La France a une administration judiciaire à la dérive

La France a une administration judiciaire à la dérive

La France a une administration judiciaire à la dérive, mais que font la Presse, les journalistes et l’Assemblée Nationale ? Rappel, la Justice Française une justice classée par le CEPEJ (Commission Européenne pour évaluation des justices) 37eme/43 » derrière l’Arménie et l’Azerbaïdjan :
Je suis entre autre auditeur diplômé de l’INHESJ (Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice qui dépend du 1ER Ministre qui a décidé curieusement de supprimer en 2021) , et j’ai dénoncé la médiocrité judiciaire qui nuit au développement économique et à la démocratie, par le manque de moyen un fonctionnement qui permet tous les abus de pouvoir, La France à 3 à 4 fois moins de Juge et Magistrat que l’Allemagne et la moitié du budget Allemand alloué à la justice. Tout est dit !
Une justice sans contrôle est soumise à la médiocrité des hommes. La vérité est donc dans les injustices, cette vérité là est la seule qui compte, elle est même à l’origine du mot Avocat « ad vocatus – Au secours ! », elle en est le moyen « ad vocare- parler pour ! ». La vérité judiciaire n’existe pas, car la justice n’a pas pour but de dire la vérité, la justice doit seulement la rechercher. Mais faute de moyens trop peu de fois les services judiciaires, l’administration recherchent la vérité . Enfin, un grand avocat et un grand journaliste ne vont pas à la facilité, ils cherchent la vérité non l’intérêt, quand le malade est grave le médecin est grand. »

La réalité de la justice en France pour les amis et connivences = Mr Alexandre Benmakhlouf, était un ancien conseiller de Mr J. Chirac , Avocat Général de la cour de Cassation , il est intervenu afin d’annuler une condamnation de Guy MARIANI en 1996 (que j’ai fait condamné en 2011 à 7 ans de prison ferme non sans mal), et sur ce lien la Demande d’aide de Guy MARIANI à M. BENMAKLOUF en juin 1996 . Document que j’ai trouvé dans les pièces du juge de l’instruction , l’article 40 aurait dû être activé : Cliquez ici pour lire la suite = http://injustice.blog.free.fr/public/Courrier_de_Guy_MARIANI__A_son_Avocat_Mtre_CAVALLINI.pdf

Rappel de mes réflexions et analyses sur la Justice Française =
A) Réflexion d’un citoyen face à l’injustice = Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante :
http://www.temoignagefiscal.com/reflexion-dun-citoyen-face-a-linjustice/
B) La  Justice Française  classée 37ème sur 43 pays européens par le CEPEJ ?! =
Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante :
http://www.temoignagefiscal.com/la-justice-francaise-37eme-sur-43-pays-europeens/
C) L’administration et la Justice non indépendante ont un rôle économique évident =
Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante :
http://www.temoignagefiscal.com/ladministration-et-la-justice-non-independantes-en-france/
D) Le Mensonge et la tricherie en France détruisent à petit feu l’économie et la justice=
Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante : http://www.temoignagefiscal.com/le-mensonge-et-la-tricherie-en-france-detruisent-a-petit-feu-leconomie/
E)La France au bas du classement de la justice en Europe = Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante :
https://www.francebleu.fr/emissions/tous-europeens/tous-europeens-du-jeudi-5-mai-2016
F)En France les journalistes ne se préoccupent pas des citoyens = Vous pouvez voir la suite à l’adresse suivante : http://www.temoignagefiscal.com/en-france-les-journalistes-francais-ne-se-preoccupent-pas-des-citoyens/

Exemple démonstratif : Histoire d’un pillage, violation des lois, des droits et des droits de l’Homme, et corruption en France que vous pouvez partager = Mon Blog : cliquez ici : http://injustice.blog.free.fr


Réagir
1

Richard ARMENANTE

Diplômé d'ETAT INSTITUT INHESJ, Ingénieur IBM, Ancien Adjoint à l'économie au maire de la ville de Marseille de 1989 à 1995, créateur avec quelques amis du Journal TOP ALERTE, le journal qui fait éclater la vérité, Co-créateur Société BEAVER collecte, recyclage en France, destruction mobile en toute confidentialité des papiers et Ancien Dirigeant du Groupe SPMP Riviera pendant 20 années.

Cet article a 3 commentaires

  1. Pascal FREULON

    La justice, ce n’est pas la loi du plus fort, c’est la loi de la République.

    le justiciable n’est pas informé en amont de certaines méthodes qui font échec à l’application de la loi et à la manifestation de la vérité. Au contraire, le politique lui dit sans cesse que personne n’est au-dessus des lois et que la France garantit à chacun l’égalité devant la loi, l’impartialité des tribunaux et la sécurité juridique. Ce qui est absolument faux en pratique. Le justiciable est donc trompé, puis, en cas de dysfonctionnements judiciaires, abandonné par l’État.

    Comme l’État ne fait pas son travail, les abus de pouvoir prospèrent et les droits des justiciables sont sacrifiés. Ça ne peut plus continuer !

    Là dans mon cas, j’ai dénoncé un trafic de drogue de mon associé et lui c’est permis de liquider notre SCI, donc moi avec, par pure action de jeter l’eau du bain avec le problème créé par cette culture de cannabis et l’exclusion du fils (artiste d’art contemporain connu) de cette famille, du local par jugement.

    Mais que pouvais-je faire d’autre ? j’étais le gérant !

    Je ne peux pas être d’accord avec le jugement donné qui me mets en situation d’exclusion, on a même refusé mes plaintes et je suis coupable de payer l’art 700 alors que je n’ai rien fait de mal, non coupable, géré la SCI sans dette, même avec absence de règlements de mes associés et je dois payer la note au max ? NON !

    Mes associés sont de mauvaise foi, ils m’ont traînés en longueur pour me faire croire qu’ils allaient me vendre leurs parts et partir, tout un cirque pendant 2 ans, mais en fait, ils veulent détruire tout ce que j’ai créé et surtout m’empêcher de garder le local.

    Ils y a également 2 locataires, 2 entreprises en jeu.

    Voilà notre justice Française en ACTION qui TUE les entreprises sans trouver une issue négociée pourtant nécessaire et justifiée par l’agressivité de l’associé condamné et qui préfère protéger le vrai coupable de trafic de drogue, l’artiste, car cette justice savait très bien qu’il y avait ce type de problème.

    La justice n’a l’air de ne plus prendre en compte la drogue en France alors que c’est une cause principale de drames et d’anomalie des comportements.

    Moi, victime triplement touché, je me suis fait donc HARA KIRI en dénonçant une irrégularité, mais alors ? c’est ça la justice ? on ne peut plus être un gérant responsable ? on ne peut plus avoir d’entreprise ? on vous juge en une seule fois, sans même vous interroger et vous êtes liquidé !

    Comprenez ma colère, et surtout attention aux SCI, c’est vraiment dangereux…

    Réagir
    2
    1. Richard ARMENANTE

      J’ai conscience que je vais heurter la conscience et le professionnalisme de certains qui ne sont pas en cause. Mais Démasquons la mafia judiciaire avec Mr Ernest Pardo Doctorant en droit et le Magistrat Georges Domergue qui nous expliquent au travers de leurs expériences les dysfonctionnements du système judiciaire et policier français= cliquez pour écouter et lire la suite : https://developpement-mental-semantique.com/demasquons-la-mafia-judiciaire/?fbclid=IwAR1lhDDrlPPGU0zxuJ9wUT3Ez_k_rGfsZ_yxKNboierHcGRMy6decPBmYxg

      Réagir
      1
    2. Richard ARMENANTE

      Nous lançons ce jour une pétition. Merci de la signer et de la diffuser massivement à vos contacts et sur vos réseaux sociaux. Nous ne devons rien lâcher si nous voulons obtenir reconnaissance et réparation. Je compte sur vous ! Corinne Morel, présidente de l’association EN QUÊTE DE JUSTICE. Pétition : POUR UNE PROTECTION IMMÉDIATE CONTRE LES DYSFONCTIONNEMENTS JUDICIAIRES
      Lien vers la pétition : https://www.change.org/protectioncontrelesdysfonctionnementsjudiciaires

      Réagir
      1

Laisser un commentaire