L’école de la nuit

L’école de la nuit

Nous cherchons pour inscrire un projet enthousiasmant de meilleure intégration des jeunes des quartiers populaires sur l’IDF pour commencer, et dans toutes les villes de France par la suite, un lieu sur Paris pour nous accueillir de 19 h à 24 h 
Voici un tout petit texte sur le projet (lancé au départ par l’association médiation Nomade des frères Kherfi
https://pad.colibris-outilslibres.org/p/ecole_de_la_nuit

une fois le lieu trouvé, tous les bénévoles seront bienvenus.

Ecole de la nuit

Un projet au sein de la nuée : http://coop-group.org/lanuee
Et si la nuit réparait le jour !
La soirée est un moment très propice pour sortir du rythme de la journée qui entretient les sentiments négatifs d’impossibilité. Dans ce décalage vis-à-vis du jour, l’école de la nuit offre un autre rapport au savoir, un support d’émancipation pour les jeunes des quartiers populaires, se sentant incompris, délaissés ou maltraités. Le but est qu’ils soient en capacité de construire un avenir qui leur convienne et leur semble accessible, mais aussi que la société puisse changer avec eux. Toute notre expérience accumulée montre que c’est faisable. Chemin faisant, nous apportons notre contribution à l’indispensable solidarité nationale.
Cours, ateliers de soutien et d’élaboration de projets seront proposés de 19h à 24h dans un établissement public, pour commencer sur Paris, par des bénévoles. Cet aller-retour entre la nuit et le jour, entre l’école populaire et le quartier se conçoit comme une formation-action. Nous proposons ainsi d’ouvrir, avec des méthodes qui ont fait leurs preuves, une voie d’espoir. C’est ainsi que naît l’Ecole de la nuit du grand Paris
Comité fondateur de l’école de la nuit Paris le 11 octobre 2019

Réagir
1

antoine valabregue

Ancien jardinier de l'esprit à Education Nationale

Cet article a 5 commentaires

  1. Jean-Louis Tripon

    Je suis bénévole pour donner gratuitement des conférences à Paris et dans toutes les grandes villes de France sur le thème : Apprendre à diriger nos fonctions mentales pour devenir plus pertinents dans tous les domaines.

    Réagir
  2. antoine valabregue

    Les principes d’une auto formation pour faire bouger les mentalités sont connus
    Etape 1 on se met en groupe et chacun expose en quoi il n’est pas impeccable sur le sujet.
    Etape 2 On élabore les bases communes des difficultés
    Etape 3 On examine les différentes possibilités de les réduire
    Etape 4 chacun s’engage au moins sur une modalités
    Etape 5 on se revoit quelques mois après et on recommence

    Réagir
    1

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier