Informations sur la promotion de notre réseau Sic Itur suite à ma déconnexion de Facebook
Parviendra-il à devenir le président des United States pour assouvir sa soif de domination du monde ?

Informations sur la promotion de notre réseau Sic Itur suite à ma déconnexion de Facebook

Comme vous avez pu constater mon compte Facebook à disparu en conséquence de ma déconnexion de Facebook le 15 octobre suite à une enquête abusive, l’obligation de répondre à plus de 150 questions et une première déconnexion la veille, et enfin une rupture définitive faute de leur avoir communiqué mon numéro de portable au fallacieux prétexte de hameçonnage alors que je me contentais d’inviter des amis à aimer mes pages selon la procédure même que l’administration Facebook nous invite à le faire.
Ce que vous devez savoir c’est que Facebook vend des listes de nos numéros de téléphones portables à des centaines de milliers d’entreprises dans le monde, c’est d’ailleurs la principale ressource de sa filiale Instagram racheté par Facebook en 2012 (ne craignez rien, Sic itur est un réseau à but non lucratif qui ne revend pas vos numéros de portables ni vos adresses mail, et tente de protéger vos données du mieux possible par l’éviction de robots collecteurs). Il y a donc contradiction entre l’objectif de nous vendre de la sponsorisation payante de nos articles auprès de dizaines de milliers de comptes et l’apparente générosité de Facebook de pouvoir partager nos articles et nos pages auprès de nos amis, d’où tracasseries et pénalités intempestives quand nous nous aventurons à trop partager, ce qui ne saurait plaire ni respecter les normes admises par la communauté. Ne nous leurrons pas, nous sommes de la marchandise à vendre et non des clients, et Facebook est passé maître de la manipulation du langage dénoncé par Georges Orwell dans son roman 1984. Le groupe Facebook devenu tentaculaire risque de passer un jour sous la coupe de la loi antitrust au Etats-Unis et être obligé de se démanteler après les enquêtes du Sénat américain, les plaintes justifiées et les lourdes amendes en cours d’exécution.
Donc, après des mois de harcèlement, de restrictions d’usage de diverses fonctionnalités, la coupe est pleine, et même si l’association AFDMS dispose d’une ligne téléphonique portable et d’un compte dormant dans Facebook, j’ai décidé d’entreprendre mon exode salutaire loin de ce sinistre et sordide despote, avide de pouvoir et de notre argent, et je vous invite à faire massivement de même, tandis que nous développerons progressivement l’activité éthiquement respectueuse de notre réseau citoyen Sic Itur avec les moyens de l’association sans but lucratif AFDMS, et bien sûr aussi les vôtres.

Notoriété

Notre réseau Sic Itur a besoin de notoriété pour se développer, alors que nous venons de franchir le cap des 1 500 inscrits et des 5 000 lecteurs. Aussi, alors que nos amis publicistes continuent de promouvoir utilement notre réseau dans Facebook, et nous ne saurions jamais trop les remercier, j’ai décidé d’entreprendre deux actions prioritaires : tout d’abord d’achever notre référencement auprès des moteurs de recherche. Une centaine d’articles sont actuellement référencés par une SEO personnalisée, il en reste deux cent à écrire en plus de la SEO des nouveaux articles. C’est un énorme travail, mais pour un ataraxique qui ne dépense pas d’énergie émotionnelle ce n’est pas une tâche trop difficile… et ça paye ! car nous cumulons actuellement 8 à 9 impacts/ jour sur les moteurs de recherche, Google et Bing principalement, ce qui signifie autant de lectures, de cessions et éventuellement d’inscriptions supplémentaires, et ce chiffre ne cesse d’augmenter au fil des mois si on en croit nos statistiques. Il vous faut savoir que tout compte dans cet impact sur les moteurs de recherche qui reste la chose la plus obscure d’internet, et pas seulement la SEO, mais aussi les hashtags, les liens en retour, le référencement des images, la personnalisation pour des sites de réseautages particulier comme Facebook et Twitter qui disposent de leurs propres moteurs de recherche, et que le moindre de vos articles, le moindre de vos commentaires, la moindre de votre activité dans notre réseau a un impact sur sa notoriété, et donc sur ses classements par les moteurs de recherche.
Bon, on va quand même pas trop se prendre la tête (quelle expression populaire inappropriée), car on finirait par consacrer tout notre temps à du référencement pour un avantage qui deviendrait de plus en plus marginal.

Seconde action prioritaire, j’ai décidé d’entreprendre la promotion de notre réseau et de nos articles dans Twitter avec le temps libre que je ne consacre plus à Facebook. J’ai donc réactivé mon compte Twitter dormant depuis des mois. Ce dernier réseau, que j’avais d’abord mal jugé, n’est pas si décevant et s’est beaucoup amélioré, la possession d’un portable n’y est plus exigé, les fonds de textes sont passés au sombre ce qui est bon pour nos yeux et pour la consommation énergétique de nos écrans, les tweets sont passé de 150 à 300 caractères, et surtout on peut y ajouter des images (jusqu’à 4 par tweet) et… un lien avec une image cliquable vers des articles sans limite de longueur, y compris plus de 100 000 mots pour les auteurs compulsifs. Merci Tweeter ! qui se rapproche de plus en plus des opportunités offertes par Facebook sans avoir à en supporter les multiples et sordides inconvénients et harcèlements, du moins je n’ai pour le moment rien remarqué qui allait dans ce sens toxique.

Olivier Frérot

j’y ai bien sûr retrouvé des copains qui m’ont aidé à y faire mes premiers pas comme Olivier Frérot et Antoine Valabregue qui sont devenus mes suivants et suivis, car Twitter ça marche comme ça, en bande : pas d’amis, tout le monde se suit et réciproquement ! Ce qui a deux mérites : moins de novlangue avec une amitié purement formelle et souvent vide de contenu, et pas de sollicitation des membres, car c’est à chacun de décider de vous suivre sans que vous puissiez l’inviter, et il peut vous bloquer si vous le dérangez en lui envoyant des messages.
Et on lit beaucoup dans Twitter : mes premiers articles on cumulé 92, 72 et 45 vues, ce qui ne veut pas dire lus, en quelques heures seulement, alors que je n’ai que deux me suivant, le premier étant Olivier. Mais ma plus grosse surprise fut d’y trouver par pur hasard la présence de trois de nos articles partagés par un lien collé de Sic Itur par des inconnus venus nous lire sans s’inscrire; En cherchant, il doit s’en trouver d’autres !
Donc nous allons aussi twitter nos articles pour promouvoir notre réseau, et je vous demande, car là aussi le nombre fait la notoriété, de me faire connaitre les noms de vos comptes afin que je puisse vous suivre et réciproquement, le mien c’est https://twitter.com/TriponLouis, il vous suffit de le rechercher dans la case prévue en haut à droite de chaque page de Twitter. Merci d’avance pour Sic Itur, car c’est la voie !

Réagir
3

Jean-Louis Tripon

Chercheur théoricien mentaliste, ingénieur géomètre INSA, expert en sémantique holistique, expert en sciences mentales, Harmonique de Pleine Conscience Holistique Ataraxique (HPCHA), dualiste de substance, métaphysicien athée, créateur de la méthode DMS, président fondateur de l'AFDMS.

Cet article a 9 commentaires

  1. Dizzy Blue

    Ouais bien ? J’ ai partager ton annonce dans ton groupe 2/Connexions à Sic Itur. Si tu veux, je partage sur l’ ensemble de tes groupes que je peux retracer facilement . Salutations à nos amis du sud. Ciao, une belle journée

    Réagir
    1
    1. Jean-Louis Tripon

      Bonne idée mais regarde avant que Thibaut ne l’a pas déjà fait. Les publications de tous ces groupes sont soumis à un accord préalable d’un modérateur, et pour Mentalistes des seuls administrateurs. Cet après midi 14 heures comme chaque Vendredi conférence téléphonique avec le trésorier Vernon où nous examinerons ce qu’il y a lieu de faire.

      Réagir
  2. Dizzy Blue

    ouais, en fait tu as la possibilité d’ interpeller l’ ensemble de tes administrateurs sur Facebook ou pas ? Et puis encore un détail, je n’ aime pas du tout être obbligé de me connecté à chaque fois sur Sic Itur, avant je pouvais laissé ma connexion active et maintenant je dois chaque fois me connecter. Bon, je me connecterai dans un mois, le 24 novembre. Une très belle continuation.

    Réagir
    2
    1. Jean-Louis Tripon

      Vernon est par une page indirectement administrateur de tous mes groupes, donc pas de souci nous pouvons indirectement nommer des gestionnaires.
      En principe, je suis connecté en permanence, mais il arrive de rares décrochages, j’ignore pourquoi ???? C’est sans doute ce qui t’est arrivé. Je sais que c’est désagréable, mais nous n’y pouvons rien.

      Réagir
      1. Dizzy Blue

        en fait à chaque commentaires je suis déconnecté. Bon, je vais évité de commentés. Sinon, si Vernon peut publié sur tes intérêts Facebook c’ est bien. Et si tu veux que je publie quelque chose sur ton groupe 2/Connexion Sic Itur, tu mets le lien dans le commentaire et je le transcrit … C’est toi qui voit, je reste à ta disposition. Cordialement,

        Réagir
        1. Jean-Louis Tripon

          Pour ta déconnexion je demanderai à Vernon, mais ça pourrait provenir du paramétrage de ton ordi. Pas d’autre publication dans 2/Connexion, c’est une vitrine de promotion. Par contre, tu pourrais publier des articles techniques, scientifiques et animer un forum de ton choix dans Sic Itur. Nous allons bientôt développer une page “Plan du site” avec de nouvelles activités organisées autour de Forums ou d’Agoras plutôt qu’autour de blogs qui se présentent comme des articles de magazine.

          Réagir
          1. Dizzy Blue

            okay, je suis à ton service pour ce que tu juge bon de faire. Tu me dis, je fais comme tu veux, avec plaisir. A bientôt

            Réagir
            1
  3. Dizzy Blue

    Hi, en fait, Facebook pousse à l’ inscription car sans elle impossible de transcrire des articles. ce que tu ne fais pas et donc pas besoin de s’ inscrire pour voir le contenu de ton œuvre. A mon avis cela te pénalise pour le nombre. Il serait peut’ être intéressant d’ étudier cette question de très près.

    Réagir
    1

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier