Vous avez dit changement de civilisation ?!!
Exemple de décomposition trinaire fractale avec la SCD

Vous avez dit changement de civilisation ?!!

Antoine Valabregue

AV : Il y a pour la femme et l’homme soucieux de l’avenir de l’humanité deux ennemis mortels, ceux qui rêvent d’immortalité et ceux croient que nous sommes tous pareils et donc deux grand chantiers : être en paix avec le caractère fini des choses et réguler la diversité. Ces deux grands chantiers traversent les clivages classiques droite-gauche, sommet- base, passéistes-futuristes. Ils ne sont pas encore conscientisés par une masse suffisante d’individus. 

Si nous voulons prétendre à œuvrer pour une nouvelle civilisation, il est crucial de bien identifier ce qui est la marque de la notre : la linéarisation du temps et son corollaire, le toujours plus. Tout s’est passé en quelque sorte par la substitution de la promesse d’une vie éternelle après la mort par le rêve d’une immortalité sur cette planète.  C’est à dire le couplage des manipulations génétiques avec l’informatique.  Face aux robots qui nous gouvernent nous avons à faire plus que des vœux pieux : montrer la voie d’une vie sans graves dysfonctionnements ou la recherche de la singularité, c’est à dire de la spécificité de son existence devra jouxter avec le pilotage des communs indispensables au maintien de la vie. Il est à peu près certain que pour accomplir cette tâche  c’est bien notre façon d’appréhender le monde qui est à revoir. 

Jean-louis Tripon

JLT : Croire que nous sommes identiques est une sottise nuisible pour celui qui le pense car cela conduit à des comportements inefficaces, pire serait l’entreprise de nous rendre pareils, ce dont nous pouvons reprocher à l’éducation nationale, car elle formate le simple d’esprit plutôt que d’ouvrir son esprit à la richesse des possibles. Cependant, tout nous montre que ce nivellement absurde ne fonctionne pas avec nombre d’entre nous, sinon tous, toi-même en est la preuve. Si le croire est donc stupide, le croire n’implique pas la chose, il ne fait que rendre stupide.
Que tu le veuilles ou non, petit homme, et quoi que tu puisses ou non croire, je suis éternel. Il est vrai que ce n’est pas la même chose, et que le désir d’immortalité a conduit bien des imbéciles à mourir prématurément.
Etre en paix avec toutes choses, et donc avec les principes universaux, est la preuve d’un grand accomplissement, plus qu’une grande sagesse. Ce qui ne signifie pas que toutes choses soient bonnes et que nous ne devons pas œuvrer pour éliminer les mauvaises. Cependant, le pouvoir du plus sage est très limité, s’il s’agit d’agir sur l’esprit du plus sot, Toute tentative de régulation des populations humaines est donc un peu vaine, et dépense d’énergie inutile. Tout au plus pouvons nous montrer le bon exemple, mais combien en sont capables ? Ainsi vont le monde et les hommes, nous avons peu de pouvoir hors de nous-mêmes.
La linéarité de notre pensée est plus dommageable que ce que nous pouvons croire de la linéarité du temps. “Toujours plus” est évidement une incompréhension du “toujours mieux”, et une grande plaie qui mène cette civilisation mercantile à sa perte, qui à conduit certains jusqu’à l’avidité de ne point mourir. Le risque de mal faire des manipulations génétique sur l’homme est tellement élevé qu’il serait plus sage de nous en abstenir à jamais, pour de pas créer une race de demeurés imbéciles, même s’il existe une infime alternative de bien faire !
Le terme de “singularité” dans la bouche d’un ingénieur informatique qui se hasarde imprudemment à quelque prospective, me fait bien rire, il n’est pas de pire psittacisme plus que de pire sottelangue, un sens que mon esprit, que je prise fort, sera à jamais incapable d’appréhender, et je m’en félicite. Il va de soi que nous sommes déjà des êtres singuliers que nul robot ne pourra atteindre. Aussi, je suis serein face à cette cybernétique insensée, qui ne peut qu’échouer. Je te confie un petit secret, cher ami : je viens de quitter prématurément un groupe “Intelligence Artificielle et Philosophie” après m’être fait traiter de vil matérialiste par des drôles, suite à leur avoir confié que depuis l’affaire Frankenstein, on sait que nous ne pouvons pas créer de la conscience avec de l’électricité, et que leur triste “bécane” ne sera jamais qu’un boulier électrique sans vie. Que ne faut-il pas attendre des rêves des imbéciles, qui conduisent notre humanité à de grandes perturbation et de somptueuses dépenses d’énergie, qui ne font que précipiter l’extinction de masse en cours ? Mais pouvons nous interdire de telles sottises ? je crains qu’il est un peu trop tard et qu’il nous restera à boire l’amère ciguë pour notre peine.

AV : je suis assez d’accord avec tes remarques qui indiquent juste un éclairage de préoccupations un peu différentes. Je m’intéresse aux interactions individus-groupes-société. et j’essaye de comprendre comment est-ce possible que la physique ose prétendre décrire la vie alors qu’elle n’est pas capable de prendre en compte les dimensions passées et présentes des choses, c’est à dire l’expérience supposée (qui n’est pas toujours le “peigne du chauve”), et le futur désiré. Il me semble que nous nous sommes rencontrés il y a plus de trente ans parce que nous partagions ces préoccupations. Sans doute ai-je plus de mal à accepter que des choses simples ne soient pas partagés par le plus grand nombre. Pourquoi reste un mystère pour moi ?

Réagir
2

antoine valabregue

Ancien jardinier de l'esprit à Education Nationale

Cet article a 1 commentaire

  1. Jean-Louis Tripon

    Pour revenir à tes préoccupations, je te souligne ici, comment le “machin” est conçu : La partie haute, le texte proprement dit de l’article donc, est un condensé de ce qu’il y a lieu de retenir, qui peut être rédigé à plusieurs mains par tous les éditeurs en évitant les conflits d’édition, donc sans bousiller le dire d’un autre. Et la partie basse des commentaires, aux libres bavardages du parterre afin que chacun puisse s’exprimer jusqu’à l’ivresse, ainsi qu’il convient à tout réseau social bien né, car telle est son attirance et son utilité pour satisfaire les hommes.

    Réagir

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier