Le ressenti

Le ressenti

Le ressenti est sans limites.

Plus quelqu’un est libre d’une image, plus il a accès à l’infinie possibilité de la sensibilité.

Si vous arrêtez de vous prendre pour un homme ou pour une femme, vous pourrez à certains moments ressentir, sans que l’imagination prenne le pas, ce qu’est le corps d’un homme, celui d’une femme, d’un chien, comment ressent un mongolien, une cigale, un mourant ou un nouveau-né.

De plus en plus, tout ce que vous rencontrez sur le plan phénoménal devient votre expérience sensorielle.

Plus on se prend pour quelque chose, plus on est limité par son sexe, son âge, sa vitalité, etc.

Dans un moment de liberté vis-à-vis de cette prétention, tout est à votre disposition.

Eric Baret

Mon corps

Je ressens de plus en plus nettement l’importance du corps dans mon équilibre interne et dans le ressenti de cette présence, source de paix..

Le mental balance, en continu ou par saccades, des pensées, certaines ayant une résonance et se mettant à faire vibrer négativement ou positivement le corps..

Le corps a une certaine capacité d’absorption de ces pensées mais au-delà d’un certain seuil c’est l’explosion, pour moi je deviens agressif, aigri, etc..

Mais lorsque je me mets à écouter mon corps, les pensées s’estompent, je ressens une “chaleur” dans les jambes et le sexe.. ce que j’appelle présence..

Ce moment est comme une purge des émotions, je ressens également dans la journée comment les émotions s’emparent de moi, c’est intéressant et apaisant..

Se mouvoir dans l’espace

L’esprit doit toujours se mouvoir entre deux extrêmes.

Vous pouvez concevoir un espace limité, mais cette idée même vous amène aussi à celle de l’espace illimité.

Fermez les yeux et pensez à un petit espace ; en même temps que vous percevez ce petit cercle, vous avez autour de lui un autre cercle de dimensions illimitées.

Il en est de même pour le temps.

Essayez de penser à une seconde. Cet acte de perception vous fait lui-même penser au temps qui est illimité.

Il en est de même de la connaissance.

Celle-ci n’est qu’en germe dans l’homme, mais vous êtes obligé de penser à la connaissance infinie qui l’entoure, si bien que la constitution même de notre esprit nous montre qu’il existe une connaissance illimitée.

Réagir
2

Jesse James

Vivons dans nos illusions, acceptons nos limites.

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles