Messagerie de Sylvain Chiron

Messagerie de Sylvain Chiron

Je rejoins le réseau Sic Itur pour y développer une petite fonctionnalité.

Structure de communication holistique

On se laisse pas exploiter par ce que nous propose le système, on invente pour exploiter le système ! (Voir Aide § 20)

Tableau des correspondants :

Réagir
1

Sylvain Chiron

Étudiant, diplômé en informatique, réorienté en droit. J’ai originellement rejoint Sic Itur pour apporter des améliorations à la plateforme.

Cet article a 27 commentaires

  1. Jean-Louis Tripon

    Bienvenu à Sic Itur Frigory ! Je t’ai créé cette messagerie publique afin que nous puissions communiquer un minimum, et en attendant avec un rôle éditeur afin de pouvoir écrire comme dans Wikimedia dans tous les articles. J’ai ajouté une image en avant à cette messagerie que tu peux modifier. Tu connais déjà WordPress, en cas de doute voir l’aide.
    Jean-Louis Tripon téléphone : 04 68 53 33 72
    Vernon Sullivan (trésorier) tél : 06 41 29 38 47
    Prends contact avec Vernon, c’est un jeune professeur des écoles, physicalliste, anar , sympa, sociologue de 30 ans, il est déjà au courant et vous devriez vous entendre.
    Pour tout commentaire publié sur cette messagerie tu recevras un mail à ton adresse.
    A bientôt.

    Réagir
  2. Sylvain Chiron

    Longue vie à Sic Itur !

    Je suis disposé à travailler sur d’autres fonctionnalités de temps en temps. Je te rappelle que si tu en profites, il y a deux choses à considérer.
    — À chaque fois, tu accumules des dettes, consistant en l’obligation d’accepter un contrat semblable mais dans l’autre sens, à savoir une prestation demandée par moi à accomplir par toi ou quelqu’un d’autre de ta communauté en échange du bien neutre qu’est l’argent, la prestation et le tarif étant à des montants semblables. Comme je souhaite rester relativement extérieur à ton projet, cela permet d’équilibrer le marché.
    — Mon tarif risque d’augmenter au fur et à mesure (j’avais indiqué dans notre débat sur la Wikiversité que je fonctionne comme ça). Il sera influencé par plusieurs paramètres : mon degré d’implication, mon ancienneté, le fait que j’aurais d’autres projets à réaliser qui m’intéressent au moins autant (et qui seraient rémunérés davantage), et la manière dont l’association gère son budget si j’en ai connaissance.

    J’ai déjà eu le réflexe d’ajouter des règles de présentation (visibles en cliquant sur « Personnaliser » sur la barre d’administration en haut, puis sur « CSS/JS additionnel » ; j’ai ajouté des règles CSS avec des commentaires) et de travailler sur la fonctionnalité de sondage dont le style ne fonctionne pas (j’ai traduit les textes et masqué des éléments perturbants).

    Réagir
    1
  3. Sylvain Chiron

    Eh bien, cette économie du don ne me convient pas. Je cite la page que tu lies :
    « Ce type de relation économique solidaire peut être la règle de petits groupes partageant les mêmes valeurs, mais ne peut pas s’étendre à l’ensemble d’une nation car elle exige une attitude psychologique inter-relationnelle acceptée envers tous ses membres, qui ne peut pas être imposée, ni créée, ni contrôlée. »

    Comme j’ai tenté de l’expliquer (je pensais que j’en avais assez fait et même un peu trop, mais apparemment non !), je possède des valeurs que tu n’as pas, ainsi cela ne me convient pas de prendre le risque d’être soumis à tes valeurs. De façon générale, je suis même très seul, et je ne fais jamais confiance à personne. Je ne compte que sur moi et je me sers des mécanismes environnants pour me construire, mais je ne m’y soumets pas, je demeure extérieur. Adhérer à l’économie du don signifie renoncer à se faire la concurrence, ce qui ne me convient pas du tout ; je souhaite pouvoir te concurrencer.

    Non, cela ne m’intéresse pas de me construire une réputation dans le domaine de l’informatique. Je suis surtout intéressé par une réputation dans les sciences humaines et sociales. À ce titre, j’apprécie l’informatique car cet outil peut se révéler être un moyen très efficace de faire passer des idées psychologiques et philosophiques. J’ai partagé cette compétence avec Sic Itur car ce projet me semble plus pur que ses concurrents, et à ce titre, il mérite de les égaler sur le plan de la performance technique. Je ne peux pas proposer directement un projet de mon cru, car je souhaite me baser sur des règlementations très modernes, très éloignées de ce qui existe, ce qui est bien trop brusque pour être apprécié par le public. Cependant, pour que mon mouvement puisse rattraper le tien un jour, il est nécessaire que mes contributions aux projets de ton mouvement te fassent accumuler des dettes, sinon il me sera impossible de faire face au pouvoir que tu auras obtenu.

    En fait, c’est un peu plus compliqué que ça, car les obligations sociales sont toujours relatives et volatiles. Je t’ai dit qu’il y avait deux moyens pour toi de rembourser ta dette : soit accepter un contrat de même type mais dans l’autre sens, soit m’autoriser à causer l’effondrement de ton mouvement (ce qui annulera toutes les obligations d’un coup). Si jamais tu choisis de ne me laisser que cette deuxième possibilité, alors on pourrait imaginer que mon mouvement absorbe les possessions de ton mouvement disparu, car ces possessions (entre autres Sic Itur) seraient alors laissées sans maitre, et je me présenterais comme un remplaçant jouant le même rôle mais de façon plus moderne. Il y a également une troisième possibilité : c’est que tu accumules un pouvoir et une renommée qui soient tels que le public considère que tu ne me dois rien, que j’ai déjà été dignement payé et que les obligations que j’ai voulu t’imposer sont abusives, et alors je n’aurai plus qu’à faire une croix dessus. Bon courage pour en arriver là si c’est ton objectif !

    Même si ce n’était pas moi qui te concurrençait, ça pourrait être quelqu’un d’autre ! Évidemment, si je crois en mes idées, c’est que je considère qu’au bout d’un moment, je ne serai plus tout seul, il y aura des gens qui seront en mesure d’écraser ton mouvement avec un autre qui offrira la modernité qui me convient et auquel je serai ravi d’adhérer. À ce moment-là, celleux qui demeureraient partisan·e·s de ton mouvement en connaitraient les défauts et seraient forcé·e·s de se joindre à nous. Je suis très jeune, et je ne souhaite pas mourir avec ton mouvement ; j’ai des idées contradictoires auxquelles je souhaite avoir l’occasion de donner vie. Mais pour être honnête, je m’imagine déjà, à ton âge ou peut-être un peu plus vieux, en mode un peu « vieux con », avoir fait naitre un mouvement dont je serai fier et m’en rendre vitalement dépendant, situation dans laquelle j’ai l’impression que tu t’es mis. Si la concurrence que j’exerce contre toi aboutit effectivement à causer ton décès, cela ne devrait pas arriver avant 15 ans grand minimum, et alors on pourra dire que tu seras mort de vieillesse.

    On est déjà le 25 juillet. Et je n’ai toujours pas reçu les sous, mais ça devrait arriver.

    Je veux bien m’occuper de la FAQ. Comme d’habitude, je vais mettre un peu de temps à m’y mettre ; j’ai d’autres tâches à traiter en parallèle.

    Réagir
    2
  4. Sylvain Chiron

    Ah, à moi Vernon a dit qu’il n’avait pas eu le temps de se rendre à la banque pour faire le virement hier le 25, et qu’il ne s’en occuperait qu’aujourd’hui le 26. J’ai son texto sous les yeux. Mais bon, je vais quand même être payé, hein ? Je le trouve un peu bizarre ; il s’étonne que je m’inquiète de ne pas avoir été payé alors qu’il avait dit que ce serait aujourd’hui, et considère que par là je révoque mon assertion selon laquelle il n’est pas urgent de me payer… C’est comme moi qui n’avais pas vu le bouton pour téléverser l’extension (il me semble fort que ce bouton est arrivé assez récemment dans WordPress) avant de vous demander de l’installer via la méthode à laquelle j’étais habitué. Chacun ses maladresses !

    Vivre encore 80 ans, ajoutés à tes 72 actuels, donc plus de 150 au total ? Tu penses y arriver ?

    Je ne crois pas que la vieillesse soit une preuve de sagesse. On peut faire plein de conneries et vivre longtemps. Pour moi, le fait de vivre longtemps démontre plutôt que tu n’as pas subi trop de pression. Certes, il est généralement judicieux de tâcher de mettre la pression aux gens qui font des conneries et pas à ceux qui sont sages, mais en réalité, ce n’est pas toujours comme ça que ça se passe, et c’est un euphémisme ! Je crois qu’on a souvent tendance à foutre la pression aux gens sages et à respecter les gens qui font des conneries, car c’est beaucoup plus facile.

    Même les bons projets ont une fin, et cela inclut les vies humaines. En fait, j’ai tellement souffert dans ma jeunesse que j’ai pu beaucoup songer, avec allégresse, à ce moment où je serais vieux, accompli et proche de la mort. Et, bordel, je ne souhaite pas particulièrement aller au-delà de cent ans ! Quatre-vingt-dix-neuf, ce serait déjà beaucoup ! Pour moi, la mort est un phénomène sain et inévitable, car les nouvelles générations d’humains apportent à la société de nouvelles façons de vivre qui ne prennent pas en compte les actes commis par les anciens. Ces anciens deviennent alors incompatibles avec l’évolution et disparaissent. J’appréhende moi-même de tomber dans cette situation, d’avoir commis une « erreur » qui m’empêcherait de supporter l’évolution de la société et me pousserait vers la mort.

    Vu comme tu sembles attaché à tes idées avec lesquelles je ne suis pas d’accord, et comme tu reconnais toi-même « vivre hors système », je m’attends à ce que tu aies conclu des marchés qui sont incompatibles avec le mouvement que je pense créer, et qu’ainsi tu ne puisses pas mener ta vie au sein de ce mouvement qui impactera toutes les relations sociales, ce qui te mènera à la mort. Mais cela ne t’empêchera sans doute pas de vivre encore longtemps, ni même de peut-être apprécier cette évolution que tu as autorisée et à laquelle tu as contribué avant qu’elle te rende inerte. Ainsi fonctionne l’évolution.

    Ma dure expérience me rappelle sans cesse que je ne pourrai pas cesser d’avoir des idées noires sans m’éloigner de l’état de liberté et de pureté dans lequel je suis né. Les plus vieux profitent toujours des plus jeunes pour se construire : conscients que ces derniers bénéficient d’une société plus mure et plus épanouissante, ils prennent sur leur pureté pour se donner le moyen de faire les dernières bonnes ou mauvaises actions qui sont à leur portée. Les jeunes se construisent là-dedans, mais au bout d’un moment ils deviennent autonomes et les vieux ne sont plus qu’un poids. Ainsi, ma vie avançant, je pense connaitre de plus en plus la sérénité et un bonheur subjectif, mais j’anticipe déjà ce moment où je ne serai plus qu’une plaie pour les générations inférieures et où je pourrai sans inquiétude quitter ce monde, auprès de ma Jeanne, serein et heureux.

    Mais pour l’instant, je porte une responsabilité considérable dans la construction de l’avenir du monde, et j’ai encore énormément à faire avant de mourir. Comme tu le dis, notre civilisation a beaucoup de problèmes. En fait, je pense qu’elle va bien s’en sortir, avec certes de nombreux bouleversements, mais celles et ceux qui tâchent de s’adapter aux nécessités s’en sortiront. La menace du désastre n’est qu’un passage pour nous mener vers plus de santé et de magie, sans lesquelles le monde ne pourra plus fonctionner. Mais il y a des techniques actuelles qui sont d’ores et déjà adaptées au système vers lequel nous devons aller, et qui vont donc rester. Ainsi, je peux déjà élaborer des techniques en étant sûr qu’elles perdureront dans la nouvelle société. Mais formaliser tout ça pour en faire un mouvement qui écrasera tous les autres, c’est encore un autre problème.

    OK, je te contacterai pour la FAQ.

    Réagir
    2
    1. antoine valabregue

      Moi je pense qu’il est sain de penser que chacun fait le mieux possible sa part en fonction de son niveau de conscience et de l’autonomie qu’il a pu acquérir. Pour moi le vrai sujet difficile est de mettre en place des cadres qui donnent envie à un maximum de gens de s’impliquer. Quand tu vois un mec qui en fait trop, l’humain intelligent a du mal à trouver sa place (pb de rythme), l’humain jaloux essaye de l’éliminer, l’humain mouton laisse faire.

      Réagir
      1
      1. Sylvain Chiron

        Non, je ne suis pas tout à fait d’accord. Je pense que dans notre société, il y a au moins une petite minorité de gens qui sont exclusivement nuisibles et que l’on gagnerait à voir disparaitre du terrain. De l’autre côté, il y aurait une autre petite minorité très lucide ; et entre les deux, la grosse masse influençable qui est aussi bien contaminée par le Mal que propulsée par le Bien.

        Il y a une part de libre arbitre qui décide de notre « niveau de conscience ». Pour moi, la moindre des choses à faire quand on est honnête, c’est de déterminer si on est exclusivement en train de dominer les autres ou si on arrive au moins à trouver un équilibre dans la logique de faire chier des gens pour en aider d’autres. Si l’on détecte que l’on est exclusivement en train de dominer, on devrait être prêt à se sacrifier pour que le reste de la collectivité bénéficie d’un minimum de progrès.

        À mon avis, il y a des gens qui ne font pas du tout ce travail de base, et qui restent donc en position de domination absolue ou quasi absolue. Les projets sains vont donc conduire à l’élimination de ces gens, qui coïncidera avec la diffusion d’un message social qui discriminera une certaine tendance naturelle à s’élever au-dessus des autres sans s’inquiéter de ce qu’ils ressentent, ce qui mettra définitivement fin au phénomène.

        Tout ceci peut être relativisé… À vrai dire, j’en ai tellement pris dans la gueule pour le bien du monde sans jamais recevoir le moindre cadeau que j’ai un peu de mal à y voir clair ; j’ai conscience de cela.

        Quoi qu’il en soit, la très large majorité des gens ont de bonnes compétences, qu’il faut exploiter pour établir un monde prospère, prêt à faire la course à l’espace. J’ai beau me croire meilleur que la grosse masse, je n’aurai que plus grande fierté si j’arrive à la propulser avec moi vers le salut. Ma vie se fait avec elle et non contre elle. C’est pourquoi, en effet, il est extrêmement important d’être ouverts aux propositions.

        Cependant, il ne faut pas perdre de vue que l’on peut aussi faire face à des nuisibles qu’il faut être prêts à combattre sans nuance. Pour l’heure, de toute façon, la grosse masse a pour coutume de demander les ressources pour combattre les forces qui l’oppressent en se faisant relai des oppressions, ce qui fait qu’elle est souvent difficile à distinguer des nuisibles. C’est cela qui fait que votre raisonnement fonctionne, Antoine.

        Réagir
  5. Sylvain Chiron

    Je n’affirme pas forcément que mes idées sont vraies, je suis plutôt en train d’exposer les théories en lesquelles je crois… Je veux bien reconnaitre que je n’ai pas tous les éléments pour juger.

    Fais attention à ne pas être trop agressif avec les labos ! Leur recherche ne peut pas leur permettre de valider ta théorie. Par contre, il est possible qu’elle permette d’invalider des théories. Donc il ne s’agit pas de « prouver certaines choses qui remettent en cause les présupposés de toutes les sciences sociales », mais plutôt, directement, de remettre en cause les présupposés des sciences sociales. C’est peut-être ton caractère trop commercial qui les a mis mal à l’aise avec toi et qui les a amenés à procrastiner.

    Oh, je ne pense pas qu’il faudra des siècles pour sortir des gros désordres ! De vilaines expériences, on en a connues : le nazisme, la Terreur, la chute des empires. Ça dure quelques années, et après, c’est une nouvelle paix qui s’offre à nous ! Je ne pense pas qu’il y aura une grande extinction de masse (en tout cas pas dans l’humanité ; j’en suis moins sûr pour les autres espèces vivantes), ni même que les services vont durablement cesser de fonctionner et qu’on perdra nos données. Au contraire, tous ces problèmes sont des occasions de remettre en question le pouvoir en place, prétendument parfait ! La société est bourré de compétences, mais comme il est difficile de savoir qui travaille vraiment, les plus gros connards arrivent toujours à prendre les postes à responsabilités. Cependant, le jour où le service dont ils sont responsables ne fonctionnera plus, ils seront obligés de partir, et alors on mettra quelqu’un d’autre à la place, quelqu’un qui a de nouvelles idées plus adaptées, et le service se remettra à fonctionner ! Donc je n’ai vraiment aucune inquiétude. Les désastres annoncés sont pour moi un bon présage ! Ce qui l’est moins, c’est de voir que certains croient que c’est en se fiant toujours aux mêmes personnes que les problèmes vont se résoudre, alors que comme je viens de le dire, justement, il faut se débarrasser des « vieilles » familles tarées qui nous gouvernent depuis des lustres et mettre à la place des familles « neuves » qui comprennent vraiment les problèmes.

    Désolé de ne pas avoir donné de nouvelles cet été… En fait, j’ai été en conflit avec mes parents, et par conséquent, mon père m’a fait hospitaliser ! C’est assez difficile de se faire respecter par ses parents quand personne ne nous aide pour ça. Par la suite, j’ai été soumis à la dictature d’un psychiatre et j’ai dû prendre un médicament pendant un mois, ce qui a fait que je ne me suis pas senti apte à gérer quoi que ce soit…

    Et depuis, la rentrée est arrivée, et les cours me fatiguent énormément, alors je n’ai plus du tout de temps ! J’ai cependant des vacances : deux semaines sans cours et sans devoirs entre les deux semestres, et surtout trois mois de juin à aout. Le projet Sic Itur m’intéresse toujours alors je compte bien continuer de l’améliorer, si tu ne trouves personne d’autre pour faire ce genre de travail.

    J’avais aussi dit à Vernon que j’entamerais un débat par courriel avec lui, et en fait je ne l’ai pas encore fait… Je dois dire que j’aurais bien tenu ce débat sur Sic Itur même, mais il ne veut pas ! C’est dommage !

    Réagir
    3
    1. Jean-Louis Tripon

      je crains que Vernon ne soit pas en mesure de débattre avec toi. Il est professeur de français et donne des cours privés. Il a une vie familiale et doit aussi assurer des tâches pour sa mère, ses grands parents et ses beaux parents. C’est la raison pour laquelle il participe peu aux réseaux sociaux, et doit limiter l’aide technique qu’il nous apporte à 2 heures par semaine.
      Je suis désolé que tu subisses encore les réactions malfaisantes de tes parents qui pèsent sur ta santé, bien que tu sois déjà majeur. Évite de prendre les médicaments toxiques que les psychiatres te prescrivent, il ne font que te détruire. Je te conseille de feindre l’assentiment avec ton entourage, plutôt que de te mettre en opposition, et d’attendre de te créer une autonomie financière afin de pouvoir te libérer totalement de leur emprise sur ta vie.

      Réagir
      1
      1. Sylvain Chiron

        Bah, Vernon m’a dit qu’il était intéressé d’engager un débat… Juste pour se défouler un coup en se balançant nos idées dans un sens et dans l’autre, quoi !

        Il y a bien des gens qui aiment la drogue, alors je comprends qu’on puisse aimer les médicaments, mais moi je n’aime ni l’un ni l’autre. Merci du conseil de l’assentiment, mais je ne peux pas feindre, parce que je refuse de vivre dans le mensonge ! Et tant pis si ma sincérité me conduit à être hospitalisé encore et encore. À force de s’accorder avec les imbéciles pour enfermer les gens qui réfléchissent, la psychiatrie va bien finir par payer.

        Réagir
        2
  6. Sylvain Chiron

    Oui, c’était une question de priorité… C’est bizarre. Le code donné à l’outil de personnalisation est moins prioritaire que celui du thème mais l’était apparemment plus que celui de l’extension « Ultimate Member » ; mais là, le code du thème était moins prioritaire que celui de l’extension… Pas logique. Il doit y avoir une raison mais c’est tellement casse-tête… Bref, j’ai augmenté la priorité du style du thème enfant et ça a résolu le problème.

    Réagir
    1
    1. Jean-Louis Tripon

      L’extension “Ultimate Member” est en attente de mise à jour programmée par Cédric notre Webmaster principal car il y a une alerte de sauvegarde générale préalable du site avant de l’effectuer, donc nous n’y touchons pas.
      C’est une de nos extensions principales. Quand elle sera mise à jour nous contrôlerons l’absence de nouvelles interférences avec le thème enfant.

      Réagir
      1. Sylvain Chiron

        L’hébergeur ne fait-il pas déjà des sauvegardes générales quotidiennes ? Cela devrait normalement être suffisant pour l’instant, étant donné le faible risque de plantage et le faible usage du site. Au cas malheureux où ça plante, on récupère la sauvegarde d’hier… Ou alors on prend la peine de mettre en place une procédure qui sera rapide à exécuter les prochaines fois.

        Réagir
        2
        1. Sylvain Chiron

          Argh, voilà qu’on atteint la limite de cinq imbrications…

          Mais à quoi sert-il que les gens s’inscrivent puisqu’ils ne participent pas ?

          Hum, je ne crois pas que ce problème de décrochage vienne de l’installation du thème enfant, ni même d’une autre de mes modifications. J’ai déjà constaté des problèmes d’images antérieurement.

          Réagir
          1
  7. Sylvain Chiron

    Pour l’occasion, je mets quand même un petit portrait… Pas en format géant, malgré tout, parce que c’est pas trop mon style de m’afficher comme ça ! Ça me va, c’est bon. Ça veut pas dire que c’est figé dans le marbre, de toute façon.

    Réagir
    1
  8. Sylvain Chiron

    Oui, pour le coup, je l’ai trouvé complètement impertinent… Il y avait son discours sur la méditation qui n’était pas fameux ; j’ai eu l’impression qu’il oppressait ses voisins. Et il s’est plaint d’avoir été bloqué par une fille qu’il a harcelée… Moi aussi, j’ai harcelé des filles, mais après avoir été rejeté, je ne vois pas du tout la chose de la même manière ! Donc je suis sûr qu’à ce moment-là, un autiste n’aurait pas pu se comporter comme ça.

    Attention toutefois, parce que maintenant qu’il a vu ça, il va certainement générer un mouvement qui va obliger un véritable autiste à se comporter comme ça. Par conséquent, si la situation se représente, je ne t’enverrai pas de courriel mais je lui répondrai de la même manière (en lui demandant si par hasard il serait pas un gros connard, ce à quoi un bon autiste répondrait simplement que non), et il faudra prendre le temps de creuser un peu plus pour savoir si c’est encore un pervers narcissique ou bien un véritable autiste qu’on a obligé (en le menaçant de faire du mal à ceux qu’il aime, par exemple) à se comporter comme un connard.

    Réagir
    1
        1. Sylvain Chiron

          Quand vous écrivez un commentaire sur une page, l’auteur de cette page reçoit une notification par courriel de votre commentaire, et ce courriel de notification indique votre adresse électronique. Comme cela ne dépendait pas de moi, j’ai pensé qu’il était normal que je reçoive votre adresse électronique et donc que je puisse m’en servir pour vous envoyer un message privé. Peut-être que ça ne le fait qu’aux administrateurs et aux éditeurs, en fait, d’où mon erreur (j’ai toujours été soit administrateur soit éditeur de Sic Itur)…

          J’ai moi-même reçu des courriels de Richard Armenante, ce qui m’a conforté dans l’idée qu’on pouvait s’envoyer des courriels entre utilisateurs de Sic Itur. De plus, Jean-Louis a diffusé quelques courriels à quelques 170 utilisateurs (la liste des auteurs peut-être ?), dont on peut voir les adresses en destination de ces courriels, et la vôtre y est (même si on l’associe difficilement à votre nom d’utilisateur).

          S’il n’est pas admis par défaut que l’on s’écrive entre utilisateurs, il faudra donc chercher à éviter que l’on reçoive leurs adresses électroniques sans leur autorisation… D’un autre côté, je dois dire que je ne comprends pas pourquoi c’est si grave ; je vous ai dit que je vous envoyais un message privé simplement par peur de déranger Jean-Louis qui avait écrit ne plus vouloir entendre parler de ce sujet, je n’avais absolument pas le projet de vous en envoyer d’autres ; je préfère publier mes messages sur le site lorsque l’efficacité est la même.

          Réagir
          1
  9. Sylvain Chiron

    Je ne suis pas allé chercher son adresse, je l’ai reçue en notification… Est-ce que tu veux dire que seuls les éditeurs et administrateurs reçoivent les adresses, non les auteurs ? Ou bien que tout le monde les reçoit, et donc c’est un problème à régler ? Il faudrait que j’aie l’occasion de tester le site en tant qu’auteur ou simple inscrit pour voir ce que ça donne…

    Réagir
    1
  10. Emile Thyeff

    il y a donc un problème . Sylvain dit :”Quand vous écrivez un commentaire sur une page, l’auteur de cette page reçoit une notification par courriel de votre commentaire, et ce courriel de notification indique votre adresse électronique. ”
    j’avais soulevé le cas d’un post qui ne serait plus dans le fil d’actu de droite mais qui reçoit pourtant un commentaire tardif. dans c e cas, la seule façon qu’a l’auteur de le savoir c’est effectivement de recevoir un mail de Sic Itur …
    Mais par contre il ne faut pas que le mail de celui qui a fait le commentaire apparaisse, c’est là où est le problème. Rupture de confidentialité.

    En outre autre problème, les comptes de messagerie sont en principe faits pour que l’administration communique avec un membre ou que des membres communiquent entre eux, sans passer par les publications. On peut donc considérer que ces échanges sont plus confidentiels. Donc il ne faut pas que les comptes ” messageries de ” apparaissent dans le fil de droite à ” commentaires récents ” puisque tout le monde peut les consulter et les commenter.
    Par contre là il faut que le détenteur de la messagerie soit informé par mail qu’il a un message. mais sans que l’adresse mail de son expéditeur apparaisse.

    j’espère être clair

    merci de ton attention

    Réagir
    1
    1. Sylvain Chiron

      Oui, voilà. Ou en tout cas, c’est ce que j’ai constaté en tant qu’administrateur-éditeur.

      Quand un article reçoit un commentaire tardif, vous pouvez quand même le voir dans le fil d’actu de droite : il y a une liste des commentaires récents, juste en dessous de celle des articles récents.

      Dans mon expérience, les plateformes destinées à des utilisateurs non informaticiens n’affichent pas les adresses électroniques ; parfois, elles les rendent disponibles aux utilisateurs connectés ; parfois, on peut envoyer un courriel, mais pas voir l’adresse (cas sur Wikipédia) ; parfois, les utilisateurs ont le choix entre plusieurs de ces possibilités. Ce soin est moins pris lorsque les utilisateurs sont censés être des informaticiens : lorsque vous publiez votre modification d’un logiciel libre, même toute petite, sur une plateforme publique de développement (telle que GitHub), la norme est que votre adresse électronique soit associée à votre modification. Le seul moyen d’éviter cela est de donner une adresse électronique invalide.

      Réagir
      1
      1. Emile Thyeff

        donc il n’est pas nécessaire qu’un auteur reçoive un mail quand il y a des commentaires sur ses publications; il suffit qu’il se connecte à Sic et qu’il regarde le fil d’actu des commentaires récents.
        à condition qu’il se connecte régulièrement.
        Moi perso je me connecte toujours à Sic, à ma boite mail et à FB, je les laisse connectés et les consulte régulièrement tant que je suis sur l’ordi. Donc je ne loupe rien de ce qui se passe dans le fil d’actu.
        Par contre le problème se pose pour ceux qui viennent épisodiquement. dans ce cas, il faut l’envoi du mail.

        pour le problème de la messagerie tâchez de voir ça entre vous les administrateurs

        Réagir
        1
        1. Sylvain Chiron

          Y a pas moyen. Dans les plateformes de développement informatique, on peut spécifier une adresse particulière pour chaque modification ; donc on peut juste spécifier une adresse invalide à cet endroit-là, et du reste, nos échanges avec la plateforme utilisent notre véritable adresse, qui demeure privée. Mais sur Sic Itur, on utilise la même adresse pour tout (ce qui est plus logique)…

          Moi, dans ma page utilisateur, en cliquant sur l’engrenage à droite, j’ai un lien « Mon compte », et en cliquant dessus, on me propose de modifier mon adresse électronique.

          La notification, pour l’instant, j’ai laissé ça à la charge des autres informaticiens… Il faudrait que je m’entretienne avec eux pour traiter ça ; cela dit, je ne suis pas sûr qu’ils en savent vraiment plus que moi sur le sujet. Il doit bien y avoir une extension qui permettra de gérer ce problème facilement…

          Réagir
          1
  11. Sylvain Chiron

    Bah, étant donné le projet, c’est sûr que ça vaudrait le coup d’avoir un développeur investi chaque semaine, qui ferait de grosses contributions à WordPress ou s’en dissocierait pour que la plateforme Sic Itur soit nettement plus adaptée au besoin. Tant qu’on n’a pas ce développeur, il faut se débrouiller avec les moyens du bord. Et franchement, ça marche quand même plutôt bien !

    Réagir
    1
  12. Jean-Louis Tripon

    Bonjour Sylvain,
    Nous avons créé une section (catégorie) Informatique. https://developpement-mental-semantique.com/category/informatique/
    Nous aurions besoin d’un administrateur pour cette section (pas grand chose, qui se résume à un peu d’animation, car nos auteurs informaticiens sauront utiliser un WP). Accepterais-tu de le faire ?
    Par ailleurs nous t’invitons à présenter tes activités professionnelles informatiques dans cette section.
    Nous avons dépassé les 6 000 inscrits et 180 000 sessions.

    Réagir

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles