Jacotte Chollet

Jacotte Chollet

MUSIQUE POUR LA RELAXATION ET LA MÉDITATION PROFONDE
https://www.multidimensionalmusic.com

Ecouter des extraits :
https://www.multidimensionalmusic.com/ecouter-des-extraits/

BIOGRAPHIE

Jacotte Chollet

Jacotte est née à Bourg-Argental, un village du Massif Central, dans le parc du Pilat.
Après des études universitaires d’anglais et de linguistique, Jacotte s’est intéressée à l’ethnographie, la psychologie, la métaphysique, la physique quantique, la biologie, la biochimie des émotions et aux connaissances nouvelles sur la conscience et le fonctionnement du cerveau.
Elle a produit et réalisé 50 documents filmés avec André VOISIN pour l’ORTF, puis pour TF1.
C’est ainsi qu’elle a rencontré, interviewé et filmé des philosophes, chercheurs et scientifiques d’avant-garde tels que Jiddu KRISHNAMURTI, Jean CHARRON, David BOHM, Fritjof CAPRA (physiciens) Karl PRIBRAM, Paul D. McLEAN (neurobiologiste), Stan GROF (psychologue) Norman COUSINS, John LILY, Dr Michel ODENT et Frederick LEBOYER, Marylin FERGUSON (écrivain), Arthur JANOV (thérapie primale), Karl Heinz STOCKHAUSEN (musicien), pour ne citer que les plus connus.
Parallèlement, des êtres remarquables issus de civilisations ancestrales et porteurs d’autres visions du monde tels que les Papous de Nouvelle Guinée, les Lapons, certains Medecine men Amérindiens et chamans d’Amérique du Sud lui ont transmis des connaissances ancestrales.
L’enthousiasme, l’amour de la vie, une soif inextinguible de voyages, de découvertes et de connaissances ainsi que le désir de vraies rencontres l’ont guidée. Cette dynamique a créé une suite d’expériences qui l’ont conduite à envisager l’être humain comme un être vibratoire en constant échange d’information-énergie avec le cosmos. Cette prise de conscience a débouché sur une vision unifiée de l’humain : un être multidimensionnel au potentiel infini.
Les expériences exceptionnelles d’expansion de conscience vécues par Jacotte lors du tournage dans un monastère tibétain d’une cérémonie au Népal (film sur le Livre des Morts Tibétain), suivies par la mort soudaine de sa mère, lui ont provoqué une profonde transformation intérieure qui l’ont amenée à explorer les dimensions inconnues de la conscience. Un faisceau convergent d’intuitions et d’expérimentations avec un synthétiseur de son, l’ont rapidement convaincue des pouvoirs thérapeutiques et créateurs du son. Cette synthèse vivante a donné naissance à la Musique Multidimensionnelle.

En 1991, Jacotte crée et produit son 1er CD : Invisible présence, et Régis DUTHEIL, Professeur à la Faculté de Médecine de Poitiers, insuffle une nouvelle dynamique dans sa recherche et création en suggérant une suite d’analyses sur les effets de sa musique sur la cellule sanguine. Les analyses mettent très rapidement en évidence une augmentation du taux d’hémoglobine, un effet de sur-oxygénation du sang..
Dès 1999, Jacotte présente son travail dans les premiers congrès internationaux aux USA qui rassemblent les chercheurs multidisciplinaires d’une nouvelle science de l’homme et de sa conscience, puis, en 2006 au 1er congrès sur les pouvoirs guérisseurs du son au Nouveau Mexique (Santa Fé).
Quelques années plus tard, des mesures électro encéphalographiques et énergétiques effectuées en laboratoire à Moscou démontrent également son influence bénéfique et créatrice sur les ondes cérébrales et sur les chakras.
De 1991 à 2017 la création musicale de Jacotte se poursuit. Sa compréhension du caractère éminemment holistique de sa musique s’affirme au fur et à mesure du retour d’information de milliers d’auditeurs et thérapeutes qui utilisent sa musique pour se transformer intérieurement, s’auto guérir et déployer en conscience leurs capacités créatrices. Parallèlement une série d’ateliers d’expansion de conscience confirment la vocation de sa musique comme outil de prise de conscience de soi et de développement des capacités subconscientes latentes enfouies en chacun.

QU’EST-CE QUE LA MUSIQUE MULTIDIMENSIONNELLE ?

Plus de 25 années d’expérience montrent que cette musique qui agit par résonance vibratoire est un outil évolutif multi-usage, une thérapie sonore et musicale. C’est un auxiliaire vibratoire personnel aussi bien thérapeutique que de développement personnel, accessible et ouvert à tous, qui permet :

– d’évacuer facilement le stress et d’apaiser les émotions
– d’entrer dans des états de méditation et de relaxation profonde
– de se libérer de la prégnance du passé sur les plans psychiques, émotionnels et physiologiques
– de ré harmoniser son champ bioénergétique
– de prendre conscience de soi
– de développer la présence, l’intuition et la créativité
– d’optimiser son potentiel, son efficacité, ses performances
– de devenir le créateur conscient de sa vie

Cette musique favorise une profonde libération émotionnelle, elle stimule la créativité et permet d’accéder à une nouvelle conscience de soi et un bien-être durable. C’est une clé de contact vibratoire qui fait résonner la multidimensionalité de notre être physique, énergétique, émotionnel, psychique, spirituel et nous permet d’en faire l’expérience consciente grâce aux ondes ALPHA, THETA et DELTA qu’elle contient et qui sont des véhicules vibratoires d’accès aux dimensions inconscientes de notre être. Sa vibration holistique imprègne les cellules d’une information de haut niveau vibratoire. C’est un outil réel d’expansion de conscience, d’auto-transformation énergétique et d’auto-guérison au service du mieux être et de l’évolution. « Utilisée par de nombreux auditeurs, chercheurs, thérapeutes et artistes, elle s’est affirmée comme un outil d’exploration des multiples dimensions de la conscience, avec des résultats probants sur l’évolution et l’optimisation des performances. »

QU’EST CE QUE LA RÉSONANCE VIBRATOIRE ?

La notion de résonance sous-tend la notion de vibration sympathique : Quand un système est amené à sa propre fréquence de résonance par l’énergie d’un autre système qui vibre à la même fréquence, les configurations énergétiques d’un système suscitent l’apparition de configurations similaires dans l’autre système et on entre en syntonie.
Qu’est ce que cela signifie ? Cela signifie qu’il y a un transfert d’énergie vibratoire entre la musique et l’auditeur..
Par résonance vibratoire avec la musique et les ondes ALPHA, THETA, DELTA qu’elle contient, l’auditeur peut entrer en contact vibratoire avec des informations qui se trouvent dans son propre subconscient. Il peut prendre conscience d’émotions réprimées, de sentiments refoulés, de mémoires cellulaires enkystées, d’énergies dissociées qui ont induit son mal être.
En libérant son subconscient de ce qui l’encombrait, l’auditeur accède peu à peu à un meilleur état de cohérence intérieure, d’harmonie, d’équilibre énergétique, émotionnel et de bien-être.

Les différents états de notre conscience induisent des variations dans notre système hormonal qui lui même déclenche un certain nombre de modifications physiologiques dans notre corps physique. Ce sont nos champs vibratoires d’énergies subtiles qui informent nos molécules et qui sous tendent le bon fonctionnement de notre corps physique.
Selon le scientifique Thomas BEARDENces ondes sont supraluminales et hyperspatiales, elles proviennent d’un espace décrit comme étant superlumineux par le professeur Régis DUTHEIL.
Le chercheur Russe Dr KOZYREV a démontré l’existence des champs de torsion. Il a découvert que les émotions et les sentiments pouvaient générer des ondes de torsion et il a mesuré les effets physiques provoqués par ses propres changements psychologiques. Selon Kozyrev, les ondes de torsion – qui sont dépourvues de tout effet électromagnétique et de propriétés de masse – sont peut-être des ondes porteuses de la conscience .
La Musique Multidimensionnelle affecte les champs ou ondes de torsion, c’est pourquoi elle permet de percevoir l’écoulement du temps de manière totalement différente et de voyager dans de multiples dimensions de  l’espace/temps.

ANALYSES EN LABORATOIRE DES EFFETS DE LA MUSIQUE MULTIDIMENSIONNELLE

C’est le professeur Régis DUTHEIL qui suggéra que l’on fasse des analyses de sang avant et après une heure d’écoute de la musique multidimensionnelle. Ces mesures furent conduites par la biologiste Lydie RIES pendant environ 2 ans avec des sujets volontaires qui participaient aux séminaires d’expansion de conscience que j’ai commencé à animer en sa compagnie en 1992. Les résultats plus que probants des analyses lui ont fait dire en 1994 : Actuellement, la seule méthode qui se rapproche de la médecine du XXIeme siècle, c’est la musique multidimensionnelle de Jacotte Chollet, parce qu’elle touche à la fois le corps électromagnétique et la conscience. Elle rétablit la néguentropie, une imprégnation d’ordre et de cohérence dans la structure de la matière. C’est une force qui organise et structure les fonctions des systèmes vivants et participe de la communication intra cellulaire. Il y a d’abord un effet d’auto diagnostic et ensuite un effet thérapeutique, par mise en évidence des traumatismes et des corrections que la conscience peut apporter. A ce niveau de conscience, le passé se superpose au présent, le corps multidimensionnel s’étend dans le passé et dans le futur.

LES EFFETS DE LA MUSIQUE MULTIDIMENSIONNELLE SUR LA CELLULE SANGUINE

Durant les séminaires d’expansion de conscience organisés entre 1992 et 1994 avec pour support la musique multidimensionnelle, l’étude sur les effets spécifiques de cette musique sur la psyché a démontré que nos cellules « entendent la musique », qu’elles vibrent, qu’elles résonnent et qu’il y a une interaction immédiate entre nos émotions, nos états de conscience, la circulation de notre énergie et la chimie de nos cellules. Des prélèvements d’échantillons sanguins ont été faits chez des volontaires. Leur analyse révèle que l’expansion du niveau vibratoire de l’auditeur provoqué par l’écoute de cette musique déclenche une transformation des cellule sanguines. On constate une augmentation du nombre des globules rouges, une hyper-oxygénation du sang, ainsi qu’une augmentation du nombre des globules blancs dénotant une action de nettoyage « anti stress ».

LES EFFETS DE CETTE MUSIQUE SUR LE FONCTIONNEMENT CÉRÉBRAL

C’est à L’Institut d’activité nerveuse supérieure et de Neuro-physiologie à Moscou que ces mesures ont été faites par le professeur Dimitri VALUEV, membre de l’Académie des Sciences de Russie.

ANALYSE DES ONDES CÉRÉBRALES DURANT LA MÉDITATION SANS MUSIQUE : 
On constate une importante réduction d’activité corticale dans les basses fréquences, mais, dans le même temps le niveau d’ondes BETA reste très actif et chaotique (pensées erratiques, agitation mentale).

ANALYSE DES ONDES CÉRÉBRALES DURANT L’ÉCOUTE DE LA MUSIQUE DE JACOTTE CHOLLET : 
On constate que cette musique provoque, en quelques minutes seulement, des changements qualitatifs dans le fonctionnement cérébral qui nécessite ordinairement des mois, voire des années de pratique assidue de méditation :
Cette musique augmente le niveau des ondes THÊTA. Ces ondes permettent d’accéder à des informations stockées dans le subconscient, ce sont les ondes liées aux états de super créativité.
Cette musique augmente le niveau des ondes ALPHA.Ces ondes correspondent à des états de relaxation extrêmement profonde.
Cette musique réduit le niveau des fréquences inférieures des ondes BETA. Ces ondes correspondent à des états de trouble et d’hyper activité.
Cette musique accroît le niveau des fréquences supérieures des ondes BETA. Ces ondes à haute fréquence correspondent aux états intuitifs de grande clarté intérieure.

Le professeur Jeffrey Thompson à San Diego (Californie) a démontré que dans un état intérieur d’extase ou de conscience unifiée se produit une synchronisation spontanée des deux hémisphères cérébraux.
Dans le cas de la Musique de Jacotte Chollet, l’effet synchronisant n’est pas la conséquence d’un processus local mécanique : envoi d’un signal décalé dans chaque oreille, c’est est un effet direct global du niveau supérieur de conscience unifiée dans lequel cette musique a été crée. En conséquence, il n’est donc pas nécessaire d’écouter la musique multidimensionnelle avec des écouteurs pour bénéficier de son effet synchronisant, cela fonctionne aussi en l’écoutant avec des enceintes.

L’impact positif de la Musique Multidimensionnelle est pratiquement immédiat (au bout de 3 minutes d’écoute seulement). Lorsque nos centres énergétiques manquent d’énergie, la Musique Multidimensionnelle de Jacotte Chollet provoque une rapide montée d’énergie, et lorsqu’ils sont en état de surchauffe, elle les régule en rétablissant le niveau adéquat d’énergie qui se situe entre 50 & 60 Hertz.

UN OUTIL POUR TOUS, UN VECTEUR DE-BIEN ÊTRE FACILE À UTILISER.

Parce qu’elle induit un phénomène de résonance consciente qui redistribue harmoniquement ses effets dans les différentes dimensions de l’être. L’écoute de cette musique permet de retrouver rapidement équilibre et énergie, de se ressourcer et de recycler au fur et à mesure les énergies dissonantes qui affectent l’équilibre de notre corps énergétique.
– Si l’auditeur a stocké en dessous du seuil de conscience un grand nombre de mémoires souffrantes, s’il a réprimé ses sentiments réels, s’il a été bloqué dans l’épanouissement de son être au fil du temps, la musique multidimensionnelle aura un effet thérapeutique.
– Si celui-ci n’a pas été formaté d’une façon trop rigide par son éducation, sa famille, l’école ou par des contraintes culturelles, la musique multidimensionnelle aura alors pour effet principal de développer ses capacités intellectuelles, psychiques, et artistiques. 

A – L’ÉCOUTE PROFONDE (ou écoute en pleine conscience)

Pour expérimenter les effets multidimensionnels de cette musique, il est conseillé de l’écouter dans le mode de « L’écoute profonde ». Elle se pratique en position assise ou allongée, avec un casque ou des enceintes, à volume sonore moyen ou fort, en concentrant son attention sur la musique et sur son propre ressenti. Ce processus est naturel et sans danger.
Ce mode d’écoute instaure une harmonisation vibratoire qui permet d’effacer les effets du stress, d’apaiser les émotions profondes, de dissoudre les blocages énergétiques. Il facilite aussi la synchronisation des hémisphères cérébraux, stimule l’intuition, la créativité et favorise un développement spirituel.
L’auditeur ressent, perçoit, éprouve des émotions, voit des images issues de l’inconscient sur son écran mental. Les informations qu’il reçoit éclairent son chemin : intuitions créatrices, restitution à la conscience d’expériences vécues, sensations diverses, telles que douleurs subites, vibrations fortes, ouverture des centres énergétiques, soubresauts quand se libèrent des tensions profondes, expériences de synergie totale des cellules avec la musique.
Si, durant l’écoute, les sensations ne sont pas immédiatement agréables, il est conseillé de se relâcher, d’accepter l’information qui se manifeste consciemment par une douleur passagère, d’envoyer de l’air dans la zone concernée et d’émettre de la gratitude pour faciliter le processus de prise de conscience de soi.

B – L’ÉCOUTE en mode MUSIQUE D’AMBIANCE

A volume sonore réduit, avec des enceintes ou un casque, l’écoute en mode musique d’ambiance permet d’associer la musique à une activité, sans fixer son attention sur la musique. Ce mode d’écoute active la présence, la concentration sans effort, les insights, la mémorisation, la créativité, selon le type d’activité que l’on est en train effectuer, par exemple lors de pratiques physiques (yoga, massages, etc.), de méditation, de relaxation, d’activités intellectuelles et artistiques.

APPLICATIONS PRATIQUES : UNE MUSIQUE POUR QUI ? POUR QUOI ?

Cette Musique optimise l’efficacité de toute technique utilisée à des fins thérapeutiques, artistiques ou de développement personnel et accompagne vos séances de yoga, tai chi, QI gong, reiki, méditation, relaxation profonde, sophrologie, massages, réflexologie, ostéopathie. Elle est un adjuvant efficace de vos séances de psychothérapie, hypnose, régression car elle permet de faire remonter à la conscience des traumas profondément refoulés. Elle stimule le travail intellectuel, aide à la mémorisation, la concentration et la méditation. Elle favorise l’intuition, l’inspiration, la création en stimulant la production d’ondes THETA. L’hyper oxygénation qu’elle procure facilite un développement actif du potentiel cérébral durant la grossesse. Durant les périodes de transformation hormonale (adolescence, ménopause) elle permet de trouver facilement un nouvel équilibre. Elle soutient le système immunitaire durant les périodes de convalescence ainsi qu’en accompagnement de traitements lourds (séances de chimiothérapie ou radiothérapie). Dans ce cas il est particulièrement recommandé d’écouter les CD Réconciliation et Renaissance du début à la fin de la fin de séance et de poursuivre les écoutes entre les séances à son domicile.
Pour les enfants : Tout comme les adultes, les enfants qui présentant des déficits d’attention, les enfants dits hyper actifs peuvent bénéficier facilement des bienfaits de cette musique, apaiser leur mental et apprendre en douceur l’écoute intérieure. Écoutée à faible volume en musique d’ambiance : Elle apporte aux bébés et aux jeunes enfants calme et apaisement et favorise ainsi l’endormissement. Après une journée d’école, une demi-heure d’écoute de cette musique procure le ressourcement nécessaire pour faire les devoirs dans les meilleurs conditions de concentration et de mémorisation. Les plus grands pourront également profiter de ses bienfaits avant les examens pour garder l’esprit clair, mémoriser facilement, effacer le stress, et avoir plus d’énergie.
Cette musique apporte une aide efficace aux personnes en proie à des épisodes dépressifs, en grande fatigue psychique ou physique. Elle est un véritable soutient lors de passages de vie difficile, de deuils, ou de grands changements imposés par la vie.
Les personnes présentant des troubles du sommeil peuvent bénéficier des bienfaits de cette musique en écoutant à faible volume au moment du coucher un CD qui vous emportera aux pays des rêves.

GENÈSE DE CRÉATION DE CETTE MUSIQUE

La Musique Multidimensionnelle n’est pas née en un jour, elle est le fruit d’un long cheminement : un voyage en deux temps. Le premier : extérieur, horizontal et visuel à la rencontre de la nature et des autres que j’ai photographié et filmé dans un grand nombre de contrées, climats, cultures et civilisations. Le deuxième voyage a été intérieur, vertical et sonore à la rencontre de mon être inconnu.
La Musique Multidimensionnelle est le fruit de ces deux explorations qui m’ont élargie à d’autres dimensions. Cette double démarche m’a naturellement conduit à envisager l’être humain de façon globale et à chercher ce qui est essentiel et commun à tous sous une grande diversité de formes. La multiplicité des langues du monde, les connotations différentes qu’elles ont, et les incompréhensions qui en découlent parfois ont fait naître en moi le désir de créer un langage universel qui rassemble.
Parallèlement, à la suite de diverses expériences personnelles, j’ai compris que notre psychisme influençait directement notre corps physique, et que des ressources inconnues sommeillaient en moi. Je dois dire aussi que j’ai toujours été à l’écoute des « signes » que me faisait le destin pour m’indiquer la direction à suivre. C’est ce qui m’a donnée une confiance fondamentale dans la vie.
Pour faciliter la compréhension de la genèse de cette musique qui s’est étalée sur un grand nombre d’années, je réponds ici aux deux questions les plus fréquentes que me posent les auditeurs, et qui ont trait à ma formation en tant que musicienne ainsi qu’à ma façon d’accéder aux états exceptionnels de conscience dans lesquels je crée cette musique. Plusieurs années d’étude du piano m’ont familiarisé avec un clavier et montré que j’avais de l’oreille, et c’est l’imprégnation continue par des milliers de musiques, écoutées sous la supervision de mon père, pianiste amateur et authentique mélomane, qui a constitué ma culture musicale de base. En ce qui concerne la seconde question : C’est une inspiration puissante et mystérieuse qui me fait gravir les strates vibratoires d’une pyramide multidimensionnelle inconnue, sans que je sache vraiment comment cela s’opère et sans que je puisse décider consciemment moi-même de répéter à volonté l’expérience. Un mystère a toujours entouré les états de haute créativité comme le soulignait Stanislas GROF dans le film documentaire sur la création que j’ai réalisé en compagnie d’André VOISIN entre 1980 et 1982 pour la télévision Française. « L’esprit humain, en état de créativité transcende de loin tout ce qui pourrait s’expliquer par le contexte particulier de la personne, par son éducation ou son histoire intime, c’est comme s’il touchait à une source divine. »

UN CHEMINEMENT INTUITIF ET SYNCHRONIQUE

Très rapidement, après des études universitaires en Anglais et en Linguistique qui m’ont sensibilisée au son et aux langues, une suite d’événements m’a amenée à rencontrer André VOISIN, producteur et réalisateur de télévision. Fondamentale sur un plan personnel aussi bien que sur un plan artistique, cette rencontre a été décisive car c’est avec lui que j’ai partagé 21 ans de ma vie, parcouru le monde une caméra à la main et co-réalisé une cinquantaine de films documentaires.
Ces films ont été autant d’occasions de découverte et de rencontres avec des êtres exceptionnels issus de différentes cultures. C’est ainsi que j’ai accumulé un grand nombre d’expériences et que je me suis confrontée à une grande diversité de points de vue, de climats, de croyances, de coutumes, de rituels, de langages, de sons et de musiques. Parallèlement, les chercheurs visionnaires que j’ai interviewés et filmés ont profondément contribué à orienter ma recherche, les plus marquants ont été KRISHNAMURTI filmé en 1972 dans la série « LES CONTEURS », puis les physiciens Fritjof CAPRA, David BOHM, Jean CHARRON, le psychiatre Stan GROF, les spécialistes du cerveau Karl PRIBRAM et Paul.D. MACLEAN et le Dr. HASHIMOTO, Président de la société psycho-somatique du Japon, le psychologue Arthur JANOV, et le musicien Karl. H. STOCKHAUSEN qui fut le premier à concevoir les rapports intimes du son, du magnétisme, de la création, de la musique et leurs influences sur sur le corps humain.

C’est à l’occasion d’un film tourné en 1978 au Népal sur le Livre des morts tibétain que c’est précisé la dimension vibratoire, sonore et musicale de mon destin. Quand ont retenti les trompes, cornes et cymbales de la musique tibétaine, pendant l’office destiné à faciliter le passage de l’âme d’un moine défunt vers la claire lumière, j’ai été brusquement aspirée hors de mon corps par une  vibration si puissante que j’ai du faire des efforts extraordinaires pour ne pas le quitter tout à fait et rester suspendue entre ciel et terre jusqu’à ce que cesse la musique ! Sur le coup, je ne réalisais ni l’importance ni la précision extrême de l’appel que je venais de recevoir, ce n’est que plusieurs années après que je compris à quel point cette expérience avait été tout à la fois une initiation, un réveil, et une fondation.
Quelques mois plus tard, un incroyable enchaînement d’intuitions, d’expériences, d’épreuves et de rencontres, m’a littéralement portée vers la création de cette musique, et c’est ainsi que s’est scellé mon destin vers l’exploration des multiples dimensions de l’être et de la conscience. Une petite voix m’invitait à me préparer à mon futur métier de productrice de sons, elle suggérait que j’avais à faire quelque chose de spécial, et que cela consistait à spiritualiser le son !
Je fus très surprise par la teneur de ce message car je ne comprenais absolument pas intellectuellement en quoi consistait l’acte de spiritualiser le son, et le ton péremptoire du message qui ne laissait aucun doute sur ce qui allait se passer pour moi m’impressionnait beaucoup. Après bien des peurs et des atermoiements, j’entrais finalement dans un magasin de musique et demandais à tester les possibilités du nouvel instrument de l’époque : Le synthétiseur. Dès que j’eus trouvé intuitivement les tonalités qui faisaient résonner mon âme, une forte vibration m’emporta vers un monde de lumière avec l’incroyable impression que je connaissais déjà tout des synthétiseurs, de la musique et du son ! Une joie profonde infusait chacune de mes cellules, je me sentais enveloppée par un amour infini qui portait en lui la magie sacrée de l’unité et là, au cœur de la connaissance, je ne ressentais plus de manque, plus de peur, plus de limite, plus de séparation. C’était donc ça être ! C’était donc ça que j’avais cherché jusqu’à cet instant où le sens et ma vie venaient soudain de s’éclairer. C’était donc ça le paradis perdu et retrouvé dont nous avons la mémoire au fond de notre âme

LA CRÉATION DE LA MUSIQUE MULTIDIMENSIONNELLE

J’achetais l’instrument dans l’espoir de retrouver l’état exceptionnel vécu dans le magasin de musique, mais le miracle ne se renouvela pas aussi rapidement que je le souhaitais ! Je compris que je devais identifier, en moi même, les obstacles qui obstruaient les portes de la création… Je passais des journées entières à explorer le monde des fréquences, à en expérimenter les effets et à me familiariser avec les résonances qu’elles provoquaient en moi. 
Lorsque j’atteignais des états transcendants de haut niveau vibratoire, je perdais mes repaires habituels du temps et de l’espace. Une énergie fluide et puissante remontait le long de ma colonne vertébrale et enserrait ma tête. Un feu froid se répandait en chacune de mes cellules et, si tel n’était pas le cas, des douleurs subites éclataient en divers endroits de mon corps, je n’avais alors d’autre alternative que de respirer profondément pour en effacer la trace avec un sentiment de profonde gratitude pour cette visitation sacrée qui me purifiait.
Je comprenais intuitivement que les douleurs éveillées par les sons étaient la manifestation consciente de blocages énergétiques que je portais en moi et que cette musique agissait comme un miroir sonore, qui rendait conscientes et palpables les dimensions subtiles de mon être, et remettait en ordre les énergies qui s’étaient désaccordées et fragmentées, au fil du temps.
Il me fallut presque 2 années pour apprivoiser les vibrations puissantes qui me traversaient dans ces séances de création musicale. Ces séances de création ébouriffantes étaient suivies par des moments d’écoute profonde de ce que je venais d’enregistrer et je ressentais un froid intense envahir mon corps, parfois pendant plusieurs heures, sans que je comprenne ce qui se passait vraiment.
J’avais l’impression de découvrir les sensations inconnues que procurent les vols en apesanteur dans les espaces sidéraux ! D’où venait cette musique étrange qui ne ressemblait à aucune autre ? De quel ordre supérieur était cette énergie transformatrice qui me révélait à moi même ? Je l’ignorais, mais je n’avais aucun doute, la musique qui me traversait était en elle même une musicothérapie.
Quelques années plus tard, après avoir constaté le pouvoir guérisseur qu’elle avait sur ceux qui l’écoutaient, je compris qu’elle était ce langage universel dont j’avais rêvé; mais, ce que je ne réalisais pas encore, c’est que j’étais bien loin d’en avoir terminé avec elle, et que j’allais devoir passer un grand nombre d’années à étudier, décoder, décrypter, comparer, comprendre, expliquer les phénomènes de résonance vibratoire qu’elle provoquait sur ses auditeurs !

RENCONTRES AVEC KARL PRIBRAM, DAVID BOHM ET RÉGIS DUTHEIL.

Un faisceau de pensées convergentes nous réunissait sans doute déjà car Régis DUTHEIL connaissait fort bien les travaux avant gardistes de deux chercheurs que j’avais moi même filmé une dizaine d’année auparavant en compagnie d’André VOISIN, à savoir les physiciens David BOHM et le neuro chirurgien Karl PRIBRAM.
Ce n’est que bien des années plus tard que je réalisai la pertinence et l’extraordinaire justesse de leur vision. Ce que Karl PRIBRAM me transmit dans son laboratoire de l’Université de STANFORD en 1980, s’est avéré tout à fait prémonitoire, car à ce moment là, j’ignorais parfaitement que 10 ans plus tard, je ne serais plus réalisatrice de documentaires pour la télévision et que je prendrai moi même place par ma création dans sa vision !
Les choses importantes se préparent très longtemps à l’avance, elles sont déjà « impliquées » dans cette matrice primordiale qui est en nous bien avant de se de se « déplier », de se révéler, de se manifester au grand jour.
Lorsque je contais à Régis DUTHEIL, mes rencontres avec Karl PRIBRAM et David BOHM et mes expériences avec le son et la musique, il me prêta une oreille attentive et ce fut un immense réconfort de constater qu’il y avait au moins une personne qui comprenait ma recherche ! Régis DUTHEIL, m’a particulièrement aidé à comprendre par des explications scientifiques les phénomènes  induits par la résonance provoquée par cette musique. Il m’a fortement encouragée à poursuivre le décryptage de ses effets et je lui dois beaucoup.

Régis DUTHEIL ET LA MÉDECINE SUPERLUMINEUSE

Professeur de physique et de biophysique à la faculté de médecine de Poitiers, médecin, chercheur, il a été Directeur associé à la Fondation Louis de Broglie. Il est l’auteur de 2 livres. Dans le second livre : La médecine superlumineuse, paru en 1992, le chapitre VIII rend compte de ma création, qu’il avait tout d’abord dénommé: « les structures sonores holophoniques », avant que je ne ne choisisse moi même le terme générique de musique multidimensionnelle. Voici ce qu’il en dit : « Pour produire les structures sonores de la musique multidimensionnelle, Jacotte CHOLLET utilise un synthétiseur de sons et dans un état d’écoute intérieure produit des ensembles de fréquences dont le résultat harmonieux est une musique de contact avec la source de cohérence…/… La « résonance » est alors totale, il n’y a plus de séparation, de distorsion, d’atomisation et on tend vers un état de non séparabilité.
Effectivement, un sujet soumis à l’audition de cette musique expérimente d’autres états de conscience le transportant dans le champ électromagnétique ou dans le champ de la conscience superlumineuse. S’il existe une pathologie, elle sera détectée par des sensations au niveau de la zone présentant une distorsion. En plus de ce diagnostic, se produit un effet thérapeutique par le rétablissement des potentiels électriques corrects, il y aura, par résonance, un rééquilibrage de ce champ. De nombreuses mesures physiques et biologiques sont en cours, mais dès maintenant les résultats thérapeutiques sont très encourageants »  .
Régis DUTHEIL suggère que ce sont non seulement les dimensions conscientes mais aussi les dimensions subconscientes de l’être humain qui doivent être envisagées pour que naisse une médecine véritablement nouvelle. Il est grand temps de réunir ce qui a été abusivement séparé : nos dimensions spirituelles, psychiques et physiques, et de prendre en compte les multiples interactions qu’elles ont entre elles. C’est cette réunification qu’accomplit la musique multidimensionnelle. Elle raccorde en un seul faisceau d’ondes la création, le son, la musique, la santé, le corps et l’esprit. Elle crée un un nouveau paradigme qui suggère que corps, esprit, harmonie et santé sont inséparables et que nous pouvons agir en amont, nous ré accorder harmoniquement à nous-même et guérir préventivement avant que notre corps physique ne tombe malade ! En gérant nous-même notre être et notre bien-être, en développant notre intuition et notre créativité, en prenant conscience des capacités extraordinaires qui sont en nous, en augmentant notre taux vibratoire et notre conscience, nous pouvons nous sentir bien plus en sécurité !

Réagir
3

Cet article a 3 commentaires

  1. phil project

    Bonjour, Madame Jacotte Chollet,
    Je suis Philippe (Phil Project mon nom d’auteur), j’ai pris connaissance de votre profil par le biais de l’ ADFMS. Aussi en tant que thérapeute je me demande si vous seriez disponible pour participer et écrire un article sur la thérapie en musique.Par exemple: sur “le psychisme et la musicothérapie des chinois” de JF Borsarello et A.Robert si vous l’avez étudié ou/la thérapie par les sons (l’autoguérisson par la musique et l’expression vocale) de Olivea Dewhurst-Maddock par exemple.Cordialement.Bien à vous.

    Réagir
    2
  2. Sophie Krzyzak

    Bonjour Madame Chollet,
    Merci pour votre article et bravo d’être allée jusqu’au bout de votre démarche. Détailler l’historique et le pourquoi de cette démarche est essentiel pour nous comprendre l’intérêt de votre musique. La compréhension de ce long cheminement, de cette recherche vibratoire permet de vous différencier des autres compositeurs. La lecture de cet article m’a permis de comprendre. L’écoute de vos morceaux me transcende. CQFD.

    Réagir
    2

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier