Mes objectifs

Mes objectifs

Si je ne retourne pas dès à présent à la solitude de mes recherches mentalistes personnelles, c’est pour accomplir cinq objectifs :

A. Transmettre mon savoir faire et mes techniques de développement mental sémantique DMS, à d’autres, qui sachent les transmettre à leur tour. Ceci est déjà partiellement réalisé par DMS Bénin.

B. Enseigner des thérapies brèves de pleine conscience performantes fondées sur des techniques mentalistes. Plusieurs protocoles ont déjà été élaborés, et validés par l’expérience. Elles sont efficaces, mais il reste beaucoup à faire.

C. Apprendre aux enfants des écoles à se servir de leur fonctions mentales, comme on leur apprend à marcher, écrire et compter. Un livre scolaire à été réalisé et des classes expérimentales vont ouvrir au Bénin en 2019.

D. Renverser le monisme physicaliste étriqué, dans l’impasse, qui domine actuellement les sciences académiques de ses théories fausses. J’ai besoin pour cela de l’appui de laboratoires et d’intellectuels universitaires.

E. Démolir la gouvernance néolibérale et son empire économique, qui conduisent l’humanité à la misère, et la planète à sa perte. Pour cela, il faut prendre le pouvoir avec beaucoup d’autres, et ici, rien n’est encore fait.

Réagir
3

Jean-Louis Tripon

Ingénieur géomètre INSA Strasbourg, Chercheur théoricien en sciences mentales, Créateur de la méthode DMS, Président fondateur de l'AFDMS. Directeur du social networking service Sic Itur

Cet article a 7 commentaires

  1. phil project

    Dans catégories, pourra -t -on voir la musique comme proposition.Car je pense que c’est aussi important dans le développement de l’esprit.Cela peut-être très efficace même.Les agents du système l’on compris en faisant en sorte de comprimer la musique à sa plus primaire des propositions afin subliminale d’endommager la conscience humaine, ainsi que les coeurs.

    Réagir
    1
    1. Jean-Louis Tripon

      Vous voulez dire créer une catégorie musique pour les musiciens, leurs œuvres et des discussions sur l’usage que le système fait des musiques véhiculant du toxique pour la santé et l’aliénation humaine ? Pourquoi pas ? Sur 4 professionnels et quelques musiciens amateurs (dont Jean-Louis Flaig et les chamaniques) vous êtes deux actifs avec David Millemann. Les autres (Heal Pueblo) ne participent guère et j’importe des œuvres de mon amie Jacotte Chollet qui manque de temps.
      Il serait possible de regrouper des articles actuellement en Personnel dans une catégorie Musique, mais je ne pourrais pas m’en occuper. Il faudrait pour cela quelqu’un qui anime ce foyer de réflexion, invite des personnes à participer, partage dans Facebook, ce qui pourrait être vous. Je vous nommerais dans ce cas éditeur avec plus de fonctions, et je pourrais vous aider sur le plan administratif et inviter des amis à vous rejoindre (je pense à Patrick JakubowskietCie). Créer des foyers de débats de qualité sur des sujets de société est justement l’une des missions du réseau Sic Itur.

      Réagir
      1
  2. Sylvain Chiron

    Les thérapies, je pense que chaque groupe social a les siennes, mais cette diversité de thérapies ouvre la voie à des conflits entre les gens utilisant des thérapies différentes, ainsi il est utile de trouver des thérapies qui pourraient convenir à tout le monde. Personnellement, je ne suis pas très adepte des thérapies, je trouve que ce n’est pas très viril d’y avoir recours !

    Les enfants savent bien se servir de leurs « fonctions mentales », mais ils font face à des adultes qui y ont complètement renoncé, qui n’y arrivent plus ou qui ne le font qu’avec des intentions malveillantes. À mon avis, le problème à résoudre est plutôt de fédérer les enfants autour d’un langage qui leur permet de garder le contact avec leurs fonctions mentales, évitant ainsi qu’ils se résignent à ne plus en profiter pleinement, comme l’ont fait leurs parents.

    Enfin, concernant le physicalisme, j’ai encore du mal à cerner pourquoi il t’oppresse tant, en fait ! Moi, j’ai une pensée essentiellement physicaliste-moniste, mais cela ne m’empêche pas de laisser une place à une conception dualiste corps/mental. Simplement, je refuse de me rendre dépendant de cette conception, je ne fais qu’interagir avec. (Par contre, je suis dépendant de ma théorie de l’expérience, que je t’ai déjà évoquée ; il faudra que j’écrive un article dessus.) Est-ce que c’est simplement une question de pouvoir, est-ce que tu es simplement jaloux de l’autorité que les physicalistes ont et que tu n’as pas, ou bien est-ce que tu perçois que leurs théories rendent les gens malades et les mettent en conflit et tu saurais m’expliquer pourquoi ?

    Réagir
    2
    1. Jean-Louis Tripon

      Écris un article sur ta théorie de l’expérience. Tu pourras aussi lire “Pourquoi je ne suis pas mon cerveau” de Markus Gabriel. Nous sommes dans une culture aliénante matérialiste des sciences à l’économie, des neurosciences à la sémantique, qui enferme les esprits des masses dans une tombe comme des morts vivants livré à l’exploitation néolibérale comme prolétaires, consommateur, voire entrepreneur avec l’accumulation du fric comme seule finalité dans la vie, exit la spiritualité, et pire : la philosophie ça ne sert à rien face a à notre CONNAISSANCE (ça rappelle le ministère de la vérité du Roman 1984 De G. Orwell). Ceux qui comme moi s’en sont sortis s’en moquent, car qu’importe ce qui arrive aux serfs de cette société, mais le problème c’est que ce système en fin de cycle conduit l’humanité tout droit à son extinction de masse après celle déjà bien avancée (65% de la biodiversité (lire Pablo Servigne, Yves Cochet, et J-M Jancovici). Donc ce n’est pas une simple question de pouvoir , ni de fric (des centaines de milliers de milliards de dollars sont en jeu), mais aussi du sort de l’humanité, comme l’histoire n’en a jamais connu jusqu’à ce jour. Sinon les esprits libres sont libres mais ils n’ont jamais eu le pouvoir, sinon sur eux-mêmes, ce qui est mieux que rien.

      Réagir
      1. Sylvain Chiron

        Oui, OK, mais je ne suis guère convaincu que ce soit le physicalisme qui cause tout ça ! Lesdits « scientifiques » font n’importe quoi, ils ne sont pas cohérents, ils ne suivent pas de logique stable si ce n’est celle de la domination. Ils mettent sans doute un nom par-dessus leurs productions, pour donner l’illusion qu’il y a une construction et ainsi compliquer l’attaque. Mais je pense que notre différend là vient du fait que tu associes le « physicalisme » à des productions qui se prétendent d’inspiration physicaliste alors qu’elles racontent tout autre chose. De toute façon, un bon scientifique doit s’intéresser à tous les courants (c’est bien ce que tu essaies de faire, il me semble), non se focaliser sur un seul. C’est absurde qu’il y ait autant de conflits doctrinaux !

        Réagir

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles