Messagerie de Dizzy Blue

Messagerie de Dizzy Blue

Bonjour les ami(e)s

J’ aime le bleu. La profondeur. Le bleu est partout. Omniprésent. J’ aime ce que je ne connait pas. Ce qui m’ est inconnu m’ attire. Je ne suis pas ceci ou cela. Je ne suis pas expert en la matière, non plus. Mon art est celui qui me permet de communiquer, de partager. Quoi ? Mes interrogations, bien sûr. Le savoir est nécessaire, vous m’ êtes nécessaire. Je ne vais pas vous dire que je sais. J’ aimerai vous dire ce que vous ne savez pas. Telle est ma sensibilité. Ah oui, j’ oubliai presque pas, j’ ai horreur de la condescendance. J’ aime la taquinerie, l’ humour, le franc parler, la dérision quantique et quelques détails. J’ aime l’ empathie mais je préfère la compassion. J’ ai horreur de la vulgarité. Ce que je peux encore dire de moi. L’ intelligence ne craint pas l’ ignorance. L’ intelligence n’ est pas une arme mais de l’ amour. .db.

Réagir
4

Dizzy Blue

Cherche le bien, quitte le et recherche toi.

Cet article a 22 commentaires

  1. Jean-Louis Tripon

    Bonsoir Dizzy Blue : J’ai mis ce lien ici pour ne pas le perdre et qu’il soit accessible à tous https://omnilogie.fr/, peut-être peut-tu nous faire un article sur ce site ? qui semble sérieux (pas de bullshit dans ce que j’ai vérifié) ! son histoire et son origine (les rédacteurs viennent-ils de Wikipédia ?). Quelles sont les conditions pour y écrire ? Qui vérifie le sérieux des articles et les références ?

    Réagir
    1
  2. Dizzy Blue

    Ces deux liens concernent le même propos, ( ormis celui qui concerne Omnilogie.fr ) vivre avec un minimum de matière cérébrale.
    https://omnilogie.fr/O/Peut-on_vivre_sans_cerveau_?
    Le contenu proposé sur le site Omnilogie est à utiliser avec précaution.
    Ce contenu reflète la pensée de ses auteurs, qui ne satisfait pas forcément à un point de vue neutre. Omnilogie et ses responsables se dédient de toute responsabilité quant aux opinions personnelles ou politiques exprimées par les membres de façon implicite et explicite.
    Pour en savoir plus, https://omnilogie.fr/Ligne
    Concernant l information, pré citée, peut’ ont vivre sans cerveau, cette information parait dans divers autres supports. Donc la véracité des propos est aisément vérifiable.
    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/insolite-un-homme-vit-normalement-avec-seulement-10-de-son-cerveau_104447

    à suivre …

    Réagir
    1
  3. Dizzy Blue

    Où se trouve la conscience dans notre cerveau? C’est une somme d’ articles a prendre avec précautions, mais l’ un d’ eux confirme l’ article ci – dessus. Vivre sans cerveau ? ( Intéressante l’ étude du ver de terre )
    https://medium.com/auto-th%C3%A9rapeute-self-therapist/dossier-vivre-sans-cerveau-cest-possible-6874c15ab7
    [Une créature immortelle ? Surnaturelle ?
    Quelle est la différence entre l’homme et le ver de terre ? Nos ADN sont communs à environ 75%. Et les facultés du ver de terre sont pour le moins surprenantes : si on lui coupe la tête, elle repousse en 14 jours avec toute sa mémoire intacte. En juillet 2013, une équipe de scientifiques confirme la découverte en enrichissant la mémoire d’un ver de terre avant de le décapiter. On lui apprend à aller vers une source de lumière pour se nourrir : une fois la tête régénérée, la première chose que fait le ver, c’est d’aller vers la lumière alors qu’il n’y a pas de nourriture !]

    Et enfin, juste une idée sur le rôle de la plasticité neuronale,
    http://sweetrandomscience.blogspot.com/2012/07/lhomme-sans-cerveau-la-theorie-du.html

    Réagir
    1
    1. Jean-Louis Tripon

      Ces articles fragilisent le scientisme neurocentriste, mais ses zélotes y trouveront toujours à redire comme le montre leur persistance à affirmer que lors d’une EMI, le cerveau bien que d’une activité très faible quand son EEG est plat, est cependant la source de cette expérience mentale d’une grande intensité ! Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Conscience et https://fr.wikipedia.org/wiki/Conscience_(biologie), sans oublier : https://fr.wikipedia.org/wiki/Scientisme et https://fr.wikipedia.org/wiki/Biologisme et https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_connaissance_du_cerveau
      Nous sommes ici dans le cadre de la recherche de preuves physiques dans la guerre culturelle entre dualistes et physicalistes pour battre les scientistes sur leur propre terrain et leur faire “bouffer” la moindre parcelle de leur chapeau, alors qu’admettre la validité de notre expérience mentale (nié par les scientistes) suffit aux dualistes. Que d’autre part les thèses scientistes sont en plusieurs points incohérentes et non rationnelles. Et qu’enfin nous ne pouvons pas être un cerveau car la place est déjà prise par des cellules biologiques dont nous n’avons aucune conscience, que notre perception de la réalité physique est illusoire (ce que démontre la physique quantique) et que cet illusoire ne peut pas servir de fondement à ces turlupins qui brandissent leur inconsciente ignorance pour affirmer l’illusion d’une expérience mentale pleinement lucide.

      Réagir
      1
  4. Dizzy Blue

    Avons – nous tous une même conscience. Avons – nous plus ou moins de conscience selon que nous ayons un plus grand cerveau. Les bébés ont’ ils une conscience. Les personnes dont le cerveau subit des lésions graves perdent’ ils, la conscience. Pouvons – nous affirmer que la conscience est cet’ énergie que l’on nomme, vie. La conscience est’ elle le propre de l’ homme ? Et cetera, et cetera… Voici une étrange histoire, qui apporte quelques réponses. http://sweetrandomscience.blogspot.com/2013/03/la-semaine-du-cerveau-mike-le-poulet.html
    Fin de mon intervention sur ce sujet. Je vous laisse a votre subjectivité.

    Réagir
    1
    1. Jean-Louis Tripon

      L’histoire de Mike le poulet est amusante mais nous apprend peu sur le cerveau et la conscience. L’homme construit des automates cybernétiques qui agissent en singeant ses mouvements physiques tout en restant vides d’intelligence des choses et de conscience, tels des zombies. Je résume la chose en disant que notre cerveau sert notre être conscient qui sert notre corps pour le maintenir en vie. Et que si l’un des trois vient à manquer, c’est le tout qui flanche, la belle mécanique se dérègle et notre esprit l’abandonne pour un avenir incertain en retournant vers sa source, la belle inconnue obscure 🙂

      Réagir
      1
      1. Dizzy Blue

        Bonjour, okay, j’ ai tripoté les boutons , bien les lettrines et les couleurs personnalisées dans les titres, super. Mais j’ arrive pas a enlever la surbrillance maintenant. Enfin, avant je voyait tout le texte maintenant seulement ce que j’ écris et le reste est teinté de blanc … Pas grave. Me reste a comprendre l’ insertion des images sur le coté du texte pour citer des exemples… Je m’ amuse… Super. merci, c’ est un beau jouet…

        Réagir
        1
        1. Jean-Louis Tripon

          J’ai vu ce que tu as fait dans la seconde partie, c’est super ! Tripoote et tu vas y parvenir ! J’ai inséré la machine à coudre. Pour insérer des images = cliquer le symbole (+ entouré d’un O) sur la ligne bleue qui sépare les paragraphes (en général entre un titre et son paragraphe). Parmi tous les blocs proposés choisir (Image), puis cliquer sur bibliothèque ou télécharger dans l’onglet qui s’ouvre, arrivé à la médiathèque choisir ou télécharger une image, valider en bas à droite dans rectangle bleu. Cette validation ramène à l’outil de publication : l’image prend toute la largeur, choisir son emplacement en cliquant sur les petits icônes de l’onglet de travail = à gauche, au centre, à droite, puis la dimensionner avec les flèches latérales une fois insérée dans le texte. Il est parfois utile de valider l’effet et de corriger en publiant pour contrôler. Terminer en supprimant les essais invalides par les trois points à droite de l’onglet de travail (plus d’options) et (retirer le bloc).

          Réagir
          1
  5. Jean-Louis Tripon

    Bonjour Dizzy Blue. Pourrais-tu faire de ce dernier commentaire un article, en lui ajoutant une image en avant et des sous-titres en H3 ? Sinon je peux le faire en ton nom en copie collage, et tu pourras lui ajouter du contenu et des images à ta convenance par (/Modifier l’article), à gauche de (+ Créer) dans la barre des tâches.

    Réagir
    1
      1. Jean-Louis Tripon

        Pourtant c’est très simple, donc je fais à ton nom, pour les images je les capture d’écran dans Google si rien de bon dans notre médiathèque, puis je les met soit en avant par l’onglet prévu dans la colonne de droite, soit dans le texte même. Tu pourras ajouter comme dit plus haut par (/modifier l’article).

        Réagir
        1. Dizzy Blue

          Chais bien que c’ est facile pour toi, mais pour l’ instant chais pas faire. Tu peux mettre des exemples de marques, que je commenterai, au besoin, pour expliquer, sinon, t’ es libre de faire comme tu crois le mieux. Merci, merci

          Réagir
        1. Dizzy Blue

          Hi, j’ ai mis ( sur le lien concernant l’ article ) la fin du texte concernant les marques, qui commence avec le sous titre en bleu, Les marques rares… Mais pour les autres sous titres et titres en bleu, niet. Ni les images du reste. Si tu pense que c’ est bien de différencier et bien si tu as un moment pour le faire. Sinon, c’ est bien aussi. Comme tu peux. Merci. J’ espère que cet’ article répond a un besoin de connaissances. De plus pour les chapitres a venir, ont les mets à la suite ou ont fait une atre page, donc, pro. intel. marque, prop intel brevet etc… A bientôt

          Réagir
  6. Dizzy Blue

    Ciao, en fait, ici sur ma messagerie je peut tout effacer. Je me demande comment faire pour mettre des sous – titre en couleurs ? J’ arrive a poster des images a mettre des titres, mais pas la couleur … Une belle journée. Merci

    Réagir
    1. Jean-Louis Tripon

      Effacer, parce qu’il est inutile d’avoir des textes en double qui encombrent nos messageries, mais chacun fait comme il veut, les écritures ne pesant presque rien dans notre mémoire disponible.
      Les couleurs des titres sont préformatées : en bleu pour H1 à H3 puis en blanc de H4 à H6. Le titre H4 est de la même police que le H3, en blanc au lieu du bleu. Et les minuscules nous donnent encore d’autres variétés de sous titres, donc 12 possibilités, plus les italiques et la mise des titres en gras.
      Il faut d’abord mettre les titres en format “Titres”, et pour cela les séparer du corps des textes en blocs indépendants, en les coupant d’une ligne vide avec la touche (Entrée) du clavier, choisir (Titre) et ses paramètres dans l’onglet qui s’affiche, taille et positionnement centré ou aligné. Il serait aussi possible d’en modifier les couleurs, mais ce serait contraire au préformatage général et risquerait de nuire au logiciel en place.

      Réagir
  7. Jean-Louis Tripon

    On accède facilement à toutes ces vidéos, c’est d’ailleurs ce que nous allons faire avec YouTube, mais il faut un joli habillage attractif au niveau de notre page de présentation (le travail de Vernon Sullivan).
    Que dire de ces vidéos physiques futuristes ? Souvent des mystiques (pas très clairs) les produisent. J’ai une bonne formation scientifique Bac + 5, mais c’est souvent fondé sur des théories qui me dépassent, donc que je suis incapable de défendre face à ceux qui hurlent bullshit et pseudo science. Et j’ignore les thèses de leurs auteurs qui pourraient être contraires au miennes. Donc je préfère rester dans ce que je connais bien = notre nature mentale, là où je défie tout physicaliste de me porter la contradiction, car contre moi il ne pourra pas faire le poids.
    Je termine mes vidéos puis j’en prépare une contre Lionnel Naccache : Les preuves incontournables d’un ingénieur théoricien mentaliste qu’il ne peut pas être son cerveau, ni son corps. Des arguments au delà du conceptuel de Markus Gabriel, du tangible sur deux axes : 1. Tous les être vivants sont conscients et pensent, et pas seulement nous, les singes et les chats, mais aussi les végétaux, les champignons, le blob et les unicellulaires … sans cerveau. 2. Nous ne pouvons pas prétendre être une chose déjà occupée par d’autres : neurones et cellules, que nous ne sommes évidemment pas, dont nous n’avons aucune information directe et dont nous ne pouvons pas partager la conscience. 3. Et voilà le troisième argument, bon poids, selon lequel elles ne peuvent pas plus prétendre être ce que nous sommes que nous ne pouvons prétendre être ce qu’elles sont.
    Simple et net, et je rajouterais qu’un cancer est une révolution de cellules libres qui on décidé d’exploiter le système en parasite, et qui mettent la vie de l’ensemble en danger quand elles sont trop nombreuses.

    Réagir
    1

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier