Le secret du bonheur

Le secret du bonheur

« Quiconque compte sur autrui pour faire son bonheur vivra perpétuellement malheureux et dans la déception. »

Bonheur soleil 220316

On ne le dira jamais assez, le bonheur est une notion abstraite, un idéal. Le sens de ce mot variant d’une personne à une autre, nous ne nous hasarderons donc pas à le définir, au risque de limiter notre pensée qui se veut holistique. Bien qu’il ne soit pas possible de donner une définition exhaustive du bonheur qui soit acceptée de tous, il est cependant possible d’identifier les éléments ou plus précisément l’élément essentiel qui permet de déterminer s’il y a bonheur ou pas. En effet, quel que soit la conception, le sens que nous affectons au mot bonheur, il ne nous échoira jamais si nous le faisons dépendre d’autrui. En effet, contrairement à la notion d’individu qui a cours en sociologie et qui fait dépendre l’humain de la société, notre réalité ontologique est tout à fait autre. Etant donné que nous sommes conscience, des entités mentales habitant des corps physiques, certes, nous vivons ensemble en société, sinon que nos corps cohabitent, mais nos monde mentaux sont séparés. C’est ce qui fait que dans une même société, dans une même ville et même dans une même maison, il peut y avoir des états d’esprits différents. Et si ces états d’esprits cohabitent ensemble bien que séparés c’est parce qu’ils partagent tous la même éternelle présence. Cet état de chose fait la singularité de l’être humain car personne n’ayant accès au monde mental de l’autre, chacun est pleinement responsable de sa vie et ses états. Il n’est donc pas raisonnable de faire dépendre son bonheur de l’autre qui ne sait et ne pourra jamais savoir ce que nous voulons et ce qui nous convient réellement. Le secret du bonheur consiste donc à ne rien attendre de l’autre, à ne compter sur aucune promesse d’autrui. Il faut se suffire à soi-même, trouver en soi-même sa motivation. Une telle attitude n’exclut pas la ^possibilité qu’autrui ait de bonnes intentions envers nous et cherche peut-être à faire notre bonheur, mais il serait plus sage de ne s’attendre à rien et de recevoir quelque chose plutôt que de s’attendre à tout et de ne rien recevoir. Lorsque nous installons de tel programme en nous, nous obtenons, une sérénité continue et une stabilité émotionnelle qui est hors de portée pour ceux qui sont à la recherche de l’approbation sociale sans laquelle ils ne sentent pas exister. Le bonheur c’est cette liberté-là.

Réagir
2

Thibaut A. GBAGUIDI

Nationalité : Béninoise Né le 08 Juillet 1995 Professeur Certifié de Philosophie, Expert mentaliste, Président de DMS-BENIN, Écrivain.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles