Exposition aux infrasons des riverains d’éoliennes

Exposition aux infrasons des riverains d’éoliennes

LA MÉDECINE DU TRAVAIL RECOMMANDE DE NE PAS DEPASSER 8H PAR JOUR SOUS PEINE DE DÉCHIRURE DES ALVÉOLES PULMONAIRES !
SI VOUS ÊTES ATTEINT, ALLEZ REMERCIER VOTRE MAIRE DU VILLAGE !

“La norme ISO 7196:1995 [4] affirme que, dans le domaine des fréquences comprises entre 1 Hz et 20 Hz, des sons tout juste perceptibles par un auditeur moyen donnent des niveaux de pression acoustique proches de 100 dB(G). Elle ajoute que les niveaux inférieurs à90 dB(G) ne sont généralement pas significatifs du point de vue de la perception par l’homme.

9 L’INRS en 1992 [28] utilise une publication de Pimonow [29] pour classer les niveaux des bruits de fréquence inférieure à 20 Hz dans quatre zones différentes. Si Lp est le niveau de bruit intégré sans pondération pour les bandes de fréquence inférieure à20 Hz, les quatre zones sont les suivantes :

1 Lp ? 120 dB(Lin) : niveau pour lequel une exposition de quelques dizaines de minutes ne conduirait généralement pas à des effets nuisibles. On admet que l’on ne connaît ni les actions psychologiques de tels niveaux, ni les conséquences à des expositions prolongées ;

1 120 dB(Lin) < Lp ? 140 dB(Lin) :niveau pour lequel l’apparition de troubles psychologiques passagers est appréciable mais la fatigue supportable par des personnes en bonne condition physique, même dans le cas d’une exposition de plusieurs heures ;

1 140 dB(Lin) < Lp ? 155 dB(Lin) :niveau pour lequel l’apparition de troubles psychologiques est appréciable et la fatigue supportable par des personnes en bonne condition physique, dans le cas d’une exposition courte (2 minutes) ;

1 Lp > 180 ou 190 dB(Lin) : niveau létal (déchirure des alvéoles pulmonaires).

Les chercheurs du « Centralny Instytut Ochrony Pracy » (CIOP, Pologne), dans une publication récente[25], font un point relativement complet sur les différentes recommandations internationales et sur la bibliographie disponible. Cette publication conclut qu’il est souhaitable que les niveaux d’exposition aux infrasons ne dépassent pas 102 dB(G) en niveau moyen pondéré G intégré sur la gamme de 2 Hz à 50 Hz, pour 8 heures de travail. Pour les bruits impulsionnels dans ces gammes de fréquences infrasonores, cette publication recommande une limite de 145 dB(Lin).

LIMITES D’EXPOSITION

Recommandations dans différents pays étrangers :
En l’absence de réglementation nationale ou européenne sur les limites d’exposition aux infrasons, plusieurs références donnent des indications sur les niveaux considérés comme étant pénibles ou dangereux [24, 25]

9 L’American Conference of Govern-mental Industrial Hygienists (ACGIH)recommande, à l’exception des bruitsimpulsifs de durée inférieure à 2 s, quele niveau dans chaque tiers d’octave pourles fréquences de 1 à 80 Hz ne dépassepas 145 dB(Lin), et que le niveau totalne dépasse pas 150 dB(Lin). Aucune indication de durée d’exposition n’estprécisée.

9 Le New Zealand Occupational Safety and Health Service (NZOSHS)préconise que le niveau de pression infrasonore soit inférieur à 120 dB(Lin),niveau global intégré dans la bande de fréquence de 1 à 16 Hz, pour 24 heuresd’exposition.

9 Le Danish Environmental ProtectionAgency (DEPA)[26] recommande, pour les infrasons environnementaux, que les niveaux d’exposition des citoyens soient inférieurs de 10 dB au seuil d’audibilité des infrasons. Dans cette publication, le seuil d’audition est réputé être égal, pour les sujets les plus sensibles, à environ95 dB(G). Le DEPA recommande donc de ne pas dépasser une limite de85 dB(G), niveau moyen pondéré G intégré jusqu’à 20 Hz.

9 Le « Eidgenössische Koordinations-kommission für Arbeitssicherheit »(EKAS – Suisse) écrit [27] « Au stade actuel des connaissances acquises, il n’y a pas de risque à redouter des infrasons tant que leur niveau acoustique pondéré 1, calculé sur une journée de travail de 8 h, ne dépasse pas 135 dB et lorsque la valeur maximale se situe en dessous de 150 dB. Des perturbations du bien-être peuvent se manifester lorsque le niveau moyen dépasse 120 dB. »

1 En l’absence d’autre indication et vu les niveaux indiqués, il faut sans doute comprendre « pondéré A ».”

éoliennes nuisibles pour la santé humaine
Réagir
2

Marco D'ALESSANDRO

J’éprouve une allergie très prononcée aux éoliennes industrielles

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles