Les Misérables Flics vs Issa

Les Misérables Flics vs Issa

Je pleure, Quelle horreur

Je suis écœurée de tant d’ignorance et d’indulgence.
Celui qui ne veut pas voir, est aveugle.
Celui qui ne veut pas entendre, est sourd.
Celui qui ne veut pas parler, est muet.
Celui qui veut aimer, aimera…
De se connaitre, il apprendra.
Car en toi, tu te trouveras,
De lumière, tu vibreras.

Réagir
1

Brigitte Catez

Brijou pour les intimes

Cet article a 2 commentaires

  1. Brigitte Catez

    BONJOUR ! TROP HEUREUSE, d’être ici et de partager avec vous. C’est en conscience que je prend conscience d’être moi, de rayonner du bonheur d’avoir toutes ces connaissances et toutes ces belles âmes qui tourbillonnent en gravité autour de moi. Ma pensée, mon cœur, ma bouche, ces paroles. MERCI à tous pour tout, je VIBRE.

    Réagir
    3
  2. Jean-Louis Tripon

    Première réserve : c’est de la fiction. On ne cherche pas à montrer la réalité mais à nous dire quelque chose.
    Issa est un môme qui détient des informations précieuses pour les flics, qui cherchent à le capturer. Course poursuite, tumultes et cris dans une banlieue d’émigrés, Issa est pris, puis s’échappe, tir réflexe d’un flic, Issa tombe et meurt.
    Cela me rappelle un histoire vraie dans laquelle un jeune en fuite s’était réfugié dans une centrale de transformation électrique de haute tension, très dangereuse, et dans laquelle le môme avait littéralement grillé !
    Personne ne voulait la mort d’Issa, et encore moins les forces de l’ordre pour éviter les emmerdes. Et on ne peut pas se contenter de dire : “c’est la faute à pas de chance”. Je pense qu’on veux montrer par là, la dérive d’une société, qui forme ses flics à tuer comme autrefois les HitlerJugends, adrénaline et coke, tir réflexe pour être plus efficace, entraînement par l’addiction au jeux vidéos. Nos forces de l’ordre sont malades dans un société malade, pas étonnant qu’ils se suicident autant et qu’il y ait des bavures inévitables. (Le taux de suicide dans la police est supérieur de 36% à la moyenne du reste de la population française en 2017, notamment car l’arme de service est utilisée dans la moitié des tentatives (Wikipedia)).

    Réagir
    1

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles