Haine de soi

Haine de soi

139. EN RÉPONSE A UN ARTICLE DE CHARLED ROJZMAN :
Les signes de la haine de soi

Je ne pense pas que l’on puisse parler de haine (ou d’amour) de soi qui sont des affects (des émotions) alors qu’ici nous sommes en présence de jugements de notre éthique, qui peuvent engendrer de la dépression ou du bonheur. D’ailleurs, l’image du regard dans la glace est significative : il s’agit bien d’un jugement rationnel et circonstancié, alors qu’une émotion est une réaction instinctive automatique involontaire.
Ce jugement éthique ne nous dit pas seulement : “tu es un salaud”, ce qui serait encore négociable, il a passé ce cap, pour nous dire : “Mon, chou, tu ne mérites plus de vivre ! Moi, fonction transcendantale de ton être, source de tes aspirations les plus hautes et de ta confiance en toi, je te retire la puissance de ma confiance et mon aide”. “Tu n’es plus digne de vivre, car tu n’es plus digne de moi’. Et après cet avertissement , elle s’efface ! 
Là, on est mal ! C’est une crise ontologique grave entre l’organe de commande de notre vie mentale, que la psychanalyse désigne par : (le moi) et le jugement péremptoire de notre éthique, qui faute de résolution conduit inévitablement à la dépression et souvent ensuite au suicide. C’est ce qui est arrivé au célèbre pilote et ingénieur allemand Ernst Udet au cours de la seconde guerre mondiale.

Réagir
1

Ennéa Almeshin

Ennéa Almeshin est l'avatar féminin de Jean-Louis Tripon. Elle est Pei Jing, Première ministre de la RP de Chine dans le roman ATARAX. Elle prétend venir de la troisième planète invisible de l'étoile Aldébaran dans le Taurus, et que Jean-Louis Tripon est son avatar Frawen favori.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier