Soleil noir

Soleil noir

33. SOLEIL NOIR
Cette image est celle d’un quale en hyper définition, reçu de ma fonction analytique dans un état de méditation profonde proche de l’auto-hypnose avec peut-être un bref instant de rêve lucide. Persistance de l’image : environ cinq minutes avant sa disparition progressive. Cette expérience date de 1975. J’ai peint cette toile 12 ans plus tard en janvier 1987.
Ce quale montre le détail de la vue supérieure d’un tore énergétique de grande dimension. L’irisation est la manifestation de l’énergie mentale qui converge vers le centre et disparaît sous le disque noir. Il s’accompagne du sentiment que nos fonctions mentales, dont notre conscience, se situent sous ce disque central et d’une distorsion temporelle, le contenu de l’image précédant notre conscience, bien que l’image elle-même soit consciente présente. Ce sont les seules informations délivrées par le quale.
L’interprétation de la signification de ce quale est délicate et peut être remise en question. A noter qu’à cette époque j’étudiais la 11ème lame des tarots (La force), en relation avec la Cabale et son association à l’authioth Beith, lettre nombre double que le Sepher Yetsirah nomme HME (énergie + corps ou monde mental + conscience) en cabale sémantique et au soleil en cabale astrologique. J’étais cette nuit là dans une tension de découverte intense sans posséder mes techniques mentalistes actuelles de résolution. Aussi je peux en déduire avec une certaine assurance que ce quale fut une réponse de ma fonction analytique 2 à mon questionnement. La meilleure proposition que cette fonction puisse alors me donner sans garantie de validité ni de justesse.
Loin d’en avoir l’intime conviction, compte tenu que l’apparition de ce quale ne s’est jamais reproduite, et que la synergie mentale qui l’a créé n’est pas volontaire et est instable, j’interprète ce tore comme une image virtuelle de la source de l’énergie mentale 8 qui alimente les fonctions de notre entité non physique. Ce vide central noir est neutre car il n’y a rien en dehors de l’immense surface gauche du tore qui semble là, se recyclant éternellement, indestructible, sans jamais perdre de sa puissance car il récupère sous le disque noir l’énergie qui s’échappe de notre mémoire et celle qui n’a pas été utilisée par nos huit autres fonctions mentales. C’est donc un système à énergie constante auquel notre conscience ordinaire n’a pas accès car il se trouve en amont de son présent.

Réagir
1

Jean-Louis Tripon

Ingénieur géomètre INSA Strasbourg, Chercheur théoricien en sciences mentales, Créateur de la méthode DMS, Président fondateur de l'AFDMS. Directeur du social networking service Sic Itur

Laisser un commentaire