Nocivité de la sédentarité assise

Nocivité de la sédentarité assise

Un fléau mondial

La prévention de la sédentarité assise, facteur d’obésité, de diabète, de maladies pulmonaires et cardiovasculaire, de stress et troubles du sommeil, de cancers, est devenue une campagne prioritaire de l’OMS au même titre que la lutte contre le tabagisme. Les premières études, faites en Angleterre, ont montré que les conducteurs des bus étaient plus touchés par les maladies cardiopulmonaires que leurs collègues contrôleurs, marchant et montant l’étage à longueur de journée. On évalue aujourd’hui à 5 ans la diminution de l’espérance de vie due à la vie sédentaire assise.

Le poste de travail

Les employés des nations occidentales passent une très grande partie de leurs périodes de veille diurne, assis, et pas seulement au cours de leur travail, mais aussi dans les transports, les repas, les loisirs devant la télé, dans les cinéma, les théâtres, les conférences, les cafés, etc. Notre civilisation fabrique donc des gens stressés et malades du fait de la pratique de la position assise.
Les entreprises, en particulier hight tech de la Silicon Valley en Californie USA, on commencé à se soucier du bien être et de la santé de leurs informaticiens en aménageant leurs temps et leurs postes de travail (sieste, pauses, exercices physiques, position devant l’ordinateur).

La position assis – debout

La première évolution fut de monter l’écran, le clavier et la souris, sur un support réglable afin de permettre d’y travailler debout, avec un siège étroit réglable en hauteur. Ce fut la position assis – debout. Mais on c’est vite aperçu que la position debout ne valait pas mieux que l’assise pour le développement des œdèmes des membres inférieurs, et qu’il fallait penser au mouvement des jambes sur le poste de travail. Alors on a bricolé des fauteuils de bureau à pédalier de vélo, avec tapis roulant, et même roue de hamster de 2, 50 m de diamètre. Mais tout ça est un peu casse-gueule.

Mieux : la position couchée

La position couchée que présente l’image mise en avant a l’avantage d’éviter les deux fausses solutions précédentes. Les pieds sont au même niveau que cœur, donc vous ne pourrez pas souffrir d’œdème des membres inférieurs. Cependant elle n’est pas si confortable qu’il n’y parait. Vous remarquerez que l’opérateur utilise ses deux mains, la gauche pour écrire avec le clavier, et la droite pour manipuler la souris, ce que je ne saurai faire. En outre, et malgré son sourire commercial et son allure d’athlète, cette position verticale des bras est très fatigante, d’autant plus que ses coudes doivent souvent quitter les accoudoirs pour pour travailler correctement.

1. l’ordinateur portable

Avec un ordinateur portable vous pouvez travailler dans n’importe quelle position : assis debout, couché, dans votre lit ou allongé dans un divan du salon. A condition que ce portable convienne à vos opérations informatiques, en sachant que la durée de vie d’un portable est programmée (environ 5 ans), et que vous ne pourrez pas récupérer vos données si vous ne avez pas sauvegardées ailleurs.

2. Le poste couché bateau

Le poste couché bateau est un poste couché, toujours avec les pieds au niveau du cœur pour une bonne circulation du sang dans les membres inférieurs, mais avec un support d’assise inférieur, un dossier et un support des pieds supérieurs, ce qui permet de travailler l’écran face à son regard et le clavier sur son ventre, la souris étant posée sur un petit plateau à bonne hauteur sur le coté droit.
C’est le poste que j’ai choisi. il n’existe pas dans le commerce, mais vous pouvez le bricoler chez vous.

Conclusion

Si vous souffrez déjà d’une insuffisance cardiaque, tout ce que nous avons dit plus haut est à relativiser. En effet, ces maladies sont à somme nulle et votre système circulatoire sanguin fonctionne comme un réseau d’eau potable déterminé par les pertes de charge. La position couchée favorisera vos membres inférieurs donc la résorption des œdèmes de ces membres, et la position assise les muscles de votre cage thoracique, il vous faudra donc trouver une solution alternative ou médiane, afin de ne léser aucun de vos organes.

Réagir
2

Jean-Louis Tripon

Ingénieur géomètre INSA Strasbourg, Chercheur théoricien en sciences mentales, Créateur de la méthode DMS, Président fondateur de l'AFDMS. Directeur du social networking service Sic Itur

Laisser un commentaire