Les aliénistes

Les aliénistes

Au 19e siècle, il y a eu l’apparition d’un nouveau type de médecins. On les appelait : les aliénistes. C’étaient des psychiatres spécialistes des maladies mentales. Les aliénistes considéraient les malades mentaux comme des personnes qui ont oublié leur nature réelle. Les personnes étant identifiées comme souffrantes de maladies mentales étaient enfermées dans des asiles et étaient suivies par un aliéniste.

La psychologie a beaucoup évolué aujourd’hui, mais il y a encore plus d’aliénés qu’au 19e siècle. Si l’aliéné est celui qui est devenu étranger à sa propre nature, affirmer qu’il y a encore plus d’aliénés aujourd’hui qu’il y en avait dans le passé est tout à fait juste et légitime dans la mesure où nous baignons dans une culture ou le physicalisme domine et nous rend étrangers à notre propre nature par ses théories obsolètes sur la nature de notre être. En effet, beaucoup se définissent aujourd’hui par leur corps physique et donc font le culte de la matière !! Le pire ce sont les dégâts silencieux que cause le physicalisme, surtout abusif. L’aliéniste d’aujourd’hui (le mentaliste) qui sait qu’une telle conception n’est pas conforme à la réalité peut crier à l’aliénation !! Aliénation ! Trois fois aliénation !

Réagir
2

Thibaut A. GBAGUIDI

Nationalité : Béninoise Né le 08 Juillet 1995 Professeur Certifié de Philosophie, Expert mentaliste, Président de DMS-BENIN, Écrivain.

Cet article a 5 commentaires

  1. Dizzy Blue

    Bonjour, très belle lecture, merci pour ce partage. Il est possible d ‘ écrire , ” Aujourd’hui , la psychologie a beaucoup évolué aujourd’hui, ” la répétition du mot, aujourd’hui stipule une temporalité dans cet’ espace – temps ? Pour en indiquer sa valeur. Le présent. Je ne connaissais pas cette psychologie dialectale, néanmoins c’est intéressant. Cordialement

    Réagir
    1
  2. Sylvain Chiron

    J’ai corrigé les fautes. Mais je ne suis toujours pas d’accord avec votre obsession anti-matérialiste…! Oui, je suis mon corps, qui est exclusivement fait de matière. J’ai envie qu’on parle de moi et je ne vois pas comment on peut communiquer sur quelque chose qui ne peut pas être matérialisé.

    Réagir
    1

Laisser un commentaire