L’attaque des titans
attaque des titans

L’attaque des titans

J’ai adoré cette production japonaise, bien que très gore, du fait de son graphisme magnifique. Faut-il y voir une métaphore de notre société ? Dans ce film, nous avons une société humaine très conventionnelle avec un pouvoir centralisé traditionnel hiérarchique qui gouverne un peuple relativement bucolique, inculte et soumis, qui se replie de murailles en murailles gigantesques, face aux énormes Titans cannibales qui se nourrissent de chairs humaines crues à pleines dents (je vous ai dit que c’était gore). L’espace sécurisé se rétrécit et la partie semble perdue. Nous avons aussi une troupe d’élite de chevaliers aux cœurs purs qui voltigent au-delà des murailles en territoire des Titans (voltigeurs dans les deux sens : hors des lignes et en l’air). Ce corps d’élite, qui prend tous les risques, pour être performant n’obéit pas aux règles sclérosées du pouvoir en place. Certains d’eux sont donc jugés en cour martiale pour infraction aux règles inadaptées. Ils vivent en marge en une communauté très soudée et solidaire, qui continue à accepter la légitimité des politiques et à combattre la menace commune. Que sont les Titans ? C’est une maladie sociale, un cancer social, car ce sont des hommes et des femmes ordinaires qui se transforment, on ne sait pourquoi, en Titans, une métamorphose biologique donc, et le secret est bien gardé. Ceux qui savent se taisent. Heureusement ils ne sont pas très nombreux. Ces Titans sont des brutes, stupides, sans organisation, nus et vide de conscience, au comportement chaotique et barbare, ils ne savent que détruire et dévorer des hommes.

Il y a un certain parallélisme avec notre société car nous sommes aussi en présence d’une fin de cycle civilisationnelle, d’une crise paradigmatique confuse dont la lucidité tarde à apparaître. Cependant cet article analyse notre société sur le plan strictement économique, où il constate des défaillances, l’inefficience du paradigme dominant, et des rendements décroissants, sans sortir lui-même du même paradigme; C’est comme si on voulait analyser cette obsolescence civilisationnelle comme la crise du bois en Angleterre au 18 ème siècle, qui fut résolue par le mariage du charbon, de l’acier et de la machine à vapeur, ce qui a fondé la société industrielle. Mais on commence à soupçonner qu’aucun miracle technologique ne viendra nous sauver, et on craint que pour changer de paradigme il faudra passer par une colossale destruction culturelle, économique et scientifique. 

Dans sa première saison, ce film d’animation ne nous dit pas encore qui va gagner, des Titans qui pourraient représenter les forces populistes aveugles, la hiérarchie nobiliaire dominante, ou la communauté progressiste parallèle des voltigeurs d’élite, les plus lucides et les plus attachés au principe d’efficience. 

attaque des titans
Réagir
1

Jean-Louis Tripon

Ingénieur géomètre INSA Strasbourg, Chercheur théoricien en sciences mentales, Créateur de la méthode DMS, Président fondateur de l'AFDMS. Directeur du social networking service Sic Itur

Cet article a 1 commentaire

  1. Jean-Louis Tripon

    Il y a deux types d’intellectuels :
    A) Les formés à des techniques discursives académiques par les Universités, Science po, et l’ENA, qui se destinent à des métiers politiques ou des secteurs proches comme les médias; Ils n’ont pas besoin d’être en contact avec la réalité, et constituent un corps social hors sol, à part.
    B) Les autodidactes attirés par la réalité physique, psychique et sociale des hommes, qui peuvent aussi avoir de très hauts diplômes dans diverses spécialités, et des positions d’influenceurs ou de décideurs, mais qui vont davantage penser à partir de leurs expériences plutôt que d’après les théories dominantes et leurs apprentissages didactiques.
    C’est la querelle des scolastiques et des anti scolastiques, des anciens et des modernes, qui dure depuis le début de la Renaissance, qui est aussi au cœur de la guerre culturelle entre ancien et nouveau paradigme.

    Réagir
    1

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles