La vie après la vie ? Jean-Louis Tripon

La vie après la vie ? Jean-Louis Tripon

135. L’HYPOTHÈSE DE LA VIE APRES LA VIE ?
Non ce n’est pas scientifiquement raisonnable = Les expériences d’incarnation prénatales, de vies antérieures, de mort imminente, sont des rêves, et les contacts avec les disparus de l’hypnose dirigée. Un mystique peut y croire, pas un scientifique (d’ailleurs certains faits contredisent la réalité imaginaire projetée par ces rêves, comme la vision d’un proche vivant dans l’autre monde des disparus).
Pour autant, ces rêves sont des messages de notre fonction analytique, qui les construit, à notre conscience qui les reçoit et à notre fonction volontaire, qui peut y trouver un guide et du sens pour diriger la vie mentale de notre être. 
Ces expériences mentales bien réelles, car ce sont des qualia, si elles ne nous permettent pas d’affirmer l’existence d’une vie après la destruction de notre corps physique, sont donc importantes pour notre vie incarnée actuelle. Au delà, multiples solutions sont possibles et imaginables, de l’absence à plusieurs formes de présence vivante à soi-même . Cependant, les représentations soutenues par les religions survivalistes orientales (la réincarnation) sont trop complexes et trop incohérentes pour être prises en considération. Si vous désirez y réfléchir rationnellement, il vous faut d’abord éliminer en vous toute peur de la mort de votre être, et ensuite vous éloigner des représentations anthropomorphiques qui pourraient vous tenter. En ce qui me concerne, je ne suis pas préoccupé par cette question que je juge stérile car fondamentalement indécidable, comme dit Raymond Moody, et je suis en paix avec tous les devenirs possibles. S’il advient quelque chose, je saurai m’y adapter car j’ai accédé de mon vivant à tous les outils pour ce faire, et s’il n’y a rien, je n’en souffrirai pas plus qu’un zombie inconscient de lui-même.

Réagir
2

Ennéa Almeshin

Ennéa Almeshin est l'avatar féminin de Jean-Louis Tripon. Elle est Pei Jing, Première ministre de la RP de Chine dans le roman ATARAX. Elle prétend venir de la troisième planète invisible de l'étoile Aldébaran dans le Taurus, et que Jean-Louis Tripon est son avatar Frawen favori.

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles