Le musée de l’invisible

Le musée de l’invisible

Energéïa : L’énergétique des œuvres d’art, jusqu’au 8 janvier 2020

sortie de la publication Energéïa Petit guide de perception énergétique des œuvres d’art contemporain sous la direction de Pascal Pique disponible à Topographie de l’art à partir du samedi 21 décembre 15 rue de Thorigny, 75003 Paris

http://www.topographiedelart.fr/

Performances, lectures & ateliers, Samedi 04 janvier, 14 h-19 h
Pour saluer la sortie de la publication Energéïa, petit guide de perception énergétique des œuvres d’art contemporain, Topographie de l’Art et le Musée de l’Invisible organisent une après-midi de performances, de lectures et d’ateliers le samedi 04 janvier 2020 de 14 h à 19 h. Les visiteurs pourront être invités à expérimenter l’énergétique de certaines œuvres dans des formes de performances collectives et participatives.

Olivier Raud
Biorésonnance torique :  énergétisations électromagnétiques et scalaires

Performance participative de 14 h à 14 h 45

« Le Toreest une sculpture inspirée d’une figure géométrique matricielle de l’univers qui produit un phénomène de bio résonnance avec le corps humain. Le tore en cuivre émet un champs électromagnétique multi-fréquentiel bénéfique pour le vivant. En se positionnant au centre, le tore agit sur vos énergies en les clarifiant et en les nettoyant. C’est ce que l’on appelle aussi le nettoyage aurique. Ce qui peut occasionner une forme de clairvoyance et donc une aide aux décisions. Sur un plan corporel, il renforce les cellules du corps par son rayonnement électro-magnétique. Ce qui procure un meilleur sommeil et une meilleure santé. » O.R (cet atelier pourra se prolonger dans l’après-midi)

Philippe Deloison
Tables tournantes et écriture automatique
Performance participative de 14 h 45 à 15 h 30

« Pour faire tourner une table (pas trop importante, petit guéridon à 3 ou 4 pieds, hauteur d’une chaise), méditez, priez, frottez vos mains, l’une contre l’autre, secouez les pour faire venir le sang dans vos mains, et ainsi les chauffer ; n’appuyez pas vos mains fortement sur la table, les posez doucement et légèrement ; votre magnétisme électrique, que vous possédez naturellement, fera le reste. Nous avons une conscience, et cette conscience est unique pour tous les univers ; cette conscience pure est d’une efficacité étonnante, c’est une très grande énergie pour moi ; mais attention ne confondez pas votre conscience avec votre mental … » P.D. (cet atelier pourra se prolonger dans l’après-midi)

Anika Mignotte
Energies blanches : écrire, ou l’insomnie de la vie
Lecture de 15 h 30 à 16 h

« Chaque jour nous sert ; chaque nuit nous enterre. L’énergie, c’est comme la mer. Ses vagues nous dynamisent ou nous épuisent. Le son lancinant des répétitions, à longueur de flux, nous berce d’excitation ou d’ennui. Le karma est récurrent. Vivre l’énergie, c’est incarner la vie ; mais c’est aussi prolonger le temps. Le veut-on vraiment ? Tant qu’on aime vraiment, l’affect nous origine et plus loin nous re-crée. C’est seulement avec la fin que nous vient le sens plein du “rien”… qui n’est que ce que la Relation a donné. » Akmi.

Katy’taya Catitu Tayasu
ARBOReusement, un yoga de l’arbre
Performance participative de 16 h à 17 h

 « ARBOREUSEMENT est un « concept » lié à ma pratique d’enseignement autour d’une Performance ou Danse des Arbres. Dans la Danse ou Bio-Danse des Arbres les participants des ateliers des arbres apprennent les sons liés aux différents arbres ; une sorte de langage des arbres. Ce langage est relié aux gestes et mouvements corporels en correspondance avec chaque arbre. Ainsi une sorte de Danse d’Ancrage à la fois un Yoga Dynamique des Arbres et/ou un Taï-Chi des Arbres, dont les mouvements sont toniques et d’autres plus en lenteur et en profondeur. Le SHINAN est ainsi mis en danse comme une forme pratique de développer une « conscience verte » entre les humains et les arbres et également de pratiquer une forme thérapeutique envers le développement durable et personnel. ARBOReusement est aussi une forme d’ARBOR-ESSENCE … »  K.C.T.

Sandra Lorenzi
Les entre sables : Une Ode philosophique en six mouvements
Lecture de 17 à 18 h

De l’ode philosophique à l’ode politique, les entre sables est un récit poétique à la croisée de nos imaginaires. Ilchante l’histoire d’une communauté, les sabléens, en quête de sensations énergétiques. Ils poursuivent en cité, en sommet, le « Greïn », grain de sable au pouvoir rayonnant, disséminé aux “neuf clés des champs :  “Sœurs-frères… Ne migrons plus vers les cieux. La prédication des astres est révolue. La cause a pris corps dans le subtil disséminé aux neuf clés des champs. Oublions le probe désert et l’oasis en fleur. Il n’y aura pas de sursis au repos. Nous devons nous tenir “entre”… ». S.L.

Erik Nussbicker
Ostéo-Prose Sonore
Performance sonorede 18 h à 19 h

 

« L’objet de cette recherche est le lien subtil des sens et du sens : la question du réel et du vivant – l’enchainement des phénomènes conduisant à l’approfondissement de l’écoute – l’introspection et l’émergence des sentiments – l’intuition et la traduction sur scène du sacré dans la nature, de la nature du sacré et de la culture dans les gestes du quotidien. … Un roseau qui frémit, un os qui chante, la moindre anfractuosité? stimule l’imaginaire et ses nuances construisent le langage de l’intime et de l’universel. Ce concept s’étend au siège de l’âme et de la pensée, en la présence d’une boite crânienne muée en ocarina. La conque est un autre exemple d’abri consubstantiel à la vie. D’autres donnent à entendre le zéphyr ou le son du bronze, en autres fragments de cette Ostéo-Prose Acoustique. » E.N.

*

PROCHAINE EXPOSITION DU MUSEE DE L’INVISIBLE
L’ABEILLE BLANCHE
Le Parvis, Ibos, 30 janvier – 28 mars 2020

http://lemuseedelinvisible.org/language/fr/

Réagir
1

sandra valabregue

Artiste peintre, spécialisée dans la Kabbale, née en France, titulaire d'une maîtrise en philosophie de la Sorbonne, d'une maîtrise en art des Beaux Arts de Paris et d'un doctorat en pensée juive de l'Université hébraïque de Jérusalem.

Cet article a 3 commentaires

  1. Jean-Louis Tripon

    Les images du fichier IPG qui ne passaient pas ici, ont été mises dans notre médiathèque sous le format JPEG.
    Je prie Sandra Vabregue, Dizzy Blue, et nos nombreux lecteurs, de signaler en commentaire qu’ils voient bien les 11 images de cet article pour vérification de la procédure d’implantation des images.
    Merci à tous !

    Réagir
    1

Laisser un commentaire