Notre société libérale post moderne

Notre société libérale post moderne

Les véritables victimes désespérées de la maladie mentale se trouvent parmi celles qui semblent les plus normales.
Beaucoup d’entre eux sont normaux parce qu’ils sont si bien adaptés à notre mode d’existence, parce que leur voix humaine a été réduite au silence si tôt dans leur vie, qu’ils ne luttent même pas, ne souffrent pas ou ne développent pas de symptômes comme le font les névrosés.
Ils ne sont normaux pas dans ce que l’on peut appeler le sens absolu du monde, ils ne sont normaux que par rapport à une société profondément anormale.
Leur adaptation parfaite à cette société anormale est une mesure de leur maladie mentale.
Ces millions de personnes anormalement normales, vivant sans chichis dans une société à laquelle, si elles étaient pleinement humaines, elles ne devraient pas être adaptées.
Aldous Huxley

OUR POST MODERN LIBERAL SOCIETY

The real hopeless victims of mental illness are to be found among those who appear to be most normal.
Many of them are normal because they are so well adjusted to our mode of existence, because their human voice has been silenced so early in their live, that they do not even struggle, or suffer or develop symtoms as the neurotics does.
They are normal not in what may be called the absolute sense of the world, they are normal only in relation to a profoundly abnormal society.
Their perfect adjustment to that abnormal society is a measure of their mental sickness.
These millions of abnormally normal people, living without fuss in a society to which, if they where fully human beings, they ought not to be adjusted.
Aldous Huxley

HEUREUSEMENT, IL Y A LA LIBERTÉ DE L’ESPRIT

A condition de savoir penser comme il faut ! Il y a toujours un espoir pour le petit d’homme contre vents et marées des forces aliénantes, des parents à l’école, et des entreprises à la politique. Et tout le monde n’est pas Albert Camus, qui nous a lâchement abandonné à 46 ans à cause d’une sottise de son ami Michel Gallimard au volant d’un bolide sur une route de campagne de l’Yonne.

Réagir
1

Ennéa Almeshin

Ennéa Almeshin est l'avatar féminin de Jean-Louis Tripon. Elle est Pei Jing, Première ministre de la RP de Chine dans le roman ATARAX. Elle prétend venir de la troisième planète invisible de l'étoile Aldébaran dans le Taurus, et que Jean-Louis Tripon est son avatar Frawen favori.

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles