transmutations : Du rêve à la réalité : de la réalité au rêve

Le choc comme agent de transformation

Sandra Valabregue

Micha, mon compagnon, me racontait une histoire, mi calembour, mi farce, mais moi bien sûr, j’ai marché au quart de tour. Comme toute bonne histoire, comme aussi ces histoires qu’on racontait aux enfants et dont on se demandait comment ils pouvaient encore s’endormir par la suite (comme par exemple le petit poucet qui vole et trompe sa bienfaitrice pour rejoindre et enrichir ses parents (ceux-mêmes qui l’avaient abandonné et voué à être dévoré par les loups)

Donc il me racontait un prétendu rêve. « Je rentre dans la maison, je pose mes clefs, retire mon manteau, je m’installe dans mon salon. Je m’allonge sur le sofa et dans le fauteuil.. »… et puis tout à coup il rapproche son visage à deux mini mètres du mien « se trouvait Sigmund Freud !». Je sursaute, en choc, tout à coup je sors de la narration de son rêve pour me retrouver dans la réalité mais au lieu de disparaitre le rêve traverse la réalité, et je me trouve nez à nez avec Freud !

Un jour plus tard alors que je me mets en séance exploratrice, je cherche un point de départ, quelque chose qui m’a marqué récemment, et je pêche la blague que m’a faite mon compagnon. Je me demande ce qui a bien pu me choquer, et quel est cet effroi dans lequel j’ai été plongé.

A partir de là je me suis mis à brasser pas mal de sens, touchant aux transitions, de la veille au sommeil, du sommeil à la veille, pendant le rêve ou le rêve éveillé (ce qu’on appelle aussi méditation dirigée). Ce qui sans être exhaustif m’a donné une belle panoplie de type de transition transformatrice, acteur des dynamiques propre aux états de veille, de rêve ou de rêve éveillé. Ce, tout en laissant venir ce qui se présentait à ma conscience, dirigeant ou insistant très légèrement selon le besoin. 

Je vais tenter de retranscrire en large traits la richesse de ce voyage, et surtout d’en dessiner les articulations principales. En arrière-fond de ce voyage la question : ces différentes formes de transition ne seraient-elles pas la façon dont le mode intuitif de la 2 fonctionne ?

Ce voyage me fait découvrir donc différents paramètres de transitions, et les liens intimes entre transition, transmutation et intuition. Le travail de l’intuition, surgissement du sens, sans savoir d’où il vient, est ici considéré comme opérant selon certains rites de passage, qui bien que la plupart du temps inconnus, peuvent nous être également révélés : ce n’est pas parce qu’ils ne sont pas conscients que l’intuition ne suive pas des protocoles de transformation.

Après avoir visité ce que signifie l’art des transformations dans ma vie, dans ma relation aux gens, dans mon travail de peinture et d’écriture, je me suis penchée sur la façon dans l’espace sensible est présent en rêve, quelles sont les transformations et transmutations qui s’opèrent et comment. 

Par exemple, traverser un mur…. Certains déplacements en rêve appartiennent à cette sensation forte de passer d’une pièce à l’autre (comme si on traversait un mur). Ce qui nous ramène à la notion de choc initiateur de transformation, ici la certaine matérialité ou immatérialité du passage dans le mur.

Autre exemple, passage d’une dimension à l’autre comme si on en entrait dans une boule d’oxygène après un vif état d’asphyxie, comme si on resurgissait à la surface après une apnée dans l’eau.

Les différents types de rêves.

Nous appelons rêve, état de conscience avec 2 en domination

Rêve éveillé en période de sommeil et en période de veille

Jean Louis Tripon décrit le rêve lucide comme un état qui se déroule en période de sommeil. Moi j’avais cru comprendre que les rêves éveillés faisaient aussi partie des domaines où la volontaire est en domination très effacée, laissant l’analytique s’exprimer « librement » (quoique que j’aimerais bien savoir ce qu’est la liberté dans cette fonction, s’il y en a une).

Je comprends ce type de rêve lucide (ceux qui m’ont été raconté) comme un état de prophétie, d’intense créativité et d’intense découverte, en mode semi-automatique. 

Pourtant il me semble connaitre cet état dans d’autres types de rêves ; les rêves éveillés, qui eux se déroulent en état de veille à la frontière du sommeil ou de la tétanie physique.

Rêve de l’imaginaire  

Rêve fantasmagorique 

Rêve méditatif

Etat de mi rêve mi éveil (avant qu’on ne s’endorme, qu’on se réveille où lorsqu’on somnole).

Les rêves appartenant aux états de conscience modifiés (mystiques et autres). Sont-ils des intrusions de 2 dans la réalité consciente ?

Rêve prophétique (peuvent de dérouler dans chacune de ces catégories sauf rêve fantasmagorique)

Par ailleurs les diffèrent types de rêves éveillés peuvent être des expériences exaltantes ou angoissantes. 

Je finirais en essayant de renouer avec le filigrane qui se trouve en image de fond de ce voyage. La question du choc comme motivant le passage d’une dimension à l’autre, d’un espace à l’autre, d’un champ sémantique à l’autre. Dans les états de mi rêve mi éveil, lorsqu’il est difficile de ne pas sombrer dans le rêve ou dans l’éveil, l’endormissement, l’état soporifique, l’aspiration vers le bas comme par un aspirateur, ou l’ascenseur express qui nous ramène à l’éveil sont fulgurant. Ce sont des états de choc bien que différent du premier choc dont je parlais plus haut.

Toujours est-il que du peu d’expérience que j’en ai, si on arrive à mieux habiter cet état de choc, on découvre des choses extraordinaires, des passages cachés de la veille au rêve et du rêve à la veille. Je compte bien approfondir cette question.

Réponse de Jean Louis Tripon

Jean-Louis Tripon

Bonjour,
Tout d’abord, j’ai parlé surtout de rêve lucide (état de sommeil) et moins des rêves éveillés (état de veille), utilisés en psychothérapie.
S’il y a rêve éveillé vrai, il y a forcément hallucination, voire transe avec lâcher prise de la volontaire, sinon ce sont des états de songe éveillé évoquant un imaginaire, la volontaire restant consciente et maître d’elle-même.
Le rêve et ses formes secondaires peut revêtir des situations extraordinaires, comme voir son être et son corps multiplié, et être présent à la fois dans tous ses multiples, ou descendre dans les mécanismes de création du rêve, alors pourquoi pas le père Freud, une mandoline magique ou une conversation avec Zoroastre et Lao Tseu ?
Voilà les catégories à grands traits, il y a aussi l’hypnose et le sommeil lucide (à distinguer du rêve lucide). chacune caractérisée par des états d’activités différents de nos principales fonctions mentales de l’absence à l’exaltation.
Nous en parlerons ce soir si tu veux bien.

JL Tripon

Réponse de Sandra

Entendu pour la différence entre rêve lucide et rêve éveillé. 

pourquoi parler d’hallucination? il me semble que tu l’utilises ici dans un sens péjoratif.

tu ne parles pas d’hallucination pour le rêve.

ne pourrait on pas concevoir, différent degrés de lâcher prise de la volontaire et donc différent degré de navigation de 2 ?

bien sur, personnellement j’aurais préféré Zoroastre voire même Lao Tseu, mais que faire je n’ai eu le droit qu’à Freud…. !

Ce qui est au coeur de ce voyage, et qui n’est pas encore adressé ici, c’est l’art des transmutations (qui a été ma révélation d’hier), la possibilité d’en chercher et d’en retranscrire les principes, et ainsi de mieux comprendre le mode intuitif de 2 et ses outils.

qu’en penses tu?

Réponse de Jean Louis Tripon

Hallucination, parce que c’est en phase de veille, des images involontaires qui se substituent à celles de notre système sensoriel : totale quand tout notre champ visuel est concerné (déformation de l’espace), partielle quand limité (par exemple quand une image surgit vivante de celle de la photo d’un magazine, rêve vrai parce que involontaire, sinon suggéré comme les songes des proches décédés du Doc Charbonnier. Le rêve n’est pas une hallucination car il ne se substitue pas à un autre phénomène naturel, il s’imprime sur une toile vierge

Réagir
4

sandra valabregue

Artiste peintre, spécialisée dans la Kabbale, née en France, titulaire d'une maîtrise en philosophie de la Sorbonne, d'une maîtrise en art des Beaux Arts de Paris et d'un doctorat en pensée juive de l'Université hébraïque de Jérusalem.

Cet article a 3 commentaires

  1. Emile Thyeff

    Bonjour pour compléter ce billet très intéressant, il conviendra de
    se pencher sur ce que l’on nomme le ” voyage astral” ou ” décorporation”.

    Il y a certains rêves qui se rapprochent de ce voyage astral,
    comme par exemple traverser des murs , voler au dessus d’une contrée
    et bien sûr le grand choc éprouvé lorsque le corps astral réintègre
    rapidement le corps physique du rêveur endormi.
    Ceux par contre qui ont vécu l’expérience d’un voyage astral
    dit conscient font tous le même témoignage: ils se sentent
    sortir de leur corps physique, se positionnent au dessus de
    leur corps physique et voit ce dernier allongé sur le lit,
    profondément endormi. puis avec la pratique, ils commencent
    à exercer leur volonté et décident de voyager, d’abord ils
    traversent sans encombre les murs et cloisons de la maison
    car le corps dit astral se joue de la matière physique,
    puis ils prennent de l’altitude et survolent leur quartier,
    puis au fil des expériences s’aventurent de plus en plus loin,
    d’abord sur le plan physique puis sur le plan astral où ils
    peuvent aller rencontrer les corps astraux de personnes vivantes
    qui voyagent en même temps qu’eux ou ceux de personnes décédées…
    Il y a aussi des rencontres avec certaines entités bienveillantes
    ou carrément hostiles d’après leurs dires.
    Dans la tradition ésotérique et chamanique le corps astral
    et le corps physique restent reliés entre eux par un “fil d’argent”
    qui , si ce dernier venait à être coupé pendant le voyage
    signifierait la mort immédiate du “dormeur”.
    la réintégration dans le corps physique après le voyage
    se fait toujours par l’intermédiaire de ce fil qui parfois
    se rétracte brusquement quand l’âme voyageuse se sent en péril ,
    ce qui explique le choc violent qui réveille le dormeur.
    Ce même retour violent existe donc lors d’un voyage astral dit
    inconscient, assimilé à un rêve prégnant.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Voyage_astral

    https://fr.shopping.rakuten.com/offer/buy/161085484/le-voyage-astral-pour-debutants-de-richard-webster.html?bbaid=4308633156&t=10059814&ptnrid=pt%7C866763803495%7Cc%7C414379899967%7C161085484&ptnrid=s_dc|pcrid|414379899967|pkw||pmt||ptaid|pla-866763803495|pgrid|93588276698|&gclid=Cj0KCQjw2or8BRCNARIsAC_ppyaIBF1mxVCc0o5RvKZnWj91FxeVBNSeNGJddvQhM0TC7LRIcJlV0XkaAqEcEALw_wcB

    https://livre.fnac.com/a9452622/Anne-Givaudan-Voyager-entre-les-mondes-Le-voyage-astral-Comment-Pourquoi-Pour-qui?oref=00000000-0000-0000-0000-000000000000&Origin=SEA_GOOGLE_PLA_BOOKS&esl-k=sem-google%7cng%7cc294196405911%7cm%7ckpla366875966876%7cp%7ct%7cdc%7ca58200328279%7cg1553156614&gclid=Cj0KCQjw2or8BRCNARIsAC_ppyZ38rPhJ7GXKI-cTsEcynNsPyCka_GydcDrJZ3G9s6OeWnAnrv2TksaAupYEALw_wcB&gclsrc=aw.ds

    Réagir
    1
  2. sandra valabregue

    merci Emile pour ton commentaire. C’est effectivement a étudier. Je me concentre pour le moment sur les différents type de rêves et de voyage mentaux. Ce que j’avais compris dans le dernier que j’ai fait est effectivement que le choc est lié au changement de dimension ou comme tu le décris de réintégration d’une dimension par une autre. qui sont effectivement les deux aspects complémentaires, dédoublement et réintégration.

    Réagir
    3

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles