Obligations de contraintes et de dialogues

Obligations de contraintes et de dialogues

C’est à peu près certain qu’on ne va pas se sortir des menaces qui pèsent sur l’espèce humaine avec des mesurettes. Deux directions complémentaires et antagoniques s’offrent à nous. La voie autoritaire, celle qui dit « faut faire comme cela et y a pas à discuter »  et la voie du dialogue qui dit que c’est un rêve d’imaginer  que tout le monde va obtempérer donc qu’il faut créer un dispositif de contraintes et de résorption des résistances à ces contraintes conjointement.

http://dialoguesenhumanite.org/?fbclid=IwAR2JTY0FTW12umc11p0PUoX00uLZ5aEMgkoJwI0hqtzAa9p7N6-MySNDd1M

http://demainlecologie.fr/?fbclid=IwAR1VtTYrN4znSfG9SWmShSjqkruOo4HJ3yqJoGq2gCgTXGSTMuHgoWQnqb0

Réagir
1

antoine valabregue

conseil en possibles cohérents avec la fragilité du vivant

Cet article a 2 commentaires

  1. Jean-Louis Tripon

    La gouvernance de la cité consiste justement à imposer des règles pour que les citoyens se conduisent bien ! Cela a toujours été ainsi depuis les sociétés les plus primitives, et aucune autre méthode n’a été suffisamment expérimentée pour être validée. Dans une gouvernance libérale qui permet tout comportement nuisible dans une civilisation de séduction par la sottelangue confusionnelle et le mensonge, la gouvernance doit imposer des comportements, fixer des amendes et les faire respecter par la force. Dans une gouvernance anti libérale transparente, toute promotion mensongère est interdite, l’offre est limité aux besoins des hommes qu’il n’est pas nécessaire de contraindre (s’il n’y a pas d’avion vous ne pouvez pas le prendre, idem pour le coca, Nutela, le sel dans les petits pois et le sucre dans le jambon). La seule contrainte ne concerne que le droit de vendre des entreprises et non la liberté de consommer des citoyens. Il faudrait peut-être vous sortir du carcan de votre pensée et de vos solutions binaires, cher ami.

    Réagir
    2

Laisser un commentaire

Article suivantRead more articles