Les Gentils Virus

Les Gentils Virus

Les Gentils Virus sont tous ceux qui pensent que :

  • nous ne sommes pas dans une vraie démocratie, parce que nous ne pouvons qu’élire des maîtres qui décideront tout à notre place
  • de nombreux problèmes de notre société sont la conséquence de l’impuissance politique des citoyens, et seraient résolus depuis longtemps si le peuple pouvait vraiment y faire quelque chose
  • il nous faut absolument une vraie démocratie pour pouvoir résoudre ces problèmes
  • il faut en parler autour de soi pour réveiller les citoyens qui sommeillent en nous tous, de sorte à ce que l’on soit nombreux à exiger une vraie démocratie

Nous essayons donc de donner aux gens le virus de la démocratie, d’où le nom “Gentils Virus”.

Plus d’infos sur :
http://le-message.org/
http://lavraiedemocratie.fr/

Les Gentils Virus :
Site : http://gentilsvirus.org/
Wiki : http://wiki.gentilsvirus.org/
Réseau Social : http://ggouv.fr/
Groupes Facebook : https://www.facebook.com/notes/le-messageorg/liste-des-pages-et-groupes-des-gentils-virus/1206008999484185

Réagir
1

pierro78 pierre

Membre actif, à wiki.gentilsvirus.org

Cet article a 2 commentaires

  1. Jean-Louis Tripon

    J’ai seulement déplacé l’image pour la mettre en avant, elle devient alors une image cliquable dans ta bibliothèque et les listes d’articles des catégories. Pour mettre une image en avant, voir en bas de la colonne de droite (image mise en avant) cliquer pour choisir dans la bibliothèque du site ou importer une image de tes fichiers comme tu l’as fait ici.

    Réagir
    1
  2. Sylvain Chiron

    Ça serait mieux avec des puces numérotées, qu’on puisse faire référence à chacun des points ! « 1, 2, 3, 4 » !

    1. On peut voter, mais peut-on vraiment élire ? Je ne fais que déposer un bulletin dans l’immense masse des voix dont la majorité décidera l’issue de l’élection. Je m’efforce de déterminer le meilleur, ou plutôt le moins pire des candidats qui a des chances d’être élu. Si quelqu’un de vraiment bon se présentait, je saurais le reconnaitre et je voterais pour lui ! Mais comment faire comprendre aux gens qu’il faut voter pour lui, comment convaincre les gens que c’est lui le bon, comment s’organiser pour réussir vraiment ? Lesdits « maitres » ne tiennent leur pouvoir que du fait qu’ils sont écoutés ; et là, qui sont les responsables ?
    2. Je ne comprends pas d’où vous tirez votre conclusion d’impuissance politique des citoyens. Ce n’est que votre point de vue. Les sites que vous mentionnez accusent la Constitution française. Mais elle est très peu respectée, il ne tient qu’à vous de l’appliquer ou non ! Je suis étudiant en droit, et c’est bien ce que nous a dit l’une de nos chargées de TD en droit constitutionnel. J’ai aussi eu une autre chargée de TD, qui ne sortait que des stupidités, qui a voulu nous faire penser que le Conseil constitutionnel avait du pouvoir ; mais il faut la comprendre, c’est une civiliste, elle a un peu perdu les pédales ; par ailleurs, cette femme est formidable, mais j’aime bien la chambrer.
    3. Oui, une « vraie démocratie » résoudrait beaucoup de problèmes. Mais qu’appelez-vous « vraie démocratie » ? Est-on d’accord sur le sens de l’expression ? Si pour vous il repose sur votre idée qu’à l’heure actuelle, les citoyens n’auraient pas de pouvoir, probablement pas ! Souvent, avec le mot « démocratie », on désigne le modèle de la souveraineté populaire, le schéma paradoxal qu’on a attribué à Jean-Jacques Rousseau dans mes études. Ce schéma révèle le problème que je vous ai donné au point 1 : on peut voter, mais pas élire ! Comment on fait pour élire ? Ce que j’appellerais pour ma part une « démocratie » est une conception détenue par les membres d’une société, qui leur permet effectivement d’élire les administrateurs qu’il leur faut.
    4. Parler autour de moi, je le fais tout le temps ! Mais allez-vous m’écouter, à la fin ? Y a-t-il des gens qui ont des oreilles, par ici ? Est-ce que c’est si simple, est-ce que ça pourrait vraiment devenir si simple, finalement ? Allez-vous devenir capables d’ouvrir vos oreilles et de trouver où se situe votre prophète ? Ou bien vous allez demeurer… demeurés ? Obsédés par l’idée de prendre le pouvoir à la place des gens de pouvoir ? Mais qu’est-ce que ça m’apporterait, qu’est-ce que j’y gagne ? Dites-moi !

    Il est bien maladroit et couard de votre part de déclarer que le pouvoir appartiendrait à une minorité de citoyens. Le pouvoir ne dépend pas de ce qui est inscrit dans les textes ; sauf pour les sociologues, mais ils sont débiles, les sociologues, laissons-les à leurs délires. Le pouvoir dépend, en vue micro, du consentement des deux parties au schéma. Mais la première source du pouvoir, c’est le nombre ! On a tous deux bras et deux jambes ! Si vous pensez vraiment que quelques citoyens sont à l’origine des problèmes de la société, battez-vous, allez les chercher et mettez-les là où ils doivent être, en prison ou six pieds sous terre ! En êtes-vous capable ?

    Ainsi, je peux peut-être vous rejoindre sur les points 3 et 4, mais sur les deux premiers, pas du tout. Je ne suis donc pas un Gentil Virus.

    Réagir
    2

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles