Oui à la vigilance partagée, non à  la stigmatisation !

Oui à la vigilance partagée, non à la stigmatisation !

Oui à la vigilance partagée, non à la stigmatisation !

Nous citoyens, nous sommes vigilants depuis des décades  et certains de nos parents l’ont été aussi  depuis toujours.

Nous l’avons été face aux  l’exterminations des  indiens, des arméniens, des juifs, des ouighours, des Rodhinghas, des Hutus etc.. Nous l’avons été face aux bombes au Napalm lancées par les américains au Vietnam, à l’invasion de l’Irak, à l’invasion du Tibet… Nous l’avons été face aux mensonges, aux paradis fiscaux, au mépris des puissants pour les gens d’en bas.

Nous l’avons été face à l’industrie nucléaire incapable de gérer les déchets et de choisir le Thorium, face aux pesticides, face aux plastiques, aux pollutions multiples de notre monde sans beaucoup d’éthique et d’intelligence face aux  fragilités du vivant.

Nous l’avons été pour le droit des femmes de disposer de leur corps, pour les non discriminations de genre, de sexe, de race, bien entendu.
Nous continuons à l’être face aux multiples facettes du fascisme, face aux nationalistes étriqués.

Nous continuons à l’être face à la toute puissance des GAFAS qui ne respectent pas ni les Droits de l’homme, ni le vivant.

Nous refusons la stigmatisation de qui que soit, de celui qui ne trouve pas de boulot ou qui ne parvient pas à boucler ses fins de mois, qui porte un voile ou une kippa.

En particulier des musulmans, et de celles et ceux qui sont l’objet de fatwas par une fraction incontrôlable de ces mêmes musulmans, ce qui porte un tort considérable à cette communauté.

Nous vous invitons à être vigilants face aux incivilités, aux escroqueries, au non respect du vivant, au mépris et à la haine.
Cette vigilance n’a pas besoin d’ordres d’en haut, surtout quand il est incapable de faire le ménage dans ses propres  maisons, elle se construit dans le lien, l’écoute des différences et le dialogue.

Réagir
2

antoine valabregue

Ancien jardinier de l'esprit à Education Nationale

Cet article a 1 commentaire

  1. Jean-Louis Tripon

    J’ignore de qui ce nous veut parler ! En tous les cas, je ne me joins pas à cette harangue de
    moralité, car non seulement je n’ai aucun besoin de conforter mon amour propre par une quelconque compassion pour les autres, mais quel que soit mon jugement négatif envers les barbaries des siècles passés ne ne me suis jamais senti responsable que de moi-même, et aucunement de ces victimes, je suis conscient de n’avoir jamais levé le moindre petit doigt pour elles, et je n’ai pas l’outrecuidance de croire que ma condamnation subjective de ces horreurs me vaut le bénéfice moral de la moindre vigilance et de la moindre petite médaille commémorative.
    Alors je ris de vous voir si beau en ce miroir ! Puissiez-vous corriger tous les malheurs du monde, mais ce sera sans moi qui a autre chose de mieux à faire, me concernant, de toute urgence !
    Personnellement, j’ai choisi de cacher mes propres déviances et ma rupture d’une société que je méprise et à laquelle je refuse de m’identifier, donc je me reconnais aucunement dans aucun nous qui restera toujours étranger à mon Grand Jeu de Vie face à l’universelle matrice métaphysique de tout ce qui existe et vit. Et pour le reste, je me juge assez fort pour me défendre seul quoi qu’il arrive, et honni soit qui mal y pense ! Je vous avouerais même en toute honnêteté intellectuelle, que ma “religion unipersonnelle” vous considère tous comme des goy, et qu’il m’est impossible de partager ce nous sans me mettre en dissonance cognitive, et que vu mon état harmonique ça m’est impossible sans vous mentir.
    On m’a souvent reproché d’être sans cœur, méprisant, hostile, hautain, orgueilleux, prétentieux, charlatan, fumiste et impossible à vivre ! Mais comprenez que c’est une question philosophique fondamentale, et que si vous ne savez pas traquer la plus petite trace de dissonance dans le recoin le plus obscur de vos activités inconscientes vous ne parviendrez jamais à vous réaliser pleinement, et que peu me chaut car cela ne me concerne pas, mais que cela implique le niveau des relations que je me permettrais d’entretenir avec vous pour ma propre sauvegarde ! Voila : c’est tout simple !

    Réagir

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier