Facteurs généraux de développement ?

Facteurs généraux de développement ?

Qu’est ce qui retarde le développement et l’évolution des civilisations ?

Marc Cohendy : A trop vouloir comprendre des phénomènes incompréhensibles, on fini par inventer des responsables où il n’y en a pas… On fabrique des réponses au gré de nos appartenances idéologiques…..
Même genre de questions :
Qu’est ce qui fait que le Japon au stade moyenâgeux au milieu du 19 ème siècle se retrouve grande puissance en 1940….?
Qu’est ce qui fait que la Chine part de quasiment pareil en 1900 pour arriver là aujourd’hui…?
Qu’est ce qui fait que l’inde n’arrive pas à décoller ? Là, on ne peut pas invoquer la colonisation ou la corruption dès élites…
Qu’est ce qui fait que le monde arabe, malgré la plus grande redistribution d’argent de l’histoire de l’humanité via le pétrole et le gaz, n’ait jamais réussi à décoller Économiquement…?
Qu’est ce qui fait que la Corée du Sud, partie de Rien il y a 70 ans, se retrouve la première puissance en informatique, Intelligence Artificielle et téléphonie…?

Tout cela est bien plus complexe que des réponses idéologiques.

Réponse : La culture

Concernant l’efficacité des populations (on dira des peuples) la cause est essentiellement culturelle, et dépend de l’imprégnation des gens. Je pense qu’il n’est pas idéologique de dire que les cultures n’ont pas la même valeur, et que religion et idéologie politique les influencent.
On voit déjà une différence économique entre protestants et catholiques (sans parler des Prix Nobel des Juifs).
L’extrême orient chinois est une zone de très haute culture mentale, athée, pragmatique, imprégné depuis des millénaires, ce qui explique les performances et la réactivité de la culture Han, au Japon, en Corée du Sud, à Taïwan, à Hong Kong et à Singapour. La Chine Continentale longtemps en avance à souffert de la décadence politique des Qing (Mandchous) à partir du milieu du 17 ème siècle (l’immobilisme est d’or, et ce sont à l’origine des barbares animistes sous cultivés). Il y a eu de plus, l’impact des errances des derniers empereurs, l’explosion de la guerre civile et du conflit sino-japonais dès la chute de l’empire. Les choses n’ont pu commencer à se rétablir qu’à partir de l’unité retrouvée de la RPC de Mao Zedong, puis surtout du pragmatisme de Deng Zao Ping (Le bon chat est celui qui attrape les souris). 
L’Inde appartient à une sous culture archaïque ce qui explique que Bombay n’a pas le niveau de Hong Kong, mais aussi un certain succès politique et économique de la caste favorisée des Brahmanes.
Les Arabes et les Perses qui avaient bénéficié des facteurs favorables des cultures Grecque à l’ouest et zoroastrienne à l’est, se sont effondrés après la dernière lumière d’Avicenne au 11 siècle, avec le durcissement de l’Islam dogmatique (étudiez El Andalous).
La civilisation occidentale s’est hissée au dessus du lot, non pas avec une culture religieuse chrétienne exotique des plus nuisibles, mais contre elle à partir de la renaissance, dans une période marquée par les conflits religieux les plus sanglants de son histoire.
Les nègres souffrent de leur culture tribale primitive, ripolinée du fait de la colonisation occidentale. Il faudra encore du temps pour que le système politique mafieux en place évolue pour devenir plus favorable au développement économique de l’Afrique Subsaharienne.

Réagir
1

Jean-Louis Tripon

Ingénieur géomètre INSA Strasbourg, Chercheur théoricien en sciences mentales, Créateur de la méthode DMS, Président fondateur de l'AFDMS. Directeur du social networking service Sic Itur

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier