ATARAX

10,00

Jean-Louis Tripon

ATARAX – Roman

Lors d’un exercice mentaliste, le sémanticien Adrien Almasse découvre les structures universelles de nos neuf fonctions mentales. Il les explore, maîtrise leurs interactions et devient ataraxique, absent de trouble, d’émotion, et bien d’autres choses encore.
Pour transmettre ses nouvelles facultés extraordinaires, Adrien rejoint le réseau social Bookelface, rencontre le peintre Alexandre Zediber, le génie informatique Nicéphore Hauterive et sa compagne Claire Sullivan. Il les convainc de créer un jeu de rôle internet, le Jeu de l’ATARAX, permettant de développer les capacités mentales des hommes.
Le succès du Jeu est fulgurant, les ATARAX deviennent des millions et peu à peu, ils prennent le contrôle du monde …

Catégorie :

Description

Jean-Louis Tripon

ATARAX

Le succès du Jeu, logé dans une zone rendue indépendante et inviolable de Bookelface, est fulgurant. Les ATARAX sont des empathes qui connaissent tout de leur fonctionnement mental. Ils ne tardent pas à constituer une communauté d’êtres singuliers très unie qui fonde sur le net une société secrète,
l’Atarax Society, et des associations ayant pour objectifs de prendre le pouvoir économique, politique et scientifique partout dans le monde.
Une rumeur révèle le bidouillage de Nicéph le Fox pour installer le Jeu de l’ATARAX dans Bookelface, dont le cours de l’action tombe en chute libre, les investisseurs craignant que cette société ait perdu le contrôle de son réseau, contraignant son patron Markus Honigberg à négocier avec nos amis. Un échange d’actions à lieu avec la start-up Atarax & co, cotée au Nasdaq. Markus devient ATARAX et Bookelface une société Atarax vouée au développement mondial du Jeu.
Des manœuvres de corruption dans le Parti communiste chinois, permettent aux ATARAX de devenir majoritaires au sein du Comité central du Parti, et de désigner leurs leaders, Lao Shiwang, un jeune juge de Shanghai, et sa femme, l’adorable Pei Jing, comme Secrétaire général du Parti et Première ministre du Conseil des affaires de l’Etat. La République Populaire de Chine devient la première nation Atarax avec un gouvernement démocratique confucéen. Un nouveau drapeau national aux neuf couleurs est adopté. Taïwan redevient après de rapides négociations la 23ième province chinoise qu’elle n’avait jamais cessé d’être officiellement. Le simplified franglish, la langue universelle Atarax, devient la langue nationale de la Chine et son écriture romane remplace les sinogrammes du mandarin standard.
Une pandémie de fièvre hémorragique à virus de la famille Ebola se propageant par voie aérienne se déclare à Hambourg en Allemagne et ravage le monde. Un biologiste italien, Emilio Tazetti, parvient à concevoir en rêve lucide un contre virus efficace avec l’aide d’Inge Enkdahl, la conseillère technique de la cellule de direction centrale Atarax. L’humanité est sauvée.
A la faveur de la pandémie qui a fait 2 milliards de victimes, les ATARAX prennent le pouvoir politique dans les nations démocratiques. Leurs dirigeants se réunissent en congrès extraordinaire au siège de l’ONU à New York pour décider de l’avenir de la planète … Adrien Almasse disparaît en Polynésie entre une vie qui s’achève et une autre qu’il ignore.
Ce conte philosophique, qui se présente comme une fiction d’anticipation politique, est matière à réflexions sur la sémantique, la linguistique, la psychologie, la science politique, la résolution des défis du 21ième siècle et le devenir de l’humain.
Les deux narrateurs sont, des années plus tard, le biologiste Emilio Tazetti et son amie journaliste Petronilla venue lui rendre visite en quête d’informations pour écrire une série d’articles …