L’amour

L’amour

L’amour

Ce mot qui ne reflète toujours pas ce qu’il est. L’amour est ce sentiment qui déçoit.

Au début, quant il nait il est semblable à une chose magique vers laquelle nous affluons sans arrière pensée espérant s’en sortir gagnant. Mais au finish nous rencontrons la désolation. Ce jeu à deux qui rend l’homme intrépide faible, et surtout niais devant la mauvaise personne. Ce sentiment qui rend le taciturne bavard, tout juste pour se sentir aimé en retour par l’aimée qui inopinément le rejette. Pourquoi se donner à une telle souffrance ? L’amour, les couples, les relations c’est pour les ignorants, c’est pour ceux qui aiment l’autoflagellation.

Réagir
2

Patricia AYEYI

Patricia AYEYI, née le 12 / 06/ 2000. Je suis professeure de philosophie en formation à l'Ecole Normale Supérieure de Porto Novo Bénin, Trésoriére Générale de DMS Bénin, membre d'apessa bénin.

Cet article a 2 commentaires

  1. Sylvain Chiron

    « Professeure de philosophie » à dix-neuf ans ? C’est possible ? Les étudiants sont-ils considérés comme des professeurs ?

    L’amour n’est pas à concevoir comme une fin mais comme un moyen ! Pour connaitre l’amour, il faut d’abord trouver sa vocation, il faut comprendre où l’on se situe, il faut comprendre ce que l’on est, il faut comprendre dans quoi on nous a mis. Entre êtres, l’amour s’identifie matériellement par la survenance de rapports sexuels librement consentis ! Pour qu’ils soient véritablement agréables, il faut bien s’organiser, il faut comprendre. Si, l’amour existe, et bien souvent, il n’est pas loin ! Bien souvent, il faut du temps pour pouvoir se connecter réellement à lui ! Il peut apparaitre et disparaitre, il peut faire rêver et torturer, mais si on le traite comme il faut, au bout d’un moment, le voilà qui s’offre à nous !

    Malheureusement, au lieu de se servir de l’amour pour s’élever, mon sentiment est aussi que la plupart des êtres humains sont soumis à une logique d’obligation sexuelle : il faut avoir des rapports sexuels à tout prix ; l’amour, tant pis, on oublie. Cela ne peut mener qu’au cauchemar ! Il faut sortir de là !

    Réagir
    1

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles