Le traditionaliste et le moderniste

Le traditionaliste et le moderniste

Le moderniste et le traditionaliste : dépendance ou indépendance ?
Le traditionaliste lutte pour conserver les reliques ancestrales et garder ce qui le diffère des autres, depuis ses anciens parents. Maintenir la coutume, les pratiques avec pour devoir de les enrichir et de les transmettre est le premier but du traditionaliste. Le moderniste quant à lui, cherche à se conformer à l’actuel. Il cherche à se mettre dans la mode et être au même niveau que la science. Cet effort de dépassement de certaines pratiques anciennes pour se conformer à la mode chez le moderniste est qualifié d’indépendance. Et cela de même chez le traditionaliste qui qualifie l’acte du moderniste de dissolution dans l’universel. Il n’est pas question ici de choisir un clan et d’ignorer l’autre mais une clarification s’impose. Cette clarification est celle ci: prendre un côté dans ces deux concepts est la véritable perdition. C’est à dire celui qui s’identifie par rapport à un groupe de culture ou à une génération n’a en réalité pas sa raison d’être. Mais plutôt est aliéné culturellement. Nous devons abandonner ici nos anciens modes de penser, celle qui consiste à nous identifier par rapport au groupe social, à la culture et même à l’époque. L’homme depuis sa naissance est sans culture, il a un langage qui lui est propre et qui lui permet d’exprimer toute sa personnalité. L’enfant qui n’a pas encore acquis le langage est l’être qui communique par excellence avec le sens. Ce dernier est la langue universel propre à chaque être et qui lui permet d’ailleurs de s’exprimer même à partir des percepts. Le sens est plus considérable que le signe. Le signe est commun à tous les hommes et les condamnent à penser de la même façon : le mot. Le mot est un concept erroné bien bien qu’il nous permet de communiquer avec notre semblable. Ceux avec qui je discute ne peuvent pas comprendre autre chose de ce que je dis que le sens commun que suggère l’imaginaire collectif qui lui est affecté.

Réagir
1

Wilfried OBO

Wilfried OBO, né le 12/10/1996. Professeur de philosophie en formation à l'Ecole Normale Supérieure de porto Novo, Secrétaire Général de DMS-Bénin, membre de appessa Bénin,Sécretaire Général de l'AssEPP ENS/Porto Novo.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier